Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L’étude sismique de WHL confirme la présence des hydrocarbures aux Seychelles

Victoria, Seychelles | December 13, 2014, Saturday @ 09:53 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sevrine Martin et Hajira Amla | Views: 1108
L’étude sismique de WHL confirme la présence des hydrocarbures aux Seychelles

Le navire Polar Duchess, de la société norvégienne Dolphin Geophysical (Bruno Webster, Dolphin Geophysical)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les résultats préliminaires des études sismiques en 3D menées aux Seychelles ont confirmé les données de l'étude précédente en 2D révélant l’existence de zones d'hydrocarbures « potentiellement importantes » à l’intérieur de la vaste zone économique exclusive du pays (ZEE), a annoncé WHL Energy, la compagnie pétrolière australienne.

La compagnie WHL a fourni une mise à jour des interprétations des données initiales recueillies lors de l'étude sismique d'un bloc d'exploration connu sous le nom de Junon, situé à 115 km au sud-est de l'île principale de Mahé aux Seychelles par son partenaire coté FTSE, Ophir Energy, entre Juin et Juillet de cette année.

L'archipel de l'océan Indien de 115 îles est réparti sur une ZEE de 1,3 millions de kilomètres carrés sur un banc relativement peu profond. Le petit État insulaire en développement a accordé à WHL Energy des droits d'exploration offshore, qui a passé l'année précédente à réaliser des études sismiques dans le bloc d'exploration connu sous le nom de Junon, situé au sud-est de l'île principale de Mahé aux Seychelles.

Selon un communiqué de presse récent, la compagnie WHL Energy a déclaré que les interprétations initiales de la période migratoire provisoire (PreSTM) ont révélé la présence de structures d'hydrocarbures à l’est, au centre et au sud de Junon. Cependant, il a relevé que l'extraction dans la partie sud du bloc d'exploration peut s’avérer risquée.

Selon la déclaration : « Le centre de Junon est cartographié relativement simplement. On voit un bloc-faille de fermeture incliné qui couvre environ 20 kilomètres carrés. De plus, une structure de taille similaire semble être présente à l’est de Junon. De nouvelles pistes potentielles supplémentaires ont également été cartographiées dans la zone centrale de Graben, bien que celles-ci soient de taille plus modeste ".

Les études sismiques dans le bloc d'exploration connu sous le nom de Junon, situé au sud-est de l'île principale de Mahé aux Seychelles. (WHL Energy) Photo License: CC-BY 

Les données complètes et définitives sont traitées pour l'étude. Elles devraient être livrées au début de l'année prochaine à la WHL qui a déclaré qu'elle espère voir le début des tests de forage au cours de l’année 2015.

Le Directeur Général de la WHL Energy, David Rowbottam, a déclaré que « les nouvelles étaient à la fois excitantes et encourageantes».


« Il est également intéressant de noter que nous sommes en train d’identifier de nouvelles pistes tout en continuant à affiner le traitement des nombreuses données acquises dans l’étude sismique en 3D de Junon, » a-t-il ajouté.

La WHL Energy détient une zone d'exploration offshore de 12 856 kilomètres carrés aux Seychelles, avec 25 pour cent d’actifs propres.

La compagnie énergétique australienne a signé un accord d'affermage en mars avec les exploitants Ophir Energy, dans lequel Ophir s’octroie une part de 75 pour cent des actifs de la compagnie offshore WHL seychelloise, en échange d'un investissement sur l'exploration pouvant atteindre 17 millions de dollars, comprenant la conduite d’études sismiques en 3D de près de 1500 kilomètres carrés.

En dehors de l’entreprise commune réunissant Ophir Energy et WHL Energy, la compagnie publique responsable de la réglementation du secteur des hydrocarbures de l'archipel de l'océan Indien, PetroSeychelles, et la société japonaise d’exploration de pétrole, de gaz, et de minéraux (JOGMEC) ont également mené une étude géochimique de deux semaines dans les eaux du sud-ouest de l'île principale de Mahé aux Seychelles en mai de cette année.

En Avril, le navire sismique russe "Akademik Fersman" a également réalisé une étude sismique en 2D dans le cadre de la même entreprise JOGMEC-PetroSeychelles.

Un autre détenteur de la licence d'exploration actuel aux Seychelles, AFREN, a également prévu de procéder à une enquête complémentaire au sein du bloc d'exploration dans la ZEE des Seychelles début d'année prochaine.

En août dernier, la compagnie PetroSeychelles a confirmé qu’ils ont reçu deux autres demandes pour des blocs d'exploration supplémentaires et qu’ils ont donné aux entreprises intéressées, 90 jours jusqu'au 17 Novembre, pour soumettre leurs propositions.

Le Directeur général de PetroSeychelles, Eddy Belle, a déclaré à la SNA que les demandes seront bientôt finalisées.

Les Seychelles ont récemment été acceptées comme pays candidat par le conseil d’administration de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), basé en Norvège.

L’ITIE établit les normes de transparence au niveau mondial pour tous les minéraux. Les Seychelles ont rejoint 45 autres pays à travers le monde tenus de communiquer largement les revenus et les mesures visant à améliorer la responsabilité de l'exploitation du pétrole, du gaz et des minéraux.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: WHL Energy, hydrocarbures

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search