Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Conférence Our Ocean : les Seychelles vont piloter l'intégration des sciences océaniques dans les programmes scolaires

Victoria, Seychelles | April 17, 2024, Wednesday @ 17:49 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1197
Conférence Our Ocean : les Seychelles vont piloter l'intégration des sciences océaniques dans les programmes scolaires

M. Ramkalawan a déclaré que les Seychelles ont connu du succès dans le passé en inculquant des valeurs de conservation de l'environnement dans leur société par le biais des écoliers.  (State House)

 

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles piloteront cette année un projet intégrant les sciences océaniques dans leur programme scolaire, a déclaré mardi le président Wavel Ramkalawan au cours du segment de haut niveau des chefs d'État lors de la 9e Conférence Notre Océan à Athènes, en Grèce.

Il a déclaré que la nation insulaire a connu du succès dans le passé en inculquant des valeurs de conservation de l'environnement dans sa société par l'intermédiaire des écoliers.

"Il est maintenant grand temps que nous nous efforcions de faire de même avec nos valeurs scientifiques océaniques et j'appelle chacun d'entre nous ici présent à nous rejoindre dans cet effort et à devenir des catalyseurs d'actions sans précédent", a déclaré M. Ramkalawan.

Le président des Seychelles a souligné que la vie en mer et près de la mer est une culture qui doit non seulement être célébrée, mais qui doit être soutenue de manière appropriée et transmise à la prochaine génération, qu'il a décrite comme les actionnaires et les successeurs des 71 pour cent du patrimoine aquatique mondial.

"D'où le besoin urgent pour cette génération, ainsi que la suivante, d'apprendre pourquoi et comment nous devons changer notre façon de voir et de traiter l'océan et toutes les sources aquatiques de la Terre", a-t-il ajouté.

M. Ramkalawan a déclaré que l'Union africaine a reconnu l'économie bleue comme la voie de développement du continent et que les Seychelles ont adopté sans réserve ce concept car il s'aligne sur ses traditions, ses valeurs et son mode de vie.

Il a parlé du commerce international, pierre angulaire de la civilisation moderne et central pour la plupart des chaînes d'approvisionnement industrielles et de l'économie mondiale, qui, selon lui, est presque entièrement alimentée par le fret maritime.

Photo : Les participants à la 9e conférence Our Ocean à Athènes, Grèce.

"J'exhorte tout le monde à voir et à accepter la vulnérabilité des États insulaires comme les Seychelles lorsque les routes commerciales maritimes sont perturbées, comme c'est le cas actuellement dans la mer Rouge. La Méditerranée d'un côté et l'océan Indien de l'autre sont les deux régions confrontées aux conséquences de la folie guerrière. Cela cause beaucoup de dégâts non seulement à nos économies mais aussi aux moyens de subsistance de notre peuple, car le coût de la vie ne cesse d'augmenter", a souligné M. Ramkalawan.

Il a déclaré qu'un autre fléau est celui des déchets marins qui sont transportés par les courants océaniques d'un coin du monde à l'autre, même vers des zones apparemment isolées et vierges comme l'atoll d'Aldabra aux Seychelles, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

"Nous ne pouvons pas continuer à considérer les ressources aquatiques de la Terre comme acquises ou à traiter notre espace océanique inexploré comme un puits sans fond pour nos déchets et espérer continuer à prospérer aux dépens des autres, car nous finirons tous par être touchés", a-t-il déclaré.

M. Ramkalawan a parlé de la nécessité et de la volonté de s'adapter car toutes les incitations sont là.

« Nous devons changer nos attitudes, impliquer nos collaborateurs et les placer au centre de nos stratégies. Nous devons communiquer efficacement et leur expliquer pourquoi nous devons faire les choses que nous faisons. Nous devons commencer par nos jeunes qui sont une lueur d'espoir et qui ont de bons antécédents en tant qu'agents de changement", a-t-il ajouté.

Il a déclaré que les Seychelles ont déjà progressé dans leur plan spatial marin et ont atteint la protection de 30 pour cent de leur territoire marin avant 2030, date butoir mondiale fixée.

"Nous n'avons pas seulement besoin d'engagements et de promesses, mais nous devons également transformer les paroles en actes. Que cette conférence sur les océans soit le lien où les Seychelles et la communauté mondiale convergent essentiellement pour créer, étendre et mobiliser des réseaux pour la santé durable et l'utilisation durable de nos océans", a-t-il conclu.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search