Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Ouverture de la première écloserie d'échinodermes en conteneur pour l'aquaculture aux Seychelles

Victoria, Mahé, Seychelles | March 1, 2024, Friday @ 21:05 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | Views: 1146
Ouverture de la première écloserie d'échinodermes en conteneur pour l'aquaculture aux Seychelles

La nouvelle écloserie est située au port de pêche de Providence sur l'île principale de Mahé.  (Seychelles Aquaculture/Facebook)

 

(Seychelles News Agency) - La première écloserie d'échinodermes en conteneur pour l'aquaculture des Seychelles, qui est une structure temporaire d'oursins, a ouvert ses portes jeudi à Providence dans le cadre des efforts de l'État insulaire visant à faire progresser son secteur de l'aquaculture.

Située au port de pêche de Providence sur l'île principale de Mahé, la nouvelle écloserie temporaire dispose de deux conteneurs équipés d'équipements personnalisés. L'écloserie a été conçue et construite par une entreprise sud-africaine, Deep Blue Aqua, et peut produire entre 18 000 et un maximum de 288 000 oursins et concombres de mer.

L'écloserie d'échinodermes fait partie du troisième projet de gouvernance et de croissance partagée des pêches du sud-ouest de l'océan Indien (SWIOFish3), un projet dirigé par le gouvernement et financé par la Banque mondiale et le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), au coût de 120 604 dollars (1,73 million de SCR). ).

Dans son discours d'ouverture, le ministre pour la Pêche et l'Économie bleue, Jean-François Ferrari, a déclaré que même s'il était sceptique quant aux projets, il est fier aujourd'hui.

"Nous nous dirigeons vers la production de nouveau nés ici aux Seychelles. C'est une bonne nouvelle pour l'aquaculture dans le pays", a-t-il déclaré.

M. Ferrari a ajouté que le gouvernement souhaitait voir une sous-industrie capable de se maintenir du début à la fin.

Le chef du département de l'aquaculture de la Seychelles Fishing Authority (SFA), Aubrey Lesperance, a déclaré que la structure permanente devrait démarrer au quatrième trimestre de cette année ou l'année prochaine en attendant l'approbation du conseil d'administration de la SFA.

"Nous avons eu un léger retard avec le plan initial du couvoir, mais grâce au projet SWIOFISH, nous avons pu commencer avec celui-ci", a-t-il déclaré.

L'écloserie permanente sera également basée à Providence, sur la côte est de Mahé, et se concentrera sur le poisson pour 75 pour cent de sa production. Le reste sera composé d'oursins, de poissons d'ornement et peut-être d'un peu de corail.

Les nouveau-nés produits aideront les entreprises de ce secteur dans leur propre production.

M. Lesperance a ajouté que même si les oursins et les concombres de mer produits devraient être utilisés à des fins commerciales, certains seront également fournis à l'Université des Seychelles (UniSey) à des fins de recherche et de collecte de données.

"L'incubateur lui-même est comme un laboratoire, donc pour les étudiants de l'UniSey qui suivent actuellement leurs études, nous avons un accord avec l'institution qui leur permettra d'effectuer ici aussi des études pratiques en plus des théories qu'ils apprennent", a-t-il expliqué.

Il en va de même pour les étudiants de la Seychelles Maritime Academy (SMA), où la SFA dispose d'installations sur son campus.

Les nouveau-nés produits contribueront également à d'autres programmes visant à repeupler les oursins et les concombres de mer dans la nature.

Les projets de création d'un secteur aquacole aux Seychelles, un archipel de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien, ont débuté en 2007 avec la création d'un plan directeur pour la mariculture (MMP).

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: aquaculture

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search