Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Récifs coralliens : une approche coordonnée pour atténuer le blanchissement discuté lors de la réunion DiDEM aux Seychelles

Victoria, Seychelles | June 20, 2024, Thursday @ 21:03 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Alisa Uzice, Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 1022
Récifs coralliens : une approche coordonnée pour atténuer le blanchissement discuté lors de la réunion DiDEM aux Seychelles

Un scientifique principal du Centre scientifique de Monaco a déclaré qu'une approche coordonnée est le moyen idéal pour atténuer le blanchissement des coraux et le changement climatique. (Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - Un scientifique principal du Centre scientifique de Monaco a déclaré qu'une approche coordonnée est le moyen idéal pour atténuer le blanchissement des coraux et le changement climatique.

La déclaration a été faite par le Dr Didier Zoccola, qui faisait partie de l'équipe dirigeant le projet Dialogue Science - Décideurs pour la gestion intégrée de l'environnement côtier et marin (DiDEM) aux Seychelles.

La collaboration dirigée par des experts de l'Institut national français de recherche pour le développement durable (IRD) a réuni des experts de l'Université des Seychelles (UniSey), de la Seychelles Park and Garden Authority, des instituts et universités de la région lors de réunions appelées école thématique.

M. Zoccola a déclaré aux journalistes que la recherche est importante mais qu'elle doit fonctionner en tandem avec d'autres facteurs tels que la gestion des risques et les zones marines protégées sont également importantes.

"Bien sûr, vous avez besoin de l'implication des communautés locales, sinon les gens vont braconner. L'atténuation de la pollution est également un facteur important à considérer. Nous sommes tous impliqués dans cette protection. Il n'y a pas que les scientifiques, les décideurs ou les autorités, tout le monde est impliqué dans la protection de notre planète", a-t-il ajouté.

M. Zoccola a évoqué le travail effectué aux Seychelles et a souligné certains défis.

« Les Seychelles savent comment restaurer les coraux, nous avançons maintenant. Il y a le problème de l'échelle de restauration et aussi du type de corail utilisé dans la restauration ; ces coraux sont-ils résistants aux changements de température ou non ? Parce que si nous n'utilisons pas de corail résistant à la chaleur lors du prochain blanchissement, tous ces efforts de restauration seront vains", a-t-il expliqué.

Parlant du travail effectué au cours du projet d'une semaine pour DiDEM, M. Zoccola a souligné l'importance pour les pays voisins de relever ensemble ces défis.

"Il est important que les pays de la région travaillent ensemble. Peut-être pourront-ils réfléchir ensemble à des actions communes pour la restauration et la gestion des aires marines protégées", a-t-il déclaré.

L'un des participants, le spécialiste seychellois de la pêche, le Dr Ameer Ebrahim, a décrit cette école thématique d'une semaine comme une bonne opportunité pour les Seychelles et d'autres pays de la région.

Outre les présentations et la partie théorique, il y avait également une partie pratique où les participants ont visité plusieurs sites dédiés à la restauration des coraux.

"Tous les experts ont eu l'occasion de visiter le parc marin de Sainte-Anne et ils ont été très choqués par la beauté des Seychelles. En ma qualité de membre du conseil d'administration de Moyenne Island, j'ai facilité une visite de la petite île sur la côte de Mahé où ils ont eu l'occasion de faire une excursion sur l'île et d'y faire du snorkeling pour observer les coraux", a expliqué M. Ebrahim.

"Peu de gens le savent, mais il existe un site sur l'île Moyenne dédié à la restauration des récifs coralliens, financé par le PNUD et facilité par la MCSS (Marine Conservation Society of Seychelles)", a-t-il ajouté.

Outre l'aspect pratique du projet, il a souligné les points les plus intéressants et a déclaré : « La recherche sur la découverte de la constitution génétique des coraux était particulièrement intéressante pour moi. Et après avoir écouté les autres experts au cours de cette semaine, j'ai réalisé que les Seychelles ne sont pas seules face aux défis auxquels ils sont confrontés. Le changement climatique n'a aucune barrière.

L'objectif principal du projet DiDEM était de fournir aux doctorants et postdoctorants, aux gestionnaires de récifs coralliens et aux experts d'organisations non gouvernementales l'opportunité de partager des expériences, des connaissances et des méthodes, notamment en matière d'évaluation de la résilience des écosystèmes récifaux.

Il a également souligné l'importance de considérer les récifs coralliens comme un patrimoine naturel et de construire un système socio-écologique corallien qui suit finalement une approche intégrée ; combler l'objectif final de faire du patrimoine des récifs coralliens un organe transversal d'analyse et de gestion.

Pendant cinq jours, le projet, financé par Monaco Explorations, a exploré les concepts de résilience, de vulnérabilité, de patrimoine et de systèmes socio-écologiques dans la perspective d'une science durable.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: corail

More from Environnement →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search