Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Mer Rouge: les armées britannique et américaine ont déjoué "la plus importante attaque" des Houthis

Yémen | January 10, 2024, Wednesday @ 13:45 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 781
Mer Rouge: les armées britannique et américaine ont déjoué "la plus importante attaque" des Houthis

L'attaque de mardi soir est la 26ème visant le trafic maritime commercial en mer Rouge depuis la mi-janvier, selon le Centcom. (Photo by Mohammed Hamoud / ANADOLU / Anadolu via AFP)

(AFP) - Les forces britannique et américaine ont abattu mardi soir 18 drones et 3 missiles tirés par les Houthis en mer Rouge, dans ce que le gouvernement britannique a qualifié mercredi de "plus importante attaque" des rebelles yéménites à ce jour.

"Pendant la nuit", le navire britannique HMS Diamond avec des navires de guerre américains "ont repoussé avec succès la plus importante attaque menée à ce jour dans la mer Rouge par les Houthis soutenus par l'Iran", a écrit le ministre Grant Shapps sur le réseau social X (ex-Twitter).

"Le Diamond a déjoué plusieurs attaques de drones dans sa direction et celle de navires marchands dans la zone", a ajouté le ministre en précisant qu'il n'y avait pas eu de blessé dans l'équipage ou de dommages causés au navire britannique.

L'armée américaine avait quelques heures plus tôt indiqué que 18 drones et 3 missiles tirés par les Houthis avaient été abattus, dans le cadre d'une attaque "complexe".

Cette nouvelle attaque est intervenue alors que le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se trouve en Israël dans le cadre d'une tournée régionale visant entre autres à empêcher que la guerre Israël/Hamas ne s'étende.

"Les Houthis soutenus par l'Iran ont lancé dans le sud de la mer Rouge une attaque complexe de conception iranienne à l'aide de drones, de missiles de croisière antinavire et d'un missile balistique antinavire", a indiqué le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

- 26ème attaque -

L'attaque de mardi soir est la 26ème visant le trafic maritime commercial en mer Rouge depuis la mi-janvier, selon le Centcom.

Les drones et les missiles ont été abattus par des avions de combat déployés depuis le porte-avions américain Dwight D. Eisenhower, de trois destroyers américains et d'un navire de guerre britannique, le HMS Diamond, a précisé le Centcom dans un communiqué.

Mardi soir, l'agence de sécurité maritime britannique UKMTO avait indiqué avoir reçu "des informations à propos d'un incident à environ 50 milles nautiques à l'ouest de Hodeida (port yéménite) impliquant la présence de drones". L'agence britannique avait alors recommandé aux navires de circuler "avec prudence" en mer Rouge.

"Le Royaume-Uni et ses alliés ont déjà dit clairement que ces attaques illégales (des Houthis, NDLR) sont inacceptables et que si elles continuent, les Houthis en subiront les conséquences", a affirmé Grant Shapps sur X.

"Nous prendrons les mesures nécessaires pour protéger des vies innocentes et l'économie mondiale", a-t-il ajouté.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le Hamas, les Houthis, qui contrôlent une grande partie du Yémen, multiplient les attaques en mer Rouge afin d'y freiner le trafic maritime international, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

Israël a juré "d'anéantir" le Hamas après son attaque d'une ampleur inédite sur le sol israélien, dans laquelle 1.140 personnes, essentiellement des civils, ont été tuées, selon un décompte de l'AFP à partir du bilan israélien. L'incessant pilonnage israélien a fait plus de 23.210 morts à Gaza, majoritairement des femmes, enfants et adolescents, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Premier allié d'Israël, les Etats-Unis ont mis en place en décembre une coalition internationale pour protéger le trafic maritime des attaques des Houthis, dans cette zone stratégique où transite 12% du commerce mondial.

Le ministre de la Défense britannique a annoncé mardi soir qu'une autre frégate, le HMS Richmond, était en route pour la mer Rouge afin d'y contrer les "attaques" des Houthis.

wd-dax-gl-ctx/bd/sba

© Agence France-Presse

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

business →

Top news


Archives

» Advanced search