Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le commandant de la force opérationnelle interalliée 150 salue la sécurité du port des Seychelles, mais il met en garde contre l’excès de confiance.

Seychelles | April 30, 2015, Thursday @ 10:06 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: John Lablache et Séverine Martin | Views: 1464
Le commandant de la force opérationnelle interalliée 150 salue la sécurité du port des Seychelles, mais il met en garde contre l’excès de confiance.

Le navire d'approvisionnement le « Var » qui est amarré au Port de Victoria aux Seychelles  (Louis Toussaint, Seychelles News Agency )

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Bien qu'il n'y ait pas eu d’attaque de pirates fructueuse dans l'océan Indien au cours des deux dernières années, la nécessité de maintenir la vigilance et la collaboration internationale est plus pressante que jamais.

C’est précisément ce qu’a rappelé le commandant de quart de combat de la force opérationnelle interalliée (CTF-150), qui est un groupe de forces multinationales chargé d'assurer la sécurité maritime et la lutte contre le terrorisme. René-Jean Crignola est le capitaine du navire d'approvisionnement le « Var » qui est amarré au Port de Victoria aux Seychelles, pays de l’Océan Indien de 90 000 habitants. depuis le 27 Avril.

Le CTF-150 basé à Bahreïn regroupe actuellement 18 pays. Il a été créé en 2002 pour surveiller, inspecter, vérifier et arrêter les navires suspects dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme » menée par les USA dans la région de la Corne de l'Afrique, notamment les opérations  en mer d'Arabie du Nord pour soutenir les opérations dans l'océan Indien.

L'objectif principal du CTF-150 est d'assurer la sécurité de la zone, qui enregistre 23 000 mouvements de navires par an et un tiers des exportations mondiales de pétrole.

Depuis le 7 Avril, le CTF-150 a été placé sous le commandement du capitaine Crignola, un homme de 53 ans qui connaît bien la région et qui a servi dans la marine française depuis plusieurs années dans l'océan Indien.

Les forces sont actuellement impliquées dans la collecte d'informations précises sur les mouvements de navires dans la zone et dans la lutte contre les activités illégales liées au financement des organisations terroristes, tels que la drogue et le trafic d'armes.

En 2014, les navires du CTF-150 ont effectué 19 saisies d’importants envois de drogue. On a recensé au total ; 3.440 kg d'héroïne, 18.490 kg de cannabis et 12 kg de méthamphétamines, d'une valeur marchande estimée à 1.648.989.600$  qui ont été saisies et détruites.

Lors d'une conférence de presse qui s’est tenue à bord du « Var » mardi après-midi, Crignola a déclaré que des nations peuvent prendre part à toute opération sur la base simple du volontariat.

« Aucun pays n’est contraint à prendre part à une opération en cours d'exécution qui irait à l'encontre de ses intérêts nationaux, » a-t-il dit, ajoutant qu’en règle générale il y a une bonne compréhension et une bonne collaboration entre les nations participantes, notamment en matière de demandes d’échange d'informations.

Crignola s’est entretenu avec les autorités seychelloises sur les questions de sécurité avec le ministre de l'Intérieur, Charles Bastienne, le secrétaire principal des Affaires étrangères, Maurice Lousteau-Lalanne et le chef de la Force de Défense des Seychelles populaire d'état-major, Micheal Rosette.

René-Jean Crignola s’exprimant lors de la conférence de presse qui s’est tenue à bord du navire français le « Var » mardi soir. (Louis Toussaint, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le terrorisme :une menace en constante évolution

Crignola a déclaré que depuis les attaques du 11 septembre  sur le « World Trade Centre » à New York, le terrorisme a évolué. « Bien qu'il semble avoir diminué dans certaines parties du monde, il s’est développé ailleurs. »

En citant la Somalie à titre d’exemple, où la piraterie est généralement en baisse, les échanges commerciaux en charbon semblent être la source principale de financement du groupe terroriste Al Shabab.

« Outre le financement du terrorisme, cette activité appauvrit également la Somalie des rares zones forestières qu’il lui reste », a déclaré Crignola.

Crignola a également félicité le Port de Victoria pour être le port le plus sûr de la zone.

« Après avoir passé 15 à 20 jours en mer, il est très agréable pour nos hommes de se promener sur Mahé, qui est une île magnifique, » a-t-il affirmé.

Il a cependant souligné qu'il n'y a pas lieu de relâcher les efforts. « Les terroristes peuvent frapper au moment on s’y attend le moins. Ils peuvent poser des mines et même utiliser de petits canots remplis d'explosifs pour détruire les navires. »

Il a rappelé ce qui est arrivé il y a plusieurs années dans le port yéménite d'Aden, où le USS Cole, un navire de guerre américain avait été gravement endommagé et 20 marins avaient été tués suite à un attentat suicide mené par des terroristes.

Des exercices conjoints entre les garde-côtes des Seychelles et la marine française sont programmés avant que le navire quitte les Seychelles le 4 mai.

Actuellement trois navires de guerre font partie du CTF-150. Outre le « Var », qui est le vaisseau phare de la flotte, il y a le HMS Richmond de la Marine royale britannique et le  « HMAS Newcastle » qui est originaire d'Australie.

La zone CTF-150 couvre également deux voies navigables stratégiques et vitales, les détroits d'Ormuz et de Bab-El-Mandeb.

Le détroit de Bab-el-Mandeb est comme une voie de passage stratégique entre l'océan Indien et la mer Méditerranée via la mer Rouge et le canal de Suez. En 2006, 3,3 millions de barils (520 000 m3) par jour de pétrole ont traversé le détroit, sur un total mondial d'environ 43 millions de barils par jour (6,8 millions m3 / j) déplacés par les pétroliers.

De même, le détroit d'Ormuz est le seul passage qui relie la mer du golfe Persique à l'océan. Il il est l'un des points de tension les plus stratégiques au  monde, étant donné qu’environ 20 pourcent du pétrole mondial passent par ce détroit.

Le CTF-150 est l'un des trois groupes de travail de la coalition des Forces maritimes alliées (CMF), les autres sont le CTF-151 qui est responsable de la lutte contre la piraterie en mer et le CTF-152 qui assure la sécurité et la coopération dans le Golfe Persique.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: terrorisme, Le Var, piraterie

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search