Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L’enquête sur la catastrophe du CCCL se déroule bien et les réponses pourraient être disponibles d'ici février, déclare le président des Seychelles

Victoria, Mahé, Seychelles | January 10, 2024, Wednesday @ 14:59 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette, traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1325
L’enquête sur la catastrophe du CCCL se déroule bien et les réponses pourraient être disponibles d'ici février, déclare le président des Seychelles

Le président Wavel Ramkalawan lors de la conférence de presse  (State House)

 

 

(Seychelles News Agency) - Le président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, a exhorté à la patience les personnes touchées par les deux catastrophes qui ont frappé la nation insulaire le 7 décembre 2023, lors d'une conférence de presse télévisée en direct mardi.

Il explique notamment pourquoi de nombreuses personnes attendent toujours l'aide du gouvernement en attendant de réparer leurs propriétés endommagées.

L'archipel de l'ouest de l'océan Indien a subi deux catastrophes majeures le même jour, le 7 décembre. Après plusieurs jours de pluies torrentielles, la région nord de l'île principale de Mahé a subi des éboulements et des glissements de terrain, ainsi que des inondations dues à de fortes pluies au cours desquelles trois des personnes sont mortes.

Lors d'un autre incident, dans la région est de Mahé, dans la zone industrielle de Providence, une explosion massive provenant d'explosifs stockés dans une carrière locale, CCCL, a rasé de grands bâtiments, des entreprises et des maisons d'habitation à proximité.

L’une des principales questions posées par le public, notamment en ce qui concerne l’explosion de CCCL, est de savoir qui sera tenu responsable.

Des enquêtes sont en cours sur cette affaire et le président Ramkalawan a déclaré que pour le moment les enquêtes se déroulaient bien, avec de nombreux experts apportant leurs connaissances en la matière.

Il a déclaré qu'il espérait que d'ici la fin février, davantage d'informations seraient mises à la disposition du public à ce sujet.

"Au moment où nous parlons, cinq disques durs endommagés avec des images de vidéosurveillance de l'incident ont été envoyées à l'étranger avec un policier, où nous espérons voir exactement ce qui s'est passé au moment de l'explosion", a ajouté le président.

Répondant à une question de la SNA lors de la conférence de presse sur la raison pour laquelle aucun membre du CCCL n'a encore été arrêté, le président a expliqué qu'à l'heure actuelle, il n'y a aucune raison d'arrêter qui que ce soit en relation avec l'incident.

"Il doit y avoir une raison pour que quelqu'un soit arrêté", a-t-il déclaré, ajoutant que la police poursuivait son enquête, le lieu de l'explosion étant toujours une scène de crime active.

Travaux de réparation et aide gouvernementale

M. Ramkalawan a également donné des détails sur les travaux effectués à la suite de l'explosion et des inondations.

« Je veux dire au peuple seychellois, en particulier aux victimes, que l'explosion de CCCL s'est produite en quelques secondes et que les catastrophes dans le nord se sont produites en quelques heures. Mais je tiens à dire que les réparations ne se feront pas en quelques secondes ou heures, mais prendront un certain temps », a déclaré le Président.

Le gouvernement a alloué 25 000 SCR (1 800 $) à chacun des ménages touchés par les catastrophes et le Président a exhorté à la patience, citant qu'ils ont reçu un total de 791 demandes pour cette aide financière, ce qui s'élève à un total de 19 775 millions de SCR. (1,39 million de dollars) et que tout sera payé d'ici la fin de cette semaine.

En outre, M. Ramkalawan a expliqué que le Département du gouvernement local a travaillé, au cours du mois dernier, sur 42 projets, qui comprenaient l'abattage d'arbres, le forage de roches, le dégagement de routes, de rivières et autres, ce qui signifie qu'ils ont dépensé un total de 604 528 SCR (42 863 $). Ces travaux ont été réalisés généralement dans le nord de Mahé et ont tous été achevés.

Il a cependant déclaré que certains projets n'avaient pas encore démarré dans certaines parties du nord de Mahé, expliquant qu'il fallait laisser le sol sécher avant que ces travaux puissent être réalisés.

En outre, la Land Waste Management Agency (LWMA) a collecté un total de 342 tonnes de débris provenant de ces deux catastrophes.

Suite aux catastrophes, qui ont touché de nombreuses familles, de nombreuses personnes ont dû être temporairement déplacées de leur domicile, où elles ont été placées dans des zones telles que le stade national, la Maison Football, entre autres, et 116 personnes se trouvent encore dans ces logements temporaires.

M. Ramkalawan a également exprimé sa gratitude à tous les départements, agences et bénévoles présents à la suite des catastrophes et les a remerciés pour leur courage et leur compassion au nom de la nation.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: CCCL

More from Actualités Nationales →

Related Articles

business →

Top news


Archives

» Advanced search