Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Ouverture du tout premier centre pour jeunes délinquants aux Seychelles

Victoria, Mahé, Seychelles | February 7, 2024, Wednesday @ 17:50 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1007
Ouverture du tout premier centre pour jeunes délinquants aux Seychelles

Le centre accueille uniquement des jeunes âgés de 14 à 17 ans condamnés par le tribunal pour des infractions pénales.  (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - Un tout premier établissement pour jeunes délinquants aux Seychelles a ouvert ses portes lundi à Praslin, la deuxième île la plus peuplée.

L'installation, basée à Amitié, a été inaugurée par le président Wavel Ramkalawan et le ministre de l'Intérieur Roy Fonseka.

Le centre accueille uniquement des jeunes âgés de 14 à 17 ans condamnés par le tribunal pour des infractions pénales. Il comprend des dortoirs séparés pour les détenus masculin et féminins et peut accueillir jusqu'à 13 femmes et 20 hommes avec environ 15 employés.

Il comprend également des salles de classe, une salle à manger, des cellules de détention, des zones sportives et des zones de formation professionnelle et devrait accueillir des programmes d'études ainsi que des séances de musique et d'arts thérapeutiques.

Dans son discours d'ouverture, M. Ramkalawan a déclaré : « La criminalité parmi les jeunes est l'affaire de tous. C'est un grand défi de répondre aux besoins des jeunes qui seront envoyés dans l'établissement, mais il ne peut être relevé que par la collaboration de toutes les parties prenantes, y compris La communauté. Un enfant né dans une famille mais est élevé par une communauté. L'influence que la communauté exerce sur l'enfant a d'immenses impacts. "

Il a déclaré que cette installation ne résoudra pas tous les problèmes du pays et que "si nous ne l'utilisons pas correctement, elle peut devenir la source de l'un de nos plus grands problèmes".

M. Ramkalawan a appelé tous les responsables de l'établissement à veiller à son bon fonctionnement.

"Alors que nous cherchons à protéger nos enfants condamnés par un tribunal, veillons à ne pas les orienter nous-mêmes dans la mauvaise direction. Nous adopterons une politique de tolérance zéro pour tout comportement contraire à l'éthique de la part des membres du personnel", a-t-il ajouté.

Photo : Une plaque commémorative a été dévoilée par le président Ramkalawan

Le commissaire des services pénitentiaires des Seychelles, Raymond St. Ange, a déclaré : « Aujourd'hui, c'est le témoignage d'une vision communiquée il y a à peine deux ans lorsque diverses parties prenantes se sont réunies pour discuter de la prévention de la criminalité chez les jeunes. À la suite de cette réunion et des réunions techniques tenues par la suite. ", nous sommes prêts à ouvrir l'une des options qui nous sont proposées, à savoir l'établissement pour jeunes délinquants", a-t-il déclaré.

Le centre sera le fruit d'un effort de collaboration avec les départements des services sociaux, de la jeunesse, de l'éducation, de l'emploi et les conseils travaillant avec les jeunes aux Seychelles.

Deux membres du personnel des services pénitentiaires des Seychelles ont été formés l'année dernière en Israël pour mieux comprendre comment mieux gérer les jeunes en détresse.

Une plaque commémorative a été dévoilée par M. Ramkalawan et M. Fonseka, suivie de l'échange de certificats de mise en service par l'officier responsable de l'établissement pour jeunes délinquants, l'inspecteur Stephanie Lewis, et M. Fonseka.

Le ministre a remercié toutes les parties prenantes pour leur soutien dans la mise en place et pour garantir le bon fonctionnement de l'installation.

M. Fonseka dit que l'approche collaborative des ministères, départements et autres partenaires intéressés aidera à remédier au traumatisme des jeunes et à renforcer les valeurs positives.

"Ce système et cette approche à double voie donneront aux jeunes citoyens la possibilité de s'éloigner d'une vie d'absentéisme et de délinquance et de revenir sur la voie d'une vie aux innombrables possibilités et résultats positifs avec leur famille. Nous voulons voir tous nos jeunes réussir dans la vie et, ce faisant, mettre cet établissement pour jeunes délinquants en faillite", a-t-il ajouté.

L'église anglicane St. Matthews de Grand Anse Praslin a fait don de livres de réadaptation à l'établissement et le révérend Dr Simon Fred a béni les lieux. Il a également exprimé son soutien à l'établissement, qui n'a pas encore reçu ses premiers détenus.

Les locaux du centre pour jeunes délinquants abritaient autrefois le centre de traitement de réadaptation pour jeunes (YRTC) pour mineurs ayant des comportements délinquants en 1991. Il ne fonctionnait pas comme une prison et a ensuite été transféré à North East Point à Mahé et fermé en 2008.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

business →

Top news


Archives

» Advanced search