Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Lancement d'un projet de mobilité pour les professeurs de français aux Seychelles

Victoria, Mahé, Seychelles | February 5, 2024, Monday @ 22:21 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | Views: 1626
Lancement d'un projet de mobilité pour les professeurs de français aux Seychelles

Les 24 enseignants travailleront avec ceux de 24 écoles primaires des trois îles principales de Mahé, Praslin et La Digue. (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - Les enseignants de français des écoles primaires publiques des Seychelles bénéficieront de l'expertise et de l'expérience d'un groupe de 25 professeurs de français venus d'autres pays.

Le partage d'expertise s'inscrit dans un programme visant à élever le niveau de l'enseignement du français aux Seychelles.

Le "Projet de mobilité des professeurs de français aux Seychelles" a été officiellement lancé lundi au Théâtre National et 24 des 25 enseignants de différents pays ont été informés des écoles avec lesquelles ils travailleront.

Les 24 enseignants travailleront avec ceux de 24 écoles primaires des trois îles principales de Mahé, Praslin et La Digue. L'un d'entre eux sera affecté au Seychelles Institute of Teacher Education (SITE).

"Ces enseignants volontaires ont été sélectionnés conjointement par l'OIF et les Seychelles, parmi plus de 700 candidats, issus de toute la francophonie, pour améliorer l'enseignement du français aux Seychelles", a déclaré Faouzia Abdoulhalik, spécialiste du programme auprès de la représentation permanente de l'Internationale des Seychelles. Organisation de la Francophonie (OIF) de l'Océan Indien.

Les enseignants viennent de Belgique, du Burkina Faso, de France, de Madagascar, du Mali, de la Roumanie et de la Serbie.

"L'objectif du projet est de créer un environnement francophone qui suscitera davantage d'intérêt de la part des jeunes pour participer à des événements littéraires, culturels et sportifs", a ajouté Mme. Abdoulhalik.

Le projet a été initié par l'OIF suite à des discussions avec le président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, qui a exprimé son souhait d'améliorer l'enseignement et l'apprentissage du français dans la nation insulaire.

Les détails du programme ont été discutés lors d'une réunion l'année dernière entre une délégation de l'OIF, du Cavilam (Centre d'approches modernes des langues et des médias en France) et de hauts responsables du ministère de l'Éducation nationale au siège de l'institution à Mont Fleuri.

Vicky Gendron, agente de liaison principale au ministère de l'Éducation, a déclaré : « Dans les écoles, nous avons des enseignants qualifiés de langue française, mais certains manquent certaines connaissances de la langue, d'autant plus qu'ils utilisent majoritairement le français pour l'enseigner, comme les autres matières scolaires sont enseignées en anglais.

Elle a expliqué que c'était la raison pour laquelle le ministère estimait qu'un tel projet était nécessaire.

Elle a ajouté que les professeurs n'enseigneront pas le français en classe "mais qu'ils accompagneront les professeurs de français dans la planification des cours et les conseilleront, ce qui garantira que ce soit l'enseignant qui bénéficiera le plus de ce projet".

Le projet est d'une durée initiale d'un an et peut être prolongé sur une année supplémentaire si cela est jugé nécessaire.

Le français est l'une des trois langues nationales, les deux autres étant l'anglais et le créole.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Francophonie

More from Actualités Nationales →

Related Articles

business →

Top news


Archives

» Advanced search