Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La Digue, île des Seychelles, a accueilli sa première fête de la musique avec" le groupe Tias"

La Digue | June 22, 2015, Monday @ 10:40 in En français » ARTS & CULTURE | By: Rassin Vannier et Séverine Martin | Views: 2346
La Digue, île des Seychelles, a accueilli sa première fête de la musique avec" le groupe Tias"

Le groupe Tias avec Mathias Vienne le Chanteur, Hubert le percussionniste et Patrice au clavier (Alliance Française des Seychelles)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - En France, la fête de la musique existe depuis plus de 20 ans.

Elle est célébrée le 21 juin dans presque toutes les villes. 

Il s’agit d’un test grandeur nature pour les nouveaux groupes ou chanteurs qui affrontent directement le public.

Aux Seychelles, la fête de la musique a un public, mais elle est loin d'attirer des foules comme en France.

Cette année l’Alliance Française des Seychelles a eu l’idée de faire venir le groupe Tias.

Il s’agit d’un groupe de musiciens de la Réunion, un département français du sud de l’Océan Indien.

Ils sont trois à se produire à Mahé l’île principale et à la Digue. 

Le premier concert a eu lieu à Mahé sur l’île artificielle d’Eden, au Havanah Café et samedi soir le groupe s’est rendu à la Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles, archipel de l’Océan Indien de 90 000 habitants.

Mathias Vienne, qui est le chanteur du groupe, avait déjà créé son propre groupe en France et a fait des tournées dans différents festivals et a participé a des avant-premières dans des concerts de musique. 

Les Digois et les touristes emportés par le rythme du maloya (Alliance Française des Seychelles) Photo license: CC-BY

En retournant dans son île natale, il y a un an, il a décidé de remonter un nouveau groupe Tias.  

Le groupe a eu une réaction très positive des Réunionnais, car Tias enchaîne les concerts dans les quatre coins de l’île.

Les Seychellois ont l’occasion de découvrir, ce groupe qui garde la base de la culture réunionnaise avec des sonorités empruntées d’autres styles musicaux.

« Ce que je veux faire entendre au public seychellois… comme dans beaucoup d’autres îles, que l’on s’oriente vers la culture raga qui ne privilégie pas les textes et le sens, et ce que je veux montrer aux Seychellois, c’est que l’on peut s’orienter vers une culture extérieure du pays tout en conservant nos richesses » a dit à la SNA Mathias Vienne alias Tias.

Mathias Vienne, qui est interpréte, auteur et compositeur, chante en français, en anglais et en créole réunionnais. C'est un musicien autodidacte qui a eu une formation musicale par Francis Cabrel, l’un des plus grands chanteurs et musicien français.  

 « Ce qui me motive dans la musique, et c’est la chance qu’ont les artistes, c’est de pouvoir faire passer des émotions, mais aussi des messages et les messages sociaux m’intéressent énormément » a dit Mathias Vienne.

C’était la première fois que la Digue était associée à la fête de la musique.

« J’étais étonnée de voir autant de monde au Tarosa… Il y avait des gens de tout âge, y compris des vieux Digois qui ne sortent pas souvent…  C’était très bien, même si à la Digue, on a l’habitude d’avoir au Tarosa de la musique plus dansante » a déclaré une trentenaire Digoise

« J’adore la musique, pour moi ça a plus de valeur que l’argent, et ce soir c’est vraiment génial » a dit un jeune Digois.

« Moi je joue de la musique et je peux vous dire qu’ils sont vraiment très bons » a affirmé un Digois d’une cinquantaine d’années.

L’île de la Digue, qui est l’île la plus Réunionnaise des Seychelles, a retrouvé le temps d’un soir, sa culture avec une petite touche de modernité.

Les premiers habitants de la Digue furent des Réunionnais.

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Tias, la fête de la Musique

More from Arts & Culture →

Business →

Top news


Archives

» Advanced search