Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Pêcherie de homard aux Seychelles : la pêche illégale pourrait être à l'origine du déclin des stocks

Victoria, Seychelles | June 21, 2024, Friday @ 21:39 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Alisa Uzice, Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 1169
Pêcherie de homard aux Seychelles : la pêche illégale pourrait être à l'origine du déclin des stocks

L'enquête a examiné les homards couramment capturés - la langouste d'Amérique, la langouste à longues pattes et la langouste peinte. (Seychelles Fishing Authority)

 

(Seychelles News Agency) - Les résultats récents de l'enquête indépendante sur la pêche au homard montrent que la pêche illégale pourrait entraîner une baisse de l'abondance des homards près des îles intérieures des Seychelles.

S'adressant à la SNA lors d'un atelier de validation pour présenter les résultats de l'enquête, Kettyna Gabriel, scientifique principale des pêches à la Seychelles Fishing Authority (SFA), a déclaré que l'enquête a révélé qu'il y avait plus de homards dans les zones proches des îles extérieures telles que Bird Island et île Denis comparée à la zone du plateau de Mahé.

"Nous soupçonnons que cela pourrait être dû à la pression de la pêche. Nous sommes tous conscients qu'un grand nombre de pêches illégales INN (illégales, non déclarées et non réglementées) ont lieu même s'il y a une fermeture de saison. Et la région de Mahé serait une cible privilégiée compte tenu de sa proximité et du fait qu'il faudrait des bateaux et des équipements plus gros pour pêcher à proximité des îles extérieures", a-t-elle déclaré.

Mme. Gabriel explique qu'à la suite de cette enquête, ils ont conclu qu'une évaluation complète des stocks de homard devait être effectuée.

"Cette enquête était essentiellement un aperçu de la situation concernant la population de homard aux Seychelles, nous avons donc besoin d'une enquête plus approfondie. Suite à cela, nous pourrions alors mettre en œuvre certaines mesures de gestion en fonction des résultats que nous obtiendrons", a-t-elle expliqué.

L'enquête a été menée d'octobre à novembre de l'année dernière. Trois types différents de langoustes trouvées aux Seychelles ont été examinés : la langouste d'Amérique, la langouste à longues pattes et la langouste peinte.

Photo : Mme. Gabriel a déclaré qu'après l'enquête, la conclusion est qu'une évaluation complète des stocks de homard doit être effectuée.  (Seychelles Fishing Authority) Photo License: CC-BY 

Mme. Gabriel a déclaré qu'à l'avenir, la SFA souhaite faire davantage de recherches à proximité des îles extérieures pour avoir une image plus claire de la répartition des homards par rapport à Mahé.

Le Dr Ameer Ebrahim, spécialiste et consultant seychellois en matière de pêche, qui a présenté les résultats du travail effectué par FishPath au cours des dernières années, était présent à l'atelier de validation. Le réseau FishPath fournit une plate-forme d'échange de connaissances et de partage de leçons, dans le but de produire des produits concrets qui soutiennent directement la pêche à petite échelle.

La SFA travaille activement avec The Nature Conservancy (TNC) depuis 2021 pour identifier les défis et trouver des solutions afin d'élaborer une stratégie de récolte pour la pêche au homard. Au cours d'une mission de cadrage en 2019, TNC a rencontré le gouvernement des Seychelles et la SFA, et il a été décidé que FishPath serait utilisé pour identifier les problèmes et les solutions liés à la pêche au crabe et au homard dans la nation insulaire.

M. Ebrahim, qui travaille également comme consultant auprès de TNC, dirige le processus FishPath aux Seychelles. Il a été invité à devenir membre mondial de FishPath en 2023, faisant de lui le premier Seychellois à recevoir cette reconnaissance en tant qu'expert mondial de la pêche.

Aux Seychelles, il y a eu une approche sur mesure du processus FishPath, ne se concentrant pas uniquement sur l'outil mais identifiant l'importance d'impliquer les pêcheurs dans la discussion et le renforcement des capacités et le soutien technique qu'apporte FishPath. L'exercice le plus récent a eu lieu au cours de la première semaine de mai 2024 en partenariat avec des pêcheurs de homard engagés et la SFA.

M. Ebrahim a déclaré à la SNA que la pêche illégale était considérée comme un problème majeur auquel est confrontée la gestion de la pêche au homard aux Seychelles, même si certaines mesures sont déjà en place. Il a souligné que la SFA manque de capacité d'application pour lutter contre les pêcheurs illégaux, y compris les pêcheurs récréatifs.

Il a déclaré qu'au cours des consultations, les pêcheurs ont déclaré qu'ils se sentaient pénalisés car, même s'ils se sont assurés d'avoir un permis et de suivre les politiques en vigueur, la pêche illégale est toujours endémique.

M. Ebrahim a ajouté que grâce à FishPath, ils ont déterminé qu'il fallait faire davantage pour lutter contre la pêche illégale avant que de nouvelles mesures de gestion ne soient imposées à la pêcherie autorisée.

Il a expliqué que les solutions potentielles incluent davantage de programmes d'éducation et de sensibilisation sur la pêche illégale et également l'exploration d'un programme potentiel de marquage du homard pour aider à l'application des lois.

"L'équipe FishPath prépare un document détaillé pour la SFA. La SFA devra désormais examiner les résultats basés sur FishPath et décider elle-même de ce qui est réalisable et de ce qui ne l'est pas. Cela sera basé sur plusieurs facteurs tels que les contraintes budgétaires. La gestion des pêches peut être par exemple, les évaluations des stocks peuvent coûter des millions de roupies. Donc, tout cela doit être pris en considération avant de prendre des décisions de gestion", a déclaré M. Ebrahim.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: homard

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search