Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles se mettent aux crêpes pour la Chandeleur

Seychelles | February 4, 2015, Wednesday @ 10:32 in En français » ARTS & CULTURE | By: Séverine Martin | Views: 2994
Les Seychelles se mettent aux crêpes pour  la Chandeleur

Sey Si Bon fête la Chandeleur ( Joe Laurence, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le 2 février, on a également célébré la fête de la Chandeleur a Victoria, la capitale des Seychelles. A l‘image de l’Alliance Française de Victoria, d’autres français mettent en lumière cette fête traditionnelle et religieuse qui n'est pas trés connue dans le pays.

Un peu d’histoire

Même si l'on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes en  France, c’est à l’origine une  célébration religieuse et traditionnelle. Le nom de cette fête, « La Chandeleur », ou fête des chandelles, a une origine latine et païenne : la festa candelarum.

La Chandeleur est actuellement fixée au 2 février, soit 40 jours après Noël. Durant cette journée on est supposé  allumer des chandelles bénites pour éloigner le mal des maisons et faire entrer la lumière de Dieu.

Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or dans la main gauche, (par exemple un louis d’or) ou à défaut une pièce de monnaie, afin de connaître la prospérité pendant toute l’année. Il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

Sey Si Bon fête la Chandeleur

Situé à l’abri de l’agitation de Victoria la capitale des Seychelles, le Bistrot Sey Si Bon est idéalement localisé à Eden Plaza, sur l’ile artificielle d’Eden situé sur la côte est de Mahé. Il propose un système de restauration rapide de qualité en offrant aux clients une large gamme de boissons différentes et de crêpes salées.

A l’occasion de la Chandeleur et pour prolonger le plaisir de découvrir les crêpes," Sey Si bon" propose à ses clients une semaine de dégustation. Le principe est très simple. Chaque client aura l’occasion de pouvoir tester sur une mini-crêpe le parfum de son choix qu’il soit sucré ou salé, afin de s’assurer que cela lui plaise avant de passer sa commande.

Pour ceux qui souhaitent fêter la chandeleur ou tout simplement partager un moment gourmet et gourmand à la maison ou au bureau, Steve Colas, le propriétaire de Sey si bon  met à la disposition de ses clients des offres spéciales pour la Chandeleur. Offrant le choix entre un pack de 5 crêpes à 175 scr (10€) ou un pack de 10 crêpes à 300 scr  (17€).

« Ca permettra à ceux qui veulent savourer des crêpes de le faire en famille, chez eux. » Dit Steve Colas a la SNA. Il ne restera plus qu’à tartiner et à déguster !

les crêpes salées, elles sont élaborées selon la recette traditionnelle de la galette au sarrasin.( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Une aventure familiale

Steve Colas et sa femme Sandra née Vannier sont tous les deux français et plus précisément parisiens avec des origines bretonnes. C’est ainsi que depuis de nombreuses années ils vouent une passion aux crêpes.

En plus de cette passion familiale historique, Steve Colas a suivi une formation de crêpier en Bretagne. Ce graphiste parisien a décidé de quitter sa profession et sa vie française pour vivre l’aventure de l’expatriation aux Seychelles et en famille, en suivant sa femme qui venait d’obtenir une mutation en tant qu’agent immobilier pour l’Eden Island aux Seychelles.

Depuis maintenant cinq ans, Steve, Sandra et leurs deux enfants Méline âgée de 6 ans et Tom âgé de 11 ans profitent de cette nouvelle vie.

Steve Colas et son épouse, actuels propriétaires de Sey Si Bon, ont ouvert leur crêperie au moment de l’ouverture du complexe commercial d’Eden Island, en janvier 2013

Un concept novateur

Steve Colas a été le premier français à Victoria à proposer cette forme de restauration rapide. L’originalité de ce concept c’est qu’il se situe entre l’offre d’un take-away classique et un restaurant traditionnel tant au niveau du prix qu’au niveau du produit. C’est le premier magasin des Seychelles complètement dédié aux jus de fruits frais pressés, aux smoothie et aux crêpes.

Tous les produits sont faits à la demande et devant le client, garantissant ainsi une fraicheur optimale.

« Nos crêpes sont faites en direct devant le client… on n’utilise aucun sirop, aucun concentré. » a déclaré Steve a la SNA.

Il a ajouté ; « Concernant notre sélection de fruits, la grande partie de nos fruits sont des fruits locaux on importe seulement toutes les baies du type fraises et framboises. Quant aux fruits locaux, on travaille avec le corossol, les bananes, les mangues, ou encore des papayes. »

Une glace au yaourt nature et les fruits de son choix  Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Les boissons à la carte

S’agissant des boissons, le Sey Si Bon propose une large gamme de boissons, allant du café expresso ou café chantilly le matin, en passant par des jus de fruits frais pressés, des cocos a boire, différents types de shots ou par des smoothie plus tard dans la journée. Tout est réuni pour satisfaire les envies de tous, des plus classiques aux plus originaux.

Des clients réguliers viennent spécialement au Bistrot "Sey Si Bon" pour prendre leur shot de noni le matin, car il aurait des vertus médicinales, c’est un excellent diurétique mais il semblerait aussi aider à lutter contre le cancer. En plus du noni, on peut également gouter des shots de mangoustine et de Goji.

« L’idée de faire des smoothie et des jus de fruits frais m’est venue en vivant aux Seychelles.  À chaque fois que je demandais un jus de fruits frais, on me servait un jus de fruits sortant du frigo mais pas avec des fruits frais pressés, » a déclaré Steve a la SNA.

Les prix des smoothie varient en fonction de leur composition, raison pour laquelle, ceux qui sont fabriqués avec des fruits importés sont plus onéreux. Leurs couts varient entre 90 et 95 sr (5€).

Sey si bon propose pour le plus grand bonheur de ses clients des jus de fruits frais pressés. Ces derniers sont faits à la demande grâce a une centrifugeuse qui va extraire le jus des fruits entiers. La gamme de jus démarre à partir de 60 scr (4€) et on retrouve le plaisir de l’authentique jus de pommes ou de carottes.

Une façon de prendre ses repas bien différente que propose "Sey si Bon" à Eden Plazza entre amis ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Du coté des mets

Sey Si bon met à l’honneur les crêpes françaises toute l’année. Aussi on a la plaisir de déguster des crêpes sucrées tel que la traditionnelle recette bretonne de la crêpe agrémentée de caramel au beurre salé, que Steve nous a proposé de découvrir sous une version plus seychelloise en l’accompagnant de bananes mille. Un pur moment de délice !

Steve Colas a pensé à tout et surtout à tout le monde. Ainsi pour faire plaisir aux plus jeunes, il propose également ses « sharing crêpes autrement dit ses crêpes à partager », qui plait beaucoup aux plus jeunes. Avec leur format blinis, les enfants ont le plaisir de sélectionner les toppings de leurs choix ; smarties, amandes, bonbons, fruits frais etc.

Parmi tous les mets on retrouve également une glace fabriquée à base de yaourts glacée qui est une belle alternative à la glace traditionnelle.  Il s’agit d’une recette plus diététique qui plait beaucoup aux mamans qui se soucient du régime alimentaire de leurs enfants. On peut agrémenter à l’envie son « frozen yoghourt » avec une sélection de fruits.

Steve nous a fait découvrir sa version de « frozen yoghurt » avec des fruits seychellois tels que des mangues et des fruits de la passion. On a appréciée la neutralité et la fraicheur de cette glace légère, sans matière grasse, accompagnée de fruits frais.

L’approvisionnement

Le défi le plus compliqué à relever est l’approvisionnement.

Afin de maintenir leurs critères de qualité, ils importent un container de produits français tous les 4 mois.

Car pour réaliser la fameuse recette de la crêpe bretonne, Steve Colas importe de France des ingrédients tels que la farine de blé noir.

Bien entendu, Steve Colas profite d’être aux Seychelles pour faire travailler les producteurs de la région. Tous les fruits locaux, tels que les bananes, les mangues ou les fruits de la passion sont achetés auprès de vendeurs ou producteurs seychellois. « On tient à faire travailler le commerce local. » 

En revanche, certaines fournitures proviennent de Dubaï, toutes les machines ont été importées de France comme bon nombre d’ingrédients pour la confection des crêpes.

Sey Si Bon à la disposition et à l’écoute de ses clients

Une des priorités de Sey Si Bon est de privilégier un accueil de qualité.

Concernant les crêpes salées, elles sont élaborées selon la recette traditionnelle de la galette au sarrasin. Leur ingrédient secret est de rajouter à la préparation de base une cuillère à soupe de miel.

Parmi ses crêpes sucrées celles qui sont les plus plébiscitées sont les crêpes au Nutella, les crêpes sucre-cannelle et les crêpes sucre-citron. Sachant que celles au Nutella représentent plus de la moitié des ventes de crêpes sucrées.

Les crêpes salées au sarrasin ont elles aussi beaucoup de succès. « Elles sont réalisées avec la farine bretonne de blé noir de la marque Treblec que je fais venir de France. » a confié Steve à la SNA.

C’est donc en écoutant et en échangeant avec ses clients qu’il a élaboré plus d’une quinzaine de recettes de smoothie différents, tel que le smoothie tonique, inventé et mis à la disposition de sa clientèle de sportifs, cherchant une boisson énergétique avant d’aller faire du sport.

Steve Colas entouré de son équipe qui confectionne les crêpes et les jus de fruits frais ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Une clientèle en grande partie locale

 « On a fidélisé une clientèle locale qui vient le matin pour prendre le petit déjeuner, à midi les clients viennent pour déguster les crêpes salées et à quatre heures ils viennent avec les enfants pour le gouter. » a dit Steve à la SNA. Selon lui, sa clientèle seychelloise représenterait la moitié de sa clientèle en période de pleine saison et plus de 70 pourcent de sa clientèle le reste de l’année.

Par exemple, j’ai une clientèle de bureau qui appelle pour passer des commandes de crêpes salées, de wraps ou de jus de fruits frais pressés qu’ils viennent ensuite chercher au moment du déjeuner.

Par ailleurs il approvisionne également les sociétés de catering pour la location de catamarans ou de bateaux qui viennent se fournir le matin pour les clients qui cherchent des boissons qualitatives. « A ce moment la on presse les fruits et on les conditionne ensuite dans des grandes bouteilles, qu’ils doivent ensuite consommer dans la journée, car on n’y met aucun conservateur.» On répond à ce type de commande à  raison de 2 à 3 fois par semaine.

Les projets

Sey Si Bon est une affaire familiale, les enfants partagent la passion de Steve pour les crêpes. Toute la famille est partie prenante pour la création de nouvelles recettes. 

A "Sey si bon" on peut composer ses propres recettes en fonction de ses goûts ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Afin de satisfaire leurs clients au quotidien, Sey Si Bon emploie cinq personnes à temps complet.

« 1 cuisinier – 1 employé polyvalent – 1 responsable - et 2 personnes que j’aime à appeler les « Juice Masters » dit Steve a la SNA – car à chaque fois qu’on fait un nouveau jus de fruits on doit le gouter – vu qu’on travaille avec des fruits frais on doit s’assurer de bien l’équilibrer en y ajoutant assez de sucre pour faire ressortir le gout. »

Steve a d’autres projets pour sa structure. Il ambitionne d’ouvrir de nouveaux points de vente sur l’ile de Mahe et compte sur son équipe actuelle pour pouvoir l’épauler dans ce nouveau challenge.

« Si on ouvre un nouveau shop, nous aurons besoin de personnes du métier, qui soient compétentes et qui aient déjà de l’expérience. » a t-il dit à la SNA.

Sey Si bon est ouvert tous les jours à l’exception du dimanche de 8h30 à 18h00 mais les clients peuvent également suivre les événements organises par Steve sur le compte Facebook.

Les crêpes, on peut les aimer sucrées ou salées ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

 

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: crêpes, Sey si bon, Eden island

More from Arts & Culture →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search