Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La Commission électorale des Seychelles discute des modifications apportées à la loi sur les partis politiques

Victoria, Seychelles | June 10, 2024, Monday @ 20:49 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | Views: 445
La Commission électorale des Seychelles discute des modifications apportées à la loi sur les partis politiques

Les consultations ont généralement lieu après chaque élection, mais avec la pandémie de COVID-19 qui a suivi les dernières élections en 2020, cela n'a pas pu être fait plus tôt. . (Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - Les partis politiques enregistrés aux Seychelles ont eu l'occasion de donner leur avis sur les amendements recommandés à la loi sur les partis politiques lors d'une réunion consultative lundi.

La Commission électorale des Seychelles a présenté plusieurs amendements à la loi qui sont proposés aux représentants de cinq partis politiques tout en répondant à leurs préoccupations et en ajoutant leurs suggestions.

Les représentants qui ont assisté à la réunion étaient de United Seychelles (US), de l'Alliance démocratique des Seychelles (LDS), du Parti de l'alliance nationale des Seychelles (SNAP), de One Seychelles et du Mouvement uni des Seychelles (SUM).

Les consultations ont généralement lieu après chaque élection, mais avec la pandémie de COVID-19 qui a suivi les dernières élections en 2020, cela n'a pas pu être fait plus tôt. C’est pourquoi elles ont lieu maintenant, en amont des élections présidentielles proposées pour le 27 septembre 2025.

Le commissaire électoral, Danny Lucas, a déclaré : "Aujourd'hui, c'est la continuation de la consultation que nous avons commencée l'année dernière et nous espérons la terminer aujourd'hui."

Il a ajouté que ce processus garantira que la loi sera juste et conforme aux attentes des partis politiques.

Certains des amendements proposés incluent des alliances politiques entre plusieurs partis qui n'auront pas besoin d'être enregistrés en tant que nouveau parti politique, tandis que d'autres changements concernent les obligations des partis politiques de fournir en temps opportun les documents nécessaires à la Commission électorale.

Le SNA a sollicité la réaction des représentants de ces partis politiques lors de la réunion.

"Je pense que c'est une très bonne chose et depuis la dernière réunion, nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il était important pour nous d'être consultés avant que des amendements ne soient apportés, car en fin de compte, nous, en tant que partis politiques, serons ceux concernés. ", a déclaré Ernesto Lionnet, membre exécutif du SNAP.

Edward Anacoura, secrétaire général du SUM, a déclaré : "Cela aurait dû être fait plus tôt, mais je pense que c'est formidable, les discussions se déroulent bien et dans une bonne ambiance".

Le secrétaire général de US, Wallace Cosgrow, a déclaré : « Certains amendements nous préoccupent, tels que les termes utilisés, qui, selon nous, doivent prendre en compte la situation politique actuelle et garantir que lorsque les amendements finaux seront apportés, à l'Assemblée nationale, cela reste juste pour tous les partis. »

Yvon Esther, le leader de One Seychelles, a déclaré : « Les discussions se déroulent bien, mais nous voulons les voir plus ouvertes et là où c’est possible, plus transparentes. »

Un membre exécutif du parti au pouvoir, LDS, Satya Naidoo, a déclaré : « Ces amendements proposés sont conformes aux principes fondamentaux d'une démocratie moderne et promeuvent la participation, ils donnent également plus de pouvoir à la Commission électorale afin de mieux servir son objectif. »

La Commission électorale des Seychelles organisera également d'autres réunions consultatives avec d'autres partenaires.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search