Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles vont prendre de nouvelles mesures pour lutter contre le braconnage du coco de mer.

Praslin- Seychelles | February 23, 2015, Monday @ 15:06 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Meriton Jean et Rassin Vannier | Views: 2277
Les Seychelles vont prendre de nouvelles mesures pour lutter contre le braconnage du coco de mer.

 Un coco de mer avec sa forme suggestive  (Romano Laurence, Seychelles News Agency) 

(Seychelles News Agency) - Les récents vols de coco de mer qui se sont produits à Praslin, la deuxième île plus habitée des Seychelles, a poussé le nouveau ministre de l’Environnement Didier Dogley à prendre des nouvelles mesures pour mieux protéger ce fruit.

  "Nous devons revoir le décret concernant le coco de mer. La dernière fois qu’il a été revisé c’était en 1994. Certaines dispositions concernant les infractions et les sanctions ne sont pas à jour… une équipe aura la tâche de travailler immédiatement sur cette révision en utilisant les meilleures pratiques utilisées dans d'autres pays » a dit à la SNA Dogley.

 "Il y a des opérations concernant le coco de mer qui se font sans passer par les procédures appropriées établies par la loi ... les gens ne déclarent pas le nombre d'arbres et les noix qu'ils ont chaque année, même s’ils sont tenus de le faire ... " a dit Dogley.

Le ministre de l’environnement s’est rendu à Praslin où il a rencontré plusieurs propriétaires terriens qui ont des cocos de mer qui poussent sur leur terrain.

Ces personnes ont exprimé des préoccupations sur un déclin rapide du nombre de noix matures étant collectées dans l'île.

 Malgré les différentes mesures de sécurité mises en place pour protéger la plus grosse graine au monde, au cours des dernières années, les incidences de braconnages ont continué d'augmenter dans l'île de Praslin, la deuxième île la plus peuplée des Seychelles.

Le mois dernier, l'Autorité des parcs nationaux des Seychelles, SNPA, a enregistré son premier incident de braconnage pour 2015 dans la zone de Fond B'Offay, à quelques kilomètres du site du patrimoine mondial de l’UNESCO « la Vallée de Mai ».

Dans cet incident, 18 noix ont été récupérées après avoir été coupées prématurément tandis que les coupables de ces atrocités ont été appréhendés.

Didier Dogley, a dit que la lutte contre le braconnage du coco de mer doit être une des priorités pour le gouvernement et les six mille habitants de Praslin.

"La situation est très alarmante. Nous avons des gens qui coupent des arbres ou quoi que ce soit qu'ils trouvent [sur ces palmiers], ce qui signifie que même le plus petit bourgeon qui aurait pu se développer en une noix quelques années plus tard …, est détruite juste pour avoir quelques milliers de roupies ", a déclaré Dogley.

Le Coco de mer pousse naturellement dans les îles de Praslin et Curieuse et l'on estime qu'il y a au moins neuf mille de ces palmiers endémiques qui poussent dans l'archipel des Seychelles.

La noix de coco de mer est très demandée par les touristes qui sont prêts à dépenser  de 450 $ et 750 $ chacune.

Le ministère pense mettre en place une nouvelle étiquette plus sophistiquée sur les noix qui sont vendues.

Les noix qui ne sont pas encore matures, sont considérées comme un mets pour les insulaires.

L’année dernière un festival culinaire lui a été consacré permettant de goûter aux fruits défendus aux touristes mais aussi aux seychellois d’y goûter.

La hausse de la demande et les nombreux vols ont fait que la noix a été inscrite comme espèces «en danger» sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature, UICN.

Dogley, qui vient d’être nommé par le président des Seychelles, au début du mois, a toutefois été réticent d’interdire le commerce du coco de mer, indiquant que "toutes les mesures qui seront prises seront pour le bénéfice à long terme de tout le monde qui est directement ou indirectement concerné par cette ressource naturelle unique. "

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Autorité des parcs nationaux (SNPA), le braconnage, coco de mer, site du patrimoine mondial de l'UNESCO

More from Environnement →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search