Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles, ont remis en liberté les 2 capitaines indiens soupçonnés de pêches illégales, par manque de preuves

Victoria, Seychelles | March 26, 2015, Thursday @ 17:38 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 576
Les Seychelles, ont remis en liberté les 2 capitaines indiens soupçonnés de pêches illégales, par manque de preuves

le « Rehoboth » et  le « Jersh-Max », ont été arrêtés au Port de Victoria ( Seychelles Coast Guards)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Depuis le mardi 24 mars après midi les capitaines des deux bateaux indiens le « Rehoboth » et  le « Jersh-Max », qui ont été arrêtés par les gardes-côtes seychellois, ont été relâchés pour faute de preuves.

Ils avaient été arrêtés le 28 janvier suivant des soupçons de pêches illégales dans les eaux seychelloises.

Les autres pêcheurs et membres d’équipage ont été libérés et rapatriés en Inde par un vol d'Air Seychelles au mois de mars.

Après avoir analysé les éléments de l’enquête, le procureur général a décidé de retirer les accusations pesant contre ces marins, car le système de navigation maritime GPS montrait que les bateaux se trouvaient hors du territoire maritime des Seychelles.

« Les données que nous avons recueillies du système de navigation maritime GPS, de l’un des deux bateaux montraient qu’ils étaient à la limite des eaux territoriales des Seychelles. L’autre GPS du deuxième bateau ne fonctionnait pas. Les deux bateaux allaient et venaient, et tous les mouvements étaient hors de nos limites. D’après les capitaines, leur GPS n’était pas calibré » a expliqué à la SNA le procureur général des Seychelles Ronny Govinden.

D’après lui c’est, différents éléments fragilisaient la poursuite contre les propriétaires des bateaux et cela pouvait se finir par un mon lieu.

En vertu des nouvelles dispositions légales, les amendes encourues pour la pêche illégale varient en fonction de la taille du bateau soupçonné d’avoir enfreint la loi. Pour les plus grands navires de plus de 50 mètres de longueur, la peine maximale encourue peut s’élever jusqu’à 31millions de roupies seychelloises (soit environ  2,3 millions de dollars US)

« Dans les cales des deux bateaux, il y avait en tout 800 kilos de poissons, et un bateau avait seulement 200 kilos » a précisé Govinden.

Les deux bateaux ont été arraisonnés au sud-est de Mahé, l’île principale près de l’île de Desroches.

Les gardes côté seychellois avaient été alertés par des pêcheurs qui avaient signalé la présence de bateaux qui remontaient des filets.

D’après Govinden, ces pêcheurs n’ont pas pu dire avec exactitude, si ce que les bateaux indiens remontaient étaient un filet ou une ancre.

« La présence de bateaux de pêche dans les eaux seychelloises n’est pas interdite, c’est à nous de prouver qu’ils avaient commis un acte illégal » a dit Govinden.

Les Seychelles, qui ont une vaste zone économique exclusive de 1,3 million de kilomètres carrés, n’ont pas la possibilité de surveiller la totalité de son territoire.

Régulièrement, des bateaux de pêche étrangers sont arrêtés en train de piller les ressources de l’archipel.

La libération de ces deux capitaines intervient une semaine après la visite officielle qu’a effectuée le Premier ministre indien Narendra Modi dans l’archipel.

 

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: pêche illégale, Air Seychelles, Inde, Narendra Modi

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search