Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des compagnies aériennes de l'océan Indien, notamment Air Seychelles, ont signé l’accord de l’Alliance Vanille pour améliorer les options de voyages au niveau régional.

Madagascar - Seychelles | September 23, 2015, Wednesday @ 21:42 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Madiha Philo, Sharon uranie et Séverine Martin | Views: 2087
Des compagnies aériennes de l'océan Indien, notamment Air Seychelles, ont signé  l’accord de l’Alliance Vanille pour améliorer les options de voyages au niveau régional.

La compagnie aérienne nationale de l’archipel des Seychelles, Air Seychelles, fait partie du nouvel accord de coopération des compagnies aériennes régionales de l'océan Indien, signé à Madagascar lundi dernier. Cet accord devrait permettre d’accroître la coopération et les connexions aériennes entre la Réunion, Madagascar, les Seychelles, Maurice et les Comores.  (Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les cinq îles de l'océan Indien, les Seychelles, Madagascar, Maurice, la Réunion et les Comores ont formalisé leur engagement visant à assurer une plus grande connectivité régionale par la signature d'un accord de coopération "historique" surnommé « l'Alliance Vanille » ou Vanilla Alliance.

L’accord a été signé lundi dernier, dans la capitale de Madagascar, à Tananarive, par des représentants d'Air Seychelles, Air Madagascar, et Air Mauritius, les compagnies aériennes nationales respectives des trois nations insulaires.

Le département français d’Outre-mer, l'île de la Réunion, fut représenté par Air Austral, une compagnie aérienne française principalement active dans le sud-ouest de l'océan Indien, tandis que le gouvernement des Comores a choisi d’être représenté par Inter Iles Air de l’union des Comores,une compagnie aérienne créée en 2008.

Une coopération « mutuelle bénéfique » pour stimuler le tourisme et le développement économique

Jean-Claude de l'Estrac, le Secrétaire Général de la Commission de l'Océan Indien (COI) et le Président Malgache, Hery Rajaonarimampianina ont assisté à l’évènement. Le Président Malgache a affirmé que l'accord contribuerait à stimuler le tourisme et le développement économique de la région.

En 2010, les nations insulaires de l'océan Indien, à savoir, les Seychelles, Maurice, Madagascar, les Comores, la Réunion, Mayotte et les Maldives ont lancé une marque de voyage commune sous le nom des "Vanilla Islands" ou "Iles Vanilles".

Les pourparlers relatifs visant à améliorer la connectivité régionale ont débuté en 2012 sous la direction de la COI, une organisation créée en 1982 à Maurice, avant d'être institutionnalisée comme organisation intergouvernementale des cinq pays membres, avec la signature de l’accord de Victoria en 1984, aux Seychelles.

Les demandes pour créer « l'Alliance Vanille » résultent de consultations tenues entre le comité des compagnies aériennes et le comité des aviations civiles. Ces dernières ont été créées à l’issue d'une conférence ministérielle de la COIsur le transport aérien et le tourisme organisée aux Seychelles en juillet ici 2014.

Le Conseil des ministres, s’est réuni le 20 mai dans la capitale malgache, où ils se sont engagés à signer un accord historique pour une plus grande connectivité aérienne pour renforcer les liens « entre les peuples » et promouvoir le commerce et les échanges dans la région de l'océan Indien.

« L'Alliance Vanille » confirme donc la volonté des cinq compagnies aériennes de l'océan Indien à travailler sur un objectif commun pour établir des liens commerciaux, notamment en matière ; ventes, marketing et formation. Parmi d’autres formes de coopération, elle veille aussi que l'environnement économique soit mis en valeur avec des tarifs compétitifs.

 

 
 Les représentants des cinq compagnies aériennes signant l'accord de coopération de l'Alliance Vanille ». Alan Renaud, le Directeur Général des affaires publiques et aéropolitiques d’Air Seychelles, (deuxième photo à gauche) a signé l'accord au nom de la compagnie aérienne nationale des Seychelles (Cabinet du Président de Madagascar) Licence photo : Tous droits réservés

 

Améliorer les options de voyage pourrait apporter des avantages immédiats

Répondant hier soir à la SNA par courriel via un communiqué, un porte-parole d'Air Seychellesa déclaré que l’amélioration des options de voyage au départ, à destination ou bien encore entre les îles de l’Océan Indien, par la mise au point d’horaires communs pourraient apporter des avantages immédiats aux voyageurs à la suite de la signature de l’accord.

« Cette étape sera suivie par des accords commerciaux et des partenariats de partage de code pour rendre les déplacements plus pratique que ce soit pour les résidents de l'océan Indien que pour les visiteurs internationaux. Ces efforts de coopération sont censés stimuler l'intérêt et les déplacements à destination et à l’intérieur de la région, au bénéfice des économies de tous les pays, » établi le communiqué.

« Quatre comités de travail initiaux ont été mis en place pour étudier la manière d’améliorer les horaires, les conventions commerciales interlignes, les synergies d’accord de location durant les périodes d’affluence, et la coopération concernant les lounges de classe affaires. Les résultats de ces comités devraient être annoncés prochainement. »

Alors qu’Air Austral, la compagnie aérienne de la Réunion, est actuellement le seul transporteur de l'océan Indien à opérer des vols à destination de l'archipel de 115 îles, la compagnie aérienne nationale des Seychellesdessert aujourd'hui les îles régionales de Madagascar et l'île Maurice.

Joël Morgan, président d'Air Seychelles et ministre des Affaires étrangères et des Transports, a annoncé au début du mois que la compagnie aérienne étudie également la possibilité d'ouvrir de nouvelles routes aériennes, notamment une qui desservirait les îles Comores pour répondre à la demande du gouvernement de l'île qui consiste à connecter les Comores à Paris.

 

 
 Photo de groupe montrant les représentants des compagnies aériennes de l'océan Indien, le Président Hery Rajaonarimampianina de Madagascar (7ème à partir de la gauche) et le Secrétaire Général de la COI, Jean Claude de l'Estrac (8ème à partir de la gauche), après la signature de l’accord lundi dernier. (Cabinet du Président de Madagascar) Licence photo : Tous droits réservés

 

Le Secrétaire général de la COI envisage la création d’une compagnie aérienne régionale « low cost ».

 

Selon un communiqué de presse publié par la COI, Marie-Joseph Malé, le Directeur Général d'Air Austral qui est également le Président de «l'Alliance Vanille » a qualifié la signature de lundi comme seulement le premier pas vers de grandes réalisations à venir.

« Nous sommes tous convaincus que le renforcement de nos connexions aériennes est un moteur ou une condition préalable pour le développement économique de notre région », a déclaré Malé.

Les compagnies aériennes des cinq pays de l'océan Indien combinées devraient desservir plus de 50 destinations, utilisant plus de 30 avions et transportant près de 3 millions de passagers par an.

Le Secrétaire Général de la COI, a invité les compagnies aériennes respectives à viser encore plus haut.

Jean-Claude de l'Estrac envisage la création d'une « compagnie aérienne low-cost... qui pourrait vraisemblablement transporter pas moins de 200 000 touristes supplémentaires par an et générerait ainsi, selon les calculs d'experts, un revenu supplémentaire de 1,1 milliard de dollars US pour le PIB de la région de l'océan Indien et la création de 10 nouveaux emplois tous les 100 touristes supplémentaires.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Seychelles, Madagascar, Maurice, Reunion, Comore, Alliance Vanille, Air Seychelles, Air Austral, Air Mauritius

More from Actualités Nationales →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search