Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Bangladesh: un incendie, aggravé par des failles de sécurité, fait au moins 45 morts

Bangladesh | March 1, 2024, Friday @ 13:14 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 1015
Bangladesh: un incendie, aggravé par des failles de sécurité, fait au moins 45 morts

Des pompiers s'efforcent d'éteindre un incendie dans un immeuble commercial qui a tué au moins 43 personnes, à Dhaka, le 29 février 2024.
Au moins 43 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées après l'incendie d'un immeuble de sept étages dans un quartier chic de la capitale du Bangladesh, Dacca, le 29 février 2024, ont indiqué les autorités sanitaires. (Photo par Munir Uz Zaman / AFP)

(AFP) - Les pompiers de Dacca, au Bangladesh, ont estimé vendredi que des failles de sécurité avaient aggravé l'incendie qui s'est déclaré la veille dans un restaurant de la capitale et propagé à un immeuble, faisant au moins 45 morts et des dizaines de blessés, hospitalisés dans un état critique.

L'incendie s'est déclaré jeudi soir dans un restaurant populaire situé au pied d'un immeuble de sept étages abritant d'autres restaurants dans le quartier chic de Bailey Road, à Dacca.

L'incendie a été aggravé par de nombreuses bouteilles de gaz stockées en vrac dans les cages d'escalier et les cuisines des restaurants, a déclaré à l'AFP le directeur des opérations des pompiers, Rezaul Karim.

"Les gens ont entendu les explosions de plusieurs bonbonnes de gaz pendant l'incendie", a-t-il précisé.

Interrogés par des journalistes vendredi matin, des pompiers ont émis l'hypothèse qu'une des bouteilles de gaz, prenant feu, avait aggravé l'incendie.

Selon Main Uddin, le chef des services nationaux d'incendie, le bâtiment présentait d'importants manquements aux normes de sécurité.

"Il ne disposait pas d'au moins deux escaliers ni de sorties de secours", a-t-il expliqué à l'AFP. "La plupart des gens sont morts par asphyxie".

Des policiers ont été aperçus vendredi matin à l'intérieur du bâtiment détruit, inspectant les décombres, quelques heures après que le gouvernement a ordonné une enquête sur l'origine du sinistre.

- Blessés dans un état critique -

 

Concernant les victimes, un blessé a succombé à ses blessures à l'hôpital vendredi matin portant le bilan à 45 morts au moins, a déclaré à l'AFP l'inspecteur de police Bacchu Mia. "L'état de 15 à 16 blessés est critique", a-t-il ajouté.

L'hôpital universitaire de Dacca et un autre établissement voisin spécialisé dans le traitement des grands brûlés ont admis au moins 40 blessés.

"Aucun d'entre eux n'est hors de danger", avait déclaré à l'AFP un peu plus tôt le ministre de la Santé, Samanta Lal Sen, après s'être rendu dans ces établissements.

Au total, 75 personnes ont été secourues, selon un communiqué des pompiers, qui ont maîtrisé le sinistre en deux heures.

L'incendie s'était déclaré jeudi à 21h50 (15h50 GMT) et s'était rapidement propagé dans les étages, piégeant de nombreuses personnes.

"Nous étions au sixième étage lorsque nous avons commencé à voir de la fumée passer par les escaliers. Beaucoup de gens se sont précipités pour monter dans les étages", a déclaré Sohel, le gérant d'un restaurant.

"Nous avons utilisé une conduite d'eau pour descendre. Certains d'entre nous ont été blessés en sautant", a-t-il encore raconté.

D'autres sont restés coincés sur le toit et appelaient à l'aide. "Nous faisons descendre toutes les femmes et tous les enfants, y compris ma femme et mes enfants. Nous tous, les hommes, sommes sur le toit. Les pompiers sont à nos côtés. Il nous reste encore cinquante personnes à faire descendre", a écrit sur Facebook Kamruzzaman Majumdar, un professeur de sciences de l'environnement, qui a aussi été secouru.

Des centaines de proches des victimes se sont précipités à l'hôpital de l'Université médicale de Dacca où des ambulances ont transporté les morts et les blessés.

Les incendies dans les immeubles d'habitation et les complexes industriels sont fréquents au Bangladesh en raison du laxisme dans l'application des règles de sécurité.

Le pire incendie qu'a connu le pays s'est produit en 2012, dans la banlieue de Dacca, dans une usine textile où étaient fabriqués des vêtements destinés à l'exportation vers les pays occidentaux: le sinistre avait tué au moins 111 ouvriers et fait plus de 200 blessés.

En février 2019, 70 personnes sont mortes lorsqu'un incendie s'est propagé dans plusieurs immeubles d'habitation à Dacca.

Enfin, en juillet 2021, l'incendie qui a dévasté une usine produisant des denrées alimentaires à Rupganj, une ville industrielle proche de Dacca, a tué au moins 52 ouvriers, dont des enfants qui y travaillaient.

sa-lgo-lth/sla

© Agence France-Presse

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

general →

Top news


Archives

» Advanced search