Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles ressentent des températures supérieures à la moyenne au début de 2024

Victoria, Mahé, Seychelles | February 12, 2024, Monday @ 21:13 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Alisa Uzice, Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 1018
Les Seychelles ressentent des températures supérieures à la moyenne au début de 2024

Les températures élevées devraient persister en mars et avril. (Rassin Vannier Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - Les températures élevées enregistrées au début de cette année devraient se poursuivre en mars et avril, a déclaré un haut responsable de l'Autorité météorologique des Seychelles.

Le directeur général de l'Autorité, Vincent Amélie, a déclaré lundi à la SNA que « la température la plus élevée enregistrée en janvier de cette année était de 33,5 degrés Celsius, ce n'est pas la plus élevée jamais enregistrée ; elle était de 34,8 en avril 2013. Cependant, c'était la température minimum nocturne qui a battu des records, allant jusqu'à 28,3 degrés Celsius. La moyenne habituelle est de 24. "

Outre les températures élevées, les précipitations ont également été moindres, avec une moyenne de 450 millimètres en janvier, seulement la moitié environ de ce qui a déjà été enregistrée. Cela contraste fortement avec décembre, où il y avait une quantité record de pluie.

"L'année dernière, de septembre à décembre, nous avons eu beaucoup de pluie, c'était très humide. Nous étions sous l'influence d'El Niño ainsi que du dipôle de l'océan Indien, les deux systèmes ont tendance à influencer nos précipitations. En décembre de l'année dernière, nous avons enregistré plus de 1000 millimètres de pluie. Cela n'est jamais arrivé auparavant", a déclaré M. Amélie.

La pluviométrie moyenne habituelle en décembre aux Seychelles est d’environ 400 millimètres.

M. Amélie a déclaré qu'en raison de ces chiffres, le Met Office avait prédit que janvier serait de même, mais ce n'était pas le cas.

"Même pour janvier, nous nous attendions à beaucoup de pluie, nous recevons normalement une moyenne d'environ 450 millimètres, mais nous n'avons enregistré qu'environ la moitié de cette quantité, donc c'était assez sec. Cela a suscité pas mal d'inquiétude. C'était très mauvais", il expliqua.

Le Directeur Général a déclaré qu’il pourrait y avoir plusieurs facteurs à l’origine de ce changement soudain.
"L'année dernière, nous avions également prévu qu'avec El Niño, la saison des cyclones tropicaux dans le sud-ouest de l'océan Indien commencerait tardivement. Normalement, nos précipitations coïncident également avec le début de la saison des cyclones tropicaux. Elle commence entre novembre et décembre. Mais elle a été retardée. ," il ajouta.

M. Amélie a déclaré que cela dépend de la position des cyclones et que parfois les Seychelles « reçoivent beaucoup de pluie, mais cette fois-ci, la majeure partie de l'activité s'est déroulée plus au sud et nous n'avons pas eu toutes ces pluies pour janvier. Vous verrez maintenant qu’il n'y a pas de système plus au sud, nous verrons plus d'activité, c'est pourquoi nous avons eu de la pluie récemment."

Les dernières prévisions du Met Office montrent qu'il y aura une diminution dans les précipitations.

"Je tiens à souligner que cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de pluie. Cette prévision est saisonnière, donc il peut y avoir des périodes de pluie, c'est alors que nous calculerons la médiane pour ce trimestre, nous nous attendons à ce qu'elle soit inférieure à moyenne." a déclaré le Directeur Général.

Pluviométrie et température sont deux aspects qui vont de pair et c'est ce que M. Amélie clarifie pour les prévisions de températures pour mars et avril.

« Ce qu'il est important de noter, c'est que les conditions vont rester assez chaudes. Elles s'étaient un peu stabilisées ces derniers jours car nous avons eu un peu de pluie mais une fois la pluie arrêtée, la température va remonter. Cette période de transition signifie également que le vent est assez léger et calme donc il n'y aura pas beaucoup de circulation d'air, il fera alors très chaud", a-t-il déclaré.

M. Amélie a ajouté : « Mars et avril ont toujours été connus comme les mois les plus chauds, mais avec l'impact du changement climatique, nous pouvons nous attendre à un impact encore plus important sur nous. Même s'il pleut pendant cette période, il ne pleuvra pas tous les jours, donc cela n’aura pas autant d’impact sur la température. »

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

business →

Top news


Archives

» Advanced search