Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Effets possibles d'El Nino sur les captures de thons aux Seychelles, déclare le ministre de la Pêche

Victoria, Seychelles | April 11, 2024, Thursday @ 20:54 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: AFP | Views: 860
Effets possibles d'El Nino sur les captures de thons aux Seychelles, déclare le ministre de la Pêche

 Les Seychelles avaient un quota total de 33 200 tonnes pour cette espèce de thon, (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les effets d'El Nino pourraient avoir eu un impact sur la quantité d'albacore capturée en 2023 et ces dernières années aux Seychelles, selon le ministre pour la Pêche du pays.

Les Seychelles disposaient d'un quota total de 33 200 tonnes pour cette espèce de thon, qui est soumise à un système de quotas strict surveillé par la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI).

Ce montant est ensuite distribué par la Seychelles Fisheries Authority (SFA) à 13 palangriers battant pavillon seychellois, chacun recevant environ 2 400 tonnes pour l'année.

L'albacore de l'océan Indien est actuellement le stock de thon le plus surexploité au monde et c'est pourquoi en 2016, la CTOI a adopté une résolution réduisant de 15 pour cent la limite de pêche de cette espèce pour aider à reconstituer la population.

Le ministre pour l'Economie bleue et la Pêche, Jean-François Ferrari, a déclaré à la SNA : « Pour le moment, la SFA est encore en train de faire les calculs, nous n'avons donc pas encore de réponse définitive. Cependant, pour 2023, nous prévoyons d'être sous " Le quota et plusieurs facteurs peuvent en être la cause. Selon nos scientifiques, El Niño pourrait avoir joué un rôle dans ce phénomène, car lorsque la température de la mer augmente, les thons ont tendance à nager à des profondeurs plus basses. "

Chaque année, les navires battant pavillon seychellois sont légalement tenus de déclarer leurs captures de l'année le 31 décembre et généralement les navires commencent à atteindre leur limite vers la fin octobre ou début novembre, mais cela dépend de chaque navire car chacun gère ses quotas différemment.

Dans le passé, certains ont choisi d'effectuer leur grosse révision pendant l'arrêt et de se rendre en cale sèche à Maurice ou à Madagascar, tandis que d'autres restent aux Seychelles et effectuent de petites révisions de routine sur les équipements.

Les opérations de pêche devraient généralement reprendre à partir du 1er janvier une fois les quotas rétablis, tandis que certains navires quitteront le port dès le 28 décembre pour pouvoir reprendre leurs activités à l'approche de la nouvelle année.

Mais cette année, les navires étant en retard sur leur quota, ils sont restés en mer jusqu'à fin décembre. Afin que ces navires ne ratent pas le début de la saison début janvier, ils ont été autorisés à rester en mer et ont obtenu l'autorisation de déclarer leurs captures pour 2023 deux semaines plus tard, le 15 janvier.

M. Ferrari a déclaré : "Les navires devaient s'assurer que les nouvelles captures de 2024 étaient séparées de celles de 2023 pour garantir que le quota soit correctement enregistré. Des observateurs étaient également présents pour garantir que ces processus étaient suivis de manière adéquate."

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie des Seychelles, un archipel de l'ouest de l'océan Indien.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: thon

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search