Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Comores lancent une campagne de vaccination après 134 morts du choléra

Comores | June 13, 2024, Thursday @ 19:00 in En français » OCÉAN INDIEN | By: AFP | Views: 1026
Les Comores lancent une campagne de vaccination après 134 morts du choléra

Anjouan est l'île la plus densément peuplée de l'archipel de l'océan Indien, avec quelque 330.000 habitants sur les 870.000 que compte le pays.

(Photo by MARCO LONGARI / AFP)

(AFP) - Dans l'archipel des Comores, touché depuis quatre mois par une épidémie de choléra qui a déjà fait 134 morts, une campagne de vaccination a été lancée jeudi à Anjouan, l'île la plus durement touchée, a-t-on appris auprès des autorités de santé.

Plus de 1.300 enfants ont reçu une dose de vaccin oral dans l'île comorienne la plus pauvre et la plus proche du département français de Mayotte, où le choléra a fait deux morts depuis mars.

"Le vaccin procurera une immunité de six mois et ainsi brisera la chaine de transmission", a expliqué à l'AFP Anssoufouddine Mohamed, directeur régional de la santé sur l'île.

Anjouan est l'île la plus densément peuplée de l'archipel de l'océan Indien, avec quelque 330.000 habitants sur les 870.000 que compte le pays.

Sur les 134 morts recensés, Anjouan en comptabilise 116, selon le dernier bulletin officiel de santé.

L'Union des Comores recense à ce jour 8.734 cas cumulés de choléra, après l'introduction de la maladie début février par un navire en provenance de la Tanzanie, où le choléra sévit de façon endémique.

"Nous avons commencé par vacciner les élèves dans les écoles parce que bientôt, ils iront en vacances", explique M. Mohamed, cardiologue de formation.

Plus de 270.000 doses sont disponibles sur l'île, mais "il nous en faudrait 379.000", affirmé Hayiriat Bint Hakim, responsable de la vaccination, jointe par l'AFP.

La campagne pilote est censée durer cinq jours.

"Ce vaccin est une mesure parmi d'autres pour éliminer l'épidémie. Elle peut revenir si les mesures barrière ne sont pas respectées, comme le lavage des mains et la mise à disposition d'eau potable", met en garde le directeur régional de la santé.

Moins de 30% de la population a accès à l'eau potable, selon les responsables de la société chargée de la distribution de l'eau.

str-ger/cab

© Agence France-Presse

Océan Indien » Be a reporter: Write and send your article

More from Océan Indien →

general →

Top news


Archives

» Advanced search