Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Pêche au thon : les Seychelles proposent 3 résolutions pour la prochaine réunion de la CTOI

Victoria, Seychelles | April 23, 2024, Tuesday @ 20:01 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | Views: 1381
Pêche au thon : les Seychelles proposent 3 résolutions pour la prochaine réunion de la CTOI

D'autres sujets abordés ont été la redistribution des quotas de pêche de l'albacore. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) 

(Seychelles News Agency) - Les responsables pour la pêche des Seychelles ont eu des discussions avec des responsables gouvernementaux de haut niveau du secteur de la pêche de Tanzanie, du Kenya, de Zanzibar, de Madagascar, des Comores et de Maurice lors d'une réunion en ligne pour discuter des projets de propositions pour la prochaine réunion de la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI).

Les représentants du secteur du sud-ouest de l'océan Indien se sont réunis vendredi à L'Escale Resort and Spa pour préparer une position commune à présenter lors de la prochaine session de la CTOI, qui se tiendra le mois prochain à Bangkok, en Thaïlande.

Le ministre pour la Pêche et l'Economie bleue, Jean-François Ferrari, a déclaré à la presse dans une interview que la réunion visait à « construire et mettre en œuvre une stratégie commune entre les États côtiers partageant les mêmes idées, pour contrer le risque d'un fardeau disproportionné dans la conservation et gestion des stocks dans certains États et assurer la reconstitution des stocks de thon tropical de l'océan Indien.

Au total, 24 résolutions ont été déposées au cours de la réunion, dont trois proposées par les Seychelles.

"Deux sont basés sur des informations que nous avons obtenues dans des rapports scientifiques selon lesquels il y a des pays qui ne soumettent pas d'informations ou ne soumettent pas toutes les informations nécessaires", a déclaré le secrétaire principal à la pêche, Roy Clarisse, à la presse le jour de la réunion.

Un domaine de préoccupation pour les autorités des Seychelles est la pêche à la ligne.

"Beaucoup d'appâts vivants sont utilisés dans cette forme de pêche, même si les autres pays ne fournissent pas d'informations sur ce type de pêche, lorsque nous gérons une forme de pêche, nous devons nous assurer que l'écosystème est également bien géré. ," il a dit.

Il a expliqué qu'en ce qui concerne la pêche au thon aux Seychelles, les autorités déclarent veiller à ce que les prises accessoires soient également bien gérées - c'est pourquoi les deux premières propositions du pays ciblent ce problème.

La troisième proposition des Seychelles est basée sur les lois régissant les prises accessoires.

"Au sein de la CTOI, il existe une résolution qui empêche les senneurs de rejeter leurs prises accessoires dans les pays où il existe un grand volume de consommation humaine de ces produits", a déclaré M. Clarisse.

Alors que les Seychelles défendent cette cause depuis 2009 jusqu'à son éventuelle adoption, M. Clarisse a ajouté qu'elles souhaitaient désormais « élargir cette proposition car nous savons qu'il existe d'autres formes de pêche au thon qui prennent également du poisson bon pour la consommation humaine et le rejettent à la mer ».

"Ce que nous demandons, c'est que tous ces navires qui ont capturé du poisson propre à la consommation humaine - en gardant à l'esprit que les espèces protégées ne sont pas capturées - soient maintenus à bord et contribuent éventuellement à la sécurité alimentaire", a-t-il ajouté.

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie des Seychelles et l'adoption d'une telle position aiderait non seulement la nation insulaire, mais contribuerait également à développer des activités économiques supplémentaires dans ces pays.

Une autre résolution pertinente discutée par les délégations était l'introduction d'une fermeture des dispositifs de concentration de poissons (DCP).

"Nous avons mené notre propre analyse économique pour déterminer dans quelle mesure une telle fermeture affecterait les Seychelles", a-t-il déclaré.

Pour rappel, les Seychelles ont voté contre l'interdiction des DCP lors de la session de la CTOI l'année dernière.

D'autres sujets abordés ont été la redistribution des quotas de pêche de l'albacore.

"Il y a des pays qui se sont opposés à la résolution et n'ont pas apporté la contribution nécessaire pour garantir la reconstruction de cette forme de pêche", a déclaré M. Clarisse.

"Nous devons veiller à ce que toute résolution présentée sur la table soit discutée d'une manière équitable, nous devons examiner sérieusement la pêche et les différentes économies pour nous assurer que personne n'est défavorisé au profit d'un autre",

"Nous devons également veiller à ce que les intérêts des Seychelles soient prioritaires, car vous le savez, notre économie dépend beaucoup du secteur de la pêche", a-t-il conclu.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: CTOI

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search