Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des braconniers arrêtés par la police des Seychelles après avoir volé des cocos de mer

Praslin- Seychelles | February 7, 2015, Saturday @ 13:36 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Meriton Jean et Séverine Martin | Views: 2184
Des braconniers arrêtés par la police des Seychelles après avoir volé des cocos de mer

Un arbre de coco de mer avec ses fruits (Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - A peine un mois après le début de l’année 2015, la triste saga de braconnage a commencé à Praslin, la deuxième île la plus peuplée des Seychelles.

Au début de la semaine, l'Autorité du parc national des Seychelles a attrapé deux hommes qui coupaient illégalement  de cocos de mer par, dans une zone protégée de l'île.

 « Nous avons saisi au total six noix de coco-de-mer. Trois d’entre -elles étaient à maturité tandis que les autres étaient encore dans leurs cosses. Les braconniers avaient également consommé trois petites cocos de mer. Nous avons trouvé les cosses sans contenu et vides sur le sol, » dit Allen Cédras, un représentant de la  SNPA de Praslin.

 « Ils ont grimpé sur un arbre, ils ont coupé les noix de coco qu'ils pouvaient prendre, et ont mangé celles qui étaient trop petites pour les vendre. Ils étaient sur le point de faire la même chose sur un  deuxième palmier quand ils ont été interrompus. »

Pour de nombreux visiteurs, la plus grosse noix de coco-de-mer au monde est un bien précieux.

Ces noix sont considérées comme une spécialité rare par les Seychellois.

Le coco de mer figure aussi sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), il est passé de « vulnérable » à « en danger ».

En dépit des efforts pour continuer à protéger les cocos de mer qui nécessitent des années pour se développer et atteindre l'âge de reproduction, le braconnage continue à se produire régulièrement sur Praslin et dans l’île voisine de Curieuse où les cocos de mer poussent naturellement.

Le dernier vol s’est produit au mois d’octobre dans la Vallée de Mai. Les braconniers avaient alors réussi à prendre 18 noix.  

L'écorce de noix de coco qui ont ete volées l'année dernière à Praslin  (Romano Laurence, Seychelles News Agency) Photo license: CC-BY 

 La main dans le sac

A. Cédras a déclaré que l'incident s’est produit en fin d’après-midi, un peu avant la fin des heures de bureau. C’est selon lui, l'heure habituelle où les braconniers font  leur sale travail, étant donné que les grands arbres sont souvent situés dans des zones difficiles d’accès, rendant  impossible l’abattage des arbres dans l'obscurité.

Mais cette fois-ci les braconniers ont été très audacieux puisque l'incident s’est produit à moins de 500 mètres des quartiers d'habitations de plusieurs équipes de l’environnement et de la SNPA.

 « Il y a eu un bruit de craquement très fort lorsque les énormes noix [qui peuvent peser jusqu'à 25 kg] se sont écrasées sur les rochers. Le personnel, qui vivait près de chez nous, nous a alerté et deux d'entre nous sommes allés vérifier, » a dit Allen Cédras, ajoutant que « nous nous sommes suffisamment rapprochés pour identifier l'un d'entre eux. Ils ont tout laissé et se sont enfuis. »

L'incident a été signalé à la police et les noix de coco ont été saisies à titre de pièces à conviction.

 « Nous avons été choqués qu'ils soient venus si près de nos bureaux et de nos maisons, » a dit A. Cédras. Il a précisé que le Parc national de Praslin, le Fond Ferdinand et la Vallée de Mai, [site classé au patrimoine mondial de l’Unesco et géré par la fondation des îles des Seychelles] sont souvent la cible des braconniers.

« C’est un bon début d'année et nous espérons qu'il continue comme ça. La collaboration avec d'autres partenaires nous permettra d’empêcher le braconnage d'espèces protégées et de poursuivre ceux qui enfreignent la loi.

"De cette manière, nous pourrons continuer à protéger notre flore et notre faune endémiques". 

Les braconniers peuvent être poursuivis en vertu de deux lois.

D’une part, la Loi régissant le parc national et la conservation de la nature permet de punir quiconque enfreint un espace délimité et protégé. D’autre part, ils peuvent être poursuivis au regard du décret sur le coco de mer pour possession illégale d'une espèce protégée.

 

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: cooco de mer, UICN, Praslin

More from Environnement →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search