Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le restaurant « Coco de Mer », un petit coin des Seychelles au cœur de Paris.

Paris France | August 23, 2015, Sunday @ 14:30 in En français » ARTS & CULTURE | By: Rassin Vannier | Views: 5504
Le restaurant « Coco de Mer », un petit coin des Seychelles au cœur de Paris.

Le restaurant Coco de Mer vient de fêter ses 35 ans. Une vitrine des Seychelles à Paris (Coco de Mer)

Photo license  Purchase photo

(Seychelles News Agency) -  C’est sur le boulevard St Marcel, dans le 5e arrondissement de Paris, que depuis 35 ans, le restaurant Coco de Mer s’est fait une petite place dans la capitale.

C’est le père de l’actuel propriétaire, France Frichot, qui a ouvert ce restaurant avec l’idée de faire de la publicité pour son auberge de famille aux Seychelles, le Bougainville,.

Les Seychelles sont une destination touristique de l’Océan Indien, connues pour ses plages de sable blanc, sa mer turquoise, et sa forêt luxuriante.

L’établissement a été repris par son fils, Pierre Frichot, mais plus avec les mêmes objectifs puisque le Bougainville a fermé ses portes depuis longtemps.

Pierre Frichot, qui vivait en Australie, dans les années 80, était venu à Paris pour aider son père, et depuis il est resté.

Le Coco de Mer est un restaurant authentique avec deux seychellois qui parlent le Créole, et qui ont grandi dans les îles.

Les gens avant découvraient les Seychelles en entrant dans le restaurant ainsi que la cuisine du pays, mais avec Internet, les choses ont bien changé regrette Pierre Frichot.

« Aujourd’hui, la clientèle est très documentée… ils savent ou aller, ils ont lu sur l’hôtel… les plages. Les gens qui viennent chez moi me racontent des choses que je n’ai même pas vues, ils savent presque tous, des fois ils m’apprennent quelques choses. Avant de partir, ils ont tout consulté, l’hôtel les coins à visiter» a dit Pierre Frichot à la SNA.

 

Le restaurant Coco de Mer conçu au départ pour attirer les français aux Seychelles  (Ariane Ferrari Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Un décor en fonction des Saisons

Ce que les gens viennent découvrir au Coco de Mer, c'est son originalité avec son décor unique.

D’autres ont envie de se rappeler les souvenirs de vacances, passés dans les îles, à travers sa cuisine.

Ce qui frappe quand on entre dans le restaurant Coco de Mer, c’est le sable qu’il y a par terre, cela vous transporte sur les plages des Seychelles, et suspendus, il y a des poissons et des cocos de mer, la plus grosse graine au monde et qui ne poussent naturellement qu’aux Seychelles. 

 

 

 

 

 Le restaurant Coco de Mer un décor unique qui vous transporte sur les plages des Seychelles  (Coco de Mer) Photo License: CC-BY

Et quand c’est l’hiver, il y a plus de plantes vertes, pour avoir l’impression de se trouver dans la forêt luxuriante des îles.

La cuisine créole des Seychelles un mélange

La cuisine qui est proposée au Coco de Mer est basée sur les saveurs que Frichot a découvertes dans ses voyages à travers le monde.

Pour Frichot, la cuisine créole des Seychelles est un mélange de ce que nos ancêtres nous ont apporté.

« Nous proposons une formule à 5 entrées, 5 plats et 5 desserts. L’idée d’une carte réduite, c’est que tout marche. Quand un plat ne se vend pas, je le retire de la carte » a-t-il dit.

Le restaurant propose beaucoup de chutneys (salades) à base de pomme. 

 
 La cuisine qui est proposée au Coco de Mer est basée sur les saveurs que Frichot a découvertes dans ses voyages à travers le monde. (Coco de Mer) Photo License: CC-BY

Il y a bien sûr le curry de pieuvre, le poulet à la noix de coco, des gambas de Madagascar, mais ce qui marche le mieux, c’est « le Vindail d’espadon ».

«Les gens prennent des photos et se la partagent et quand ils viennent au restaurant, ils savent exactement ce qu’ils veulent » a-t-il dit.

Mais pour répondre à la demande des goûts des Français, Frichot a été obligé de s’adapter en réduisant les doses d’épices.

Les produits des îles    

« Nos produits viennent principalement des îles, mais pas des Seychelles. On a des produits frais qui viennent d’Asie et des Antilles. C’est plus accessible pour nous, on trouve des produits qui ne sont même pas accessibles aux Seychelles ».

Les Seychelles archipel de l’Océan Indien de 90 000 habitants ne produisent industriellement que du thon en boîte, tout le reste est produit en petite quantité à peine suffisamment pour subvenir à la consommation locale, le pays est donc obligé d’importer presque tout.

« Je voudrais avoir 5 ou 6 produits authentiques comme la citronnelle, « le Karipile », on parle du poisson, mais c’est saisonnier…  Je suis un peu triste de ne pas pouvoir fournir des produits des Seychelles surtout pour mes clients qui me le demandent tous les jours… aujourd’hui le bourgeois (poisson) c’est 24 € le kilo c’est pas compétitif » a estimé Frichot.

Avec le retour de la compagnie aérienne Air Seychelles dans la capitale française en vol direct 3 fois par semaine depuis le 1er juillet , Frichot espère que les choses vont changer. Il souhaite se rendre aux Seychelles pour rencontrer les exportateurs de poisson, et essayer de rapporter le poisson frais des Seychelles dans les assiettes de ses clients. 

 

 

 Les Seychelles évoquent l’exotisme et le dépaysement total c'est ce que viennent chercher les parisiens, le temps d'un repas au Coco de Mer (Ariane Ferrari Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le restaurant peut servir environ 50 couverts.

« Le restaurant marche toute l’année, on a cette chance d’avoir un produit qui est un peu unique, c’est un produit des îles… Les Seychelles évoquent l’exotisme et le dépaysement total ..et cela fait 35 ans que nous sommes la …aujourd’hui nous travaillons avec les petits enfants de nos premiers clients ».

Les gens qui viennent manger au Coco de Mer, ont découvert l’établissement par le bouche-à-oreille.

« On fait beaucoup d’anniversaire de mariage pendant la semaine , et le week-end, on fait les enterrements de vie de jeunes filles, on a les plus belles filles qui viennent au Coco de mer ».

Cela peut sembler drôle, mais le restaurant ne fonctionne qu’avec deux personnes. Pierre Frichot qui est derrière les fourneaux et Renald Issac qui est en salle.

Avant il y avait un cuisinier seychellois Patrice Labaleine, qui avait commencé au tout début de l’aventure avec le père de Pierre Frichot, mais depuis qu’il a pris sa retraite, c’est Pierre Frichot qui a pris sa place dans les cuisines.

Il y a longtemps qu’il voulait faire sa propre cuisine et quand son cuisinier est parti, il a juste enfilé le tablier.

« La cuisine créole est une cuisine de préparation, de mises en places si tu rates cette partie, tu rates ton service ». 

 
 Pierre Frichot dans sa cuisine depuis le départ de son cuisinier (Ariane Ferrari Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Pierre Frichot pense à la relève, l’année prochaine, il voudrait accueillir des jeunes Seychellois de l’académie du tourisme pour les former pour qu’il puisse connaître une autre approche de la cuisine créole.

Il voudrait donner la chance aux jeunes, car ses enfants sont dans des domaines différents, ils ne veulent pas travailler dans la restauration.

Pierre Frichot espère, que le rêve de son père continuera, et que des jeunes prendront la relève, pour que le soleil des Seychelles continue de briller à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: coco de mer, tourisme, Air Seychelles

More from Arts & Culture →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search