Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Détecter le champignon tueur : les Seychelles réglementent l'importation des poissons d'aquarium

Victoria, Seychelles | March 28, 2015, Saturday @ 18:25 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon uranie et Séverine Martin | Views: 1286
Détecter le champignon tueur : les Seychelles réglementent l'importation des poissons d'aquarium

les aquariums sont devenus à la mode aux Seychelles avec les petits poissons rouges (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - Au fil des ans, les aquariums sont devenus à la mode aux Seychelles, archipel de l’Océan Indien avec 90 000 habitants. Des familles font le choix d’avoir des poissons d’aquarium en tant qu’animal de compagnie, qui sont une source de plaisir et de fascination pour les enfants.

Alors que certains de ces poissons peuvent être assez inoffensifs et rester relativement de petite taille, d'autres peuvent se reproduire très rapidement, et devenir un problème. Si ces poissons étaient introduits dans les rivières et les cours d'eau, ils représenteraient une menace importante et un risque pour la santé d'autres espèces de poissons et d'amphibiens aux Seychelles.

Eu égard à de telles menaces, le ministère seychellois de l'environnement, de l'énergie et des changements climatiques, a décidé d'imposer des conditions strictes à l'importation d'organismes vivants d'aquarium. Cette décision a été prise avec la collaboration des services vétérinaires, du ministère des Finances et du Comité Biosécurité - qui est responsable du contrôle et de la prévention des parasites et des maladies -

L'objectif principal est de protéger les amphibiens endémiques de l'archipel contre un champignon tueur connu sous le nom de « champignon chytride ». Des scientifiques ont démontré qu’il avait contribué à diminuer des populations d’amphibiens dans plusieurs parties du monde, notamment aux États-Unis, en Amérique centrale et en Australie.

Interviewé par la SNA, le directeur du département du commerce et de la conservation de la faune au ministère de l'Environnement, Ronley Fanchette, a déclaré que certaines personnes ont des craintes que le « champignon chytride » également présent sur Madagascar, l'île voisine de l'océan Indien, puisse arriver aux Seychelles par le biais du commerce d’animaux domestiques et l'importation de poissons vivants.

En 2012, les chercheurs ont constaté une infection de la population d'amphibiens dans l’île de  Madagascar par le « champignon chytride », qui s’est ensuite propagé, en 2014, aux quatre familles de grenouilles indigènes de l’île.

Les Seychelles ont procédé à de nombreux programmes de dépistage pour détecter la présence de ce champignon. Les résultats de ces tests se sont révélés négatifs jusqu'à présent.

Alors que d'autres îles voisines, comme l’Île Maurice et l’Île de la Réunion, n’ont aucune espèce d'amphibien indigène, les Seychelles abritent six espèces de grenouilles endémiques, notamment  les Sooglossid, qui sont les plus petites grenouilles au monde, ainsi que sept espèces d’apodes qui sont confinées dans les principales îles granitiques de Mahé, Praslin et Silhouette.

Les autorités des Seychelles imposent des conditions strictes sur l'importation d'organismes vivants d'aquarium, pour protéger les amphibiens endémiques de l'archipel contre un champignon tueur connu sous le nom de « champignon chytride ». (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY

Pour commencer, une interdiction d’importer des poissons d'aquarium a été imposée. Il s’agit d’un commerce pratiqué par plusieurs personnes depuis les années 1990. Ces derniers importaient ces organismes vivant en provenance de la région de l’Océan Indien mais aussi de pays asiatiques.

Selon Ronley Fanchette, on a observé depuis lors, que de nombreux guppys et gurammies, dont la reproduction est très rapide, sont entrés aux Seychelles et ont ensuite été rejetés dans les rivières lorsque leurs populations sont devenues excessives.

 « Ces types de poissons se reproduisent très rapidement, en peu de temps tous les aquariums se sont retrouvés pleins et ont  été ensuite rejetés dans nos rivières. Ce n’est pas seulement illégal, mais les poissons peuvent mourir de parasites ou de maladies. Dans le cas où ils survivraient, ils peuvent devenir trop nombreux et représenter de graves menaces pour nos espèces d'eau douce indigènes, » a-t-il expliqué.

Poissons rouges, Carpes Koi, Cichlidés, Barbus rosés, Discus, Barbus tigres et Néons rouges sont les poissons d'aquarium que les importateurs agréés seront en mesure de vendre sur le marché local. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY

Néanmoins, les nouvelles mesures prévoient que les demandes d'importations de certains types de poissons d'aquarium soient prises en compte sur la base d'un ensemble de règles strictes.

Cela inclurait les Carpes-Koi, les poissons rouges, et les Cichlidés qui se sont acclimatés, qui se reproduisent très lentement et qui ne deviennent pas trop grands à l’âge adulte.

 « Les permis d'importation pour ces espèces seraient uniquement délivrés aux importateurs sélectionnés, une fois que toutes les conditions sanitaires ont été clairement établies, » a déclaré Ronley Fanchette.

Qui plus est, tous les poissons d’aquariums devraient être mis sous quarantaine à leur arrivée aux Seychelles.

A cet effet, les autorités compétentes délivreront des licences à certaines sociétés enregistrées  localement qui devront produire des documents pertinents obtenus auprès d’organismes réglementés à l'étranger.

La SNA a appris qu'à ce jour, le ministère de l'environnement a identifié deux fournisseurs potentiels à Singapour.

Les  poissons d'aquarium que les importateurs agréés seront autorisés à importer pour le marché local sont principalement les poissons rouges, les Carpes-Koi, les Cichlidés, 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: champignon, amphibians

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search