Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles lancent une étude nationale sur les maladies cardio-vasculaires et non transmissibles

Victoria, Seychelles | | August 21, 2023, Monday @ 20:50 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert-Lawen édité par: Betymie Bonnelame traduit par Rudie Bastienne | Views: 1261
Les Seychelles lancent une étude nationale sur les maladies cardio-vasculaires et non transmissibles

Selon le rapport annuel sur les performances du secteur de la santé de 2022, les maladies cardiovasculaires sont attribuées à 280 décès aux Seychelles, soit 30 % du total des décès.  (Wikimedia/Volganet.ruCC-BY-SA 3.0

 

(Seychelles News Agency) - Le ministère de la Santé des Seychelles lance une nouvelle enquête basée sur la population sur les maladies cardiovasculaires et autres maladies non transmissibles afin d'évaluer la répartition des comportements de santé, de l'alimentation et des principaux facteurs de risque dans l'ensemble de la population.

L'enquête, qui sera menée de la mi-août 2023 à décembre 2023, aidera les autorités sanitaires locales à entamer le processus d'établissement d'une meilleure base de données sur les maladies cardiovasculaires.

Les maladies non transmissibles (MNT) sont celles qui ne sont pas transmises par des infections d'une personne à l'autre telles que les maladies cardiaques, le diabète et le cancer.

Selon le rapport annuel sur les performances du secteur de la santé de 2022, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 280 décès aux Seychelles - 30 % du nombre total de décès, suivis du cancer avec 159 décès, soit 17 %.

"Le but de l'étude est de voir les facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires et autres MNT aux Seychelles", a expliqué Bharathi Viswanathan, responsable du programme pour les MNT.

Elle a dit que cela permettra aux autorités d'avoir des informations sur le nombre de personnes qui en ont.

Une sélection aléatoire de personnes de 18 à 74 ans vivant aux Seychelles a été choisie avec l'aide du Bureau national des statistiques pour une enquête qui étudiera les comportements et les modes de vie des gens en relation avec les maladies non transmissibles dans le pays.

"Nous aurons la chance de voir si ceux qui ont les maladies suivent correctement leurs traitements pour les contrôler en plus de découvrir peut-être de nouveaux cas de la maladie", a-t-elle déclaré.

Le ministère de la Santé reçoit l'aide de ses partenaires locaux, la Seychelles Petroleum Company (Seypec) et la Mauritius Commercial Bank (MCB) pour financer la réalisation de l'enquête.

Pour la première fois, il y aura également un dépistage du cancer, les informations recueillies permettant de mieux concevoir les méthodes de dépistage et de fournir une image précise de la situation dans le pays.

"L'enquête nous aidera à adapter nos services aux informations que nous collectons avec ce nouveau groupe", a déclaré le responsable de la santé cardiovasculaire, le Dr Pascal Bovet.

En plus des informations concernant les MNT, l'équipe posera également des questions sur la santé mentale et s'il existe certaines déficiences, ce qui sera également très utile pour les bases de données des services sociaux.

D'autres études menées dans l'archipel occidental de l'océan Indien avaient montré une augmentation de l'obésité chez les enfants et des maladies qui y sont associées.

Cependant, M. Bovet a apaisé les craintes en expliquant que les risques de telles maladies aux Seychelles ont diminué, cependant, avec une population croissante et vieillissante, les chiffres apparaîtront plus importants.

"Nous avons des preuves ici aux Seychelles que les risques ont également diminué - un homme de 45 ans a maintenant moins de risques de maladies cardiovasculaires que son père au même âge", a-t-il développé.

M. Bovet a attribué l'amélioration à diverses raisons telles qu'un meilleur traitement ou des personnes adoptant des modes de vie plus sains.

Pendant ce temps, l'équipe de 15 personnes chargée de l'enquête est composée de responsables de la santé de diverses unités du ministère et verra les participants de 6h30 à 8h30 en semaine, ciblant au moins 20 personnes par jour".

Les résultats préliminaires seront fournis aux participants de l'enquête – bien que les questions et les tests aient été définis de manière à fournir des informations plutôt générales sur la santé des participants.

Pour Praslin et La Digue, les deuxième et troisième îles les plus peuplées, les responsables de la santé viendront sur les îles en octobre pour voir les participants.

L'enquête se terminera en décembre, après quoi les responsables travailleront sur un rapport des résultats à présenter en janvier de l'année prochaine.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

business →

Top news


Archives

» Advanced search