Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Faire vivre des couleurs grâce à la lumière : coup d'œil dans le seul studio de vitrail aux Seychelles

Bel Air, Seychelles | October 13, 2015, Tuesday @ 09:18 in En français » ARTS & CULTURE | By: Julia Malbrook, Betymie Bonnelame et Séverine Martin | Views: 2246
Faire vivre des couleurs grâce à la lumière : coup d'œil dans le seul studio de vitrail aux Seychelles

Joachim Hoareau montre le procédé de préparation des vitraux dans un four spécial ( Joe Laurence, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - En remontant les routes sinueuses de la montagne de Bel Air vous ne pouvez pas manquer l'affichage en vitrail accrocheur situé sur un mur en bord de route à environ cinq minutes en voiture de Victoria, la capitale des Seychelles.

La multitude de couleurs captera votre attention et vous donnera envie de vous arrêter le temps de profiter de cette œuvre d'art. Après avoir ouvert la petite porte en acier ornée de plantes grimpantes, un accueil chaleureux a été réservé à la SNA qui a ensuite été invitée à découvrir le studio où toutes ces merveilleuses conceptions sont fabriquées à partir de verre recyclé et aux sons doux des carillons éoliens.

Les panneaux en mosaïque, les carillons éoliens bleus océan, les assiettes, les bols et les colliers créent un ensemble de formes et de couleurs qui hypnotisent et fascinent le visiteur.

Le « Thoughts Stained Glass Studio » est la création artistique d'un couple sud-africain, Sharon et son mari Leslie Masterson. Le couple s’était installé il y a environ seize ans aux Seychelles et ont ouvert le studio à Bel Air.

Dessin de la scène de la Dernière Cène qui sera affiché à l'église catholique romaine de Cascade.  ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Les Masterson ont introduit l'art du vitrail aux Seychelles. Ils ont été rejoints ensuite par un artiste seychellois, M. Joachim Hoareau. Ce dernier a étudié l'art à l'École polytechnique des Seychelles. Leslie Masterson est décédé il y a quatre ans.

« L’Art est ma passion depuis des années maintenant. J’ai étudié l'art pendant trois ans à l'École polytechnique des Seychelles. Puis j’ai travaillé au Collège des Arts avec les Masterson pendant 18 ans. Après, que Masterson nous ait quittés, je me suis encore plus consacré à ce travail et j’apprends aussi  en même temps à gérer une entreprise. A présent, Sharon et moi dirigeons l'entreprise. Nous avons maintenant deux employés, Daniel qui vient de commencer il n’y a pas très longtemps et Collin qui travaille avec nous depuis presque cinq ans, » a expliqué Hoareau.

Joachim Hoareau est le seul artiste verrier aux Seychelles. Il sensibilise le public sur cet art visuel créatif et pour cela, il travaille de longues heures.

« La persévérance et le travail acharné maintiennent l'entreprise en vie. Je travaille tous les jours, j’ai parfois un dimanche de libre, et je ne me fixe pas d’heure pour démarrer ou terminer ma journée, » a ajouté Hoareau.

La peinture sur vitrail est une forme d'art rare aux Seychelles ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le studio produit principalement de grandes pièces pour les églises, des fenêtres et des portes également pour les maisons, ainsi que des souvenirs, des trophées et des cadeaux de mariage.

Il importe 150 à 200 grandes feuilles de verres colorés tous les deux ans en provenance de New York, aux Etats-Unis, à plus de 19 500 $.

Hoareau affirme que ces feuilles de verres importées sont fabriquées avec plus de sable et moins de matériaux siliceux, ce qui les rend plus facile à mouler et à travailler que les feuilles recyclées. Néanmoins, il utilise toujours des matériaux de son environnement en recyclant le verre des fenêtres, des bouteilles et des cadres de portes.

« Le verre que je recycle vient principalement de magasins fracturés et des fenêtres de maisons mais  la plupart du temps j’achète le verre auprès d'une entreprise locale et je m’en sers de base pour les trophées, les cadres et les pots décoratifs. Cela me coûte environ quinze mille roupies seychelloises par an (1 140 $). Pour l'instant je n’en prends pas beaucoup des hôtels vu que je n’ai pas l’espace de stockage adéquat », a déclaré M. Hoareau.

Les sujets en forme de poissons et ceux inspirés de l’univers marin sont des souvenirs populaires auprès des touristes. ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le recyclage du verreindésirable

Le vitrail n’est pas seulement une forme d'art unique aux Seychelles, mais il permet aussi de nettoyer l'environnement car le verre cassé peut être dangereux.

Hoareau a ajouté fièrement ; « je peux prendre les résidus de la maison de quelqu'un et faire de belles choses avec le verre qu’il y avait dedans. »

S’il a besoin d’une couleur particulière qui n’est pas en stock, il les peint et les fait fondre dans le four spécial à verre pendant au moins trois heures.

Les petits morceaux sont broyés pour faire des dessins décoratifs donc rien ne se perd au studio. Ces pièces sont également utilisées pour faire l'une des nouvelles créations du studio qui sont réalisées dans un style de mosaïque. Hoareau utilise du ciment pour fabriquer la base et les formes, puis il colle les morceaux de verre dessus façon mosaïque pour confectionner des pièces décoratives.

Il est ouvert aux suggestions des clients et essaie de s’adapter à leurs souhaits. La plupart de ses clients préfèrent le procédé de cuisson au four qui offre des effets 3D, mais il utilise également une autre technique comme la fusion en utilisant un éclairage LED pour assembler le verre.

Lors de la visite de la SNA, Hoareau et son équipe étaient en train de travailler sur un vitrail pour l'Église catholique romaine de Cascade. Le panneau représentait « la Cène » de Jésus-Christ, tel qu’il est traditionnellement représenté dans l'art chrétien, cet objet a une valeur de 5400 $. Le produit le moins cher est un sujet en forme de petit poisson qui coûte moins de 4 $.

En dehors du studio, les verres teintés Thoughts sont également en vente dans les magasins d'artisanat dans le centre-ville de Victoria, et à l’aéroport International des Seychelles.

Le studio explore aussi la piste des hôtels de l’archipel comme un marché potentiel pour leurs expositions.

« Nous ne recevons pas beaucoup de travail des hôtels en dehors des rares invitations pour participer à des activités qu'ils organisent. Ils ont témoigné leur intérêt pour nos petits objets en forme de poissons et d’oiseaux comme souvenirs. Quant à notre travail de mosaïque pour leurs murs, nous avons eu un intérêt formulé oralement, mais rien de concret jusqu'à présent, » a déclaré  Hoareau.

Je pense qu’en termes de matériaux de recyclage, plus de sensibilisation est nécessaire, cela permettrait aux gens en général et à ceux qui pratiquent l'artisanat de changer leur mentalité en faisant évoluer leurs esprits pour utiliser les résidus pour faire de nouvelles choses avec. Pour ceux qui le font déjà, c’est un travail exceptionnel. Cela permet de développer l'esprit et contribue à nettoyer le monde dans lequel nous vivons, » explique l'artiste passionné.

Les groupes de protection de l'environnement considèrent que le verre est bénéfique pour l’environnement car c’est un matériau qui peut être recyclé plusieurs foiset qui peut être utilisé pour économiser de l'énergie.

Bien qu'il soit bon pour l'environnement, travailler avec le verre teinté comporte ses propres dangers, en particulier lorsqu'on utilise des matériaux anciens ; une exposition prolongée et non contrôlée peut entraîner un empoisonnement au plomb.

Les détails et le cadre du vitrail sont soigneusement préparés ( Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Des espoirs pour une nouvelle génération d'artistes verrier

Parlant de ses plans dans le futur, Hoareau a souligné le fait qu'il ne serait pas dans cette entreprise pour toujours et qu’il est important qu'il partage ses connaissances avec les plus jeunes générations.

« J’aimerais que les vitraux ne disparaissent pas des Seychelles, que la génération à venir les maintiennent en vie. Je fais beaucoup de recherches et je serais ravi que les vitraux des Seychelles atteignent un niveau international en termes de créativité. Nous sommes freinés en raison de la disponibilité des matériaux et des équipements, et c’est une entreprise très coûteuse de s'y aventurer. »

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: vitrail, stained glass, l'art du vitrail, art, artiste verrier, Recycle, verres teintés, vitraux, verres teinté

More from Arts & Culture →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search