Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Un Perroquet noir d’un blanc immaculé repéré sur l’île de Praslin aux Seychelles

Praslin | July 18, 2015, Saturday @ 15:59 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Meriton Jean, Sharon uranie et Séverine Martin | Views: 2391
Un Perroquet noir d’un blanc immaculé repéré sur l’île de Praslin aux Seychelles

Haut perché dans un arbre fruitier, le Perroquet noir blanc a capturé l’attention des habitants de Praslin, la deuxième île la plus peuplée des Seychelles (Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Peut-il vraiment exister un Perroquet noir blanc ? Telle est la question que se posent les habitants de Praslin, la seconde île la plus peuplée des Seychelles.

Cette interrogation fait suite à l’observation ces dernières semaines de la présence inhabituelle d’un oiseau blanc présentant les mêmes caractéristiques que le Perroquet noir des Seychelles.

La première photo de l’oiseau a été mise en ligne sur le réseau social Facebook il y a trois semaines par une habitante de Praslin.

Lindy Oreddy, âgée de 34 ans, a contacté à nouveau la SNA cette semaine pour rapporter que l’étrange oiseau avait à nouveau été aperçu. 

« C’est la première fois que je vois une chose pareille – un Perroquet noir blanc ! » s’est étonnée Mme Oreddy qui réside à Baie Ste Anne, l’un des deux districts de l’île dont la population avoisine les 6000 habitants.

« J’ai vu l’oiseau pour la première fois il y a trois semaines ; il était sur un poteau électrique. » a-t-elle ajouté.

Praslin et sa luxuriante forêt de palmiers endémiques sont le seul habitat du Perroquet noir, une espèce endémique dont la population a été estimée à entre 500 et 900 spécimens.

C’est en mai l’an passé que l’oiseau national de la nation insulaire de l’océan Indien a été officiellement reconnu comme une espèce distincte, le Coracopsis barklyi, par les taxonomistes de Birdlife International.

Malgré son nom, l’unique et vulnérable représentant de l’espèce de perroquet qu’on peut seulement trouver sur la petite île de l’ouest de l’océan Indien est d’une couleur gris brun sombre.

Personne n’a jamais parlé ou même simplement imaginé l’existence d’un Perroquet noir entièrement blanc jusqu’à présent.

L’oiseau a été vu pour la première fois par Lindy Oreddy il y a trois semaines sur des poteaux électriques. (Lindy Oreddy) Licence photo : CC-BY

Pas un canular

Mme Oreddy qui est devenue fascinée par l’étrange oiseau a approché plusieurs personnes de référence sur Praslin pour partager sa découverte.

Elle a rapporté à la SNA avoir montré la photo de l’oiseau blanc qu’elle a prise à Victorin Laboudallon, un environnementaliste bien connu de l’île, ainsi qu’à plusieurs agents de protection de la nature travaillant pour le Ministère de l’environnement.

« Je leur ai donné les photos que j’ai prises ce matin-là [il y a trois semaines] mais mis à part ce lundi, je ne l’ai pas revu depuis. » a déclaré Mme Oreddy

« Lundi, il était sur un manguier puis s’est posé sur un jamalac [un arbre fruitier] ; apparemment il était avec un autre Perroquet noir qui était en train de le nourrir en même temps. »

Mme Oreddy estime que la présence d’un autre Perroquet noir qu’elle pense être le parent du premier réfute la théorie selon laquelle il pourrait s’agir d’une autre espèce que le Perroquet noir malgré sa couleur blanchâtre.

Depuis lundi, nous l’avons vu chaque jour, 3 ou 4 fois par jour, à 7 heures du matin et de 13h à 14h ou de 16h à 18h. Il se comporte comme n’importe quel autre perroquet, il mange, il siffle, si un autre vole près de lui il prend son envol pour le rejoindre. » a expliqué Mme Oreddy qui a avancé la théorie qu’il pourrait s’agit d’un albinos puisque l’autre oiseau qui le nourrissait avait la nuance sombre du Perroquet noir normal.

Personne n’a jamais parlé ou même simplement imaginé l’existence d’un Perroquet noir entièrement blanc jusqu’à présent. (Lindy Oreddy) Licence photo : CC-BY

Le spécimen mystérieux d’un oiseau endémique

Bien que le Perroquet noir puisse être observé pratiquement partout sur l’île de Praslin, on estime qu’un grand nombre de ces oiseaux endémiques vivent dans le site du patrimoine mondial de l’UNESCO de la Vallée de Mai où le cocotier de mer pousse, fournissant au Perroquet noir un site naturel idéal de reproduction et de nidification.

Contactée par la SNA, la fondation qui gère le site du patrimoine mondial, la Seychelles Island Foundation, affirme n’avoir jamais vu cette oiseau auparavant « malgré plusieurs saisons d’observation intensive pendant la saison des amours. »

Dans une réponse par courrier électronique à la SNA, le Directeur Général de la SIF, le Dr Frauke Fleischer Dogley a écrit que d’autres informations au sujet de l’espèce ne pourraient être données qu’après avoir analysé l’oiseau, ajoutant que la SIF a entrepris des observations détaillées.

« Des variations de couleurs chez les perroquets sont possibles, c’est la raison pour laquelle on peut par exemple observer des Perruches à collier jaunes ou bleues. Il existe des perroquets qui ont de rares allèles ou mutations génétiques. Qu’il soit blanc ne signifie pas en fait qu’il soit albinos, nous devrions voir des photographies plus détaillées ou examiner le perroquet pour pouvoir le confirmer. » a déclaré le Dr Frauke Fleischer Dogley

Après que la version blanche du Perroquet noir soit apparue, les réactions sur les réseaux sociaux comme Facebook ont été mitigées. La curiosité voire la stupéfaction se sont exprimées mais aussi la peur que cette apparition soit annonciatrice de nouveaux défis concernant la santé et la survie de l’oiseau endémique tant aimé.

Avec son rayon de vol restreint, la petite taille de sa population et son habitat naturel limité mais aussi la menace constante constituée par l’introduction de prédateurs, le Perroquet noir est classé comme « Vulnérable » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

C’est pourquoi les défenseurs de l’environnement aux Seychelles ont engagé de multiples efforts pour protéger l’espèce, en particulier contre les menaces les plus sérieuses comme la migration de la Perruche à collier depuis l’île principale de Mahé vers Praslin qui permettrait la transmission de maladies ou la compétition pour les aires d’alimentation et de reproduction avec les Perroquets noirs. 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: l’oiseau blanc, perroquet noir, endémique, UNESCO, SIF

More from Environnement →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search