Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les bouteilles en plastique broyées et exportées pour réduire la quantité de déchets solides aux Seychelles

Victoria, Seychelles | October 26, 2015, Monday @ 19:19 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Julia Malbrook, Betymie Bonnelame et Séverine Martin | Views: 4370
Les bouteilles en plastique broyées et exportées pour réduire la quantité de déchets solides aux Seychelles

3 millions de bouteilles PET sont collectées tous les mois par la société Harini aux Seychelles. ( Joe Laurence, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - En tant que consommateur, lorsqu’on achète des produits en plastique ou dans des contenants en plastique et à moins que l’on ne soit conscient de l'environnement, nous ne pensons que très rarement au coût des ressources utilisées pour fabriquer ces produits et des dangers qu'ils représentent pour notre environnement naturel si ils ne sont pas biodégradables.

L'industrie de la bouteille polyéthylène téréphtalate (PET), qui a démarré au début des années 1970, a prospéré dans le monde entier et est aujourd'hui bien connu aux Seychelles, un groupe d'îles de l'océan Indien occidental. On peut désormais voir et acheter des bouteilles en PET dans presque toutes les boutiques locales vendant des boissons gazeuses en particulier sur les îles les plus peuplées de l'archipel ; Mahé, Praslin et La Digue.

Etant un petit groupement d’îles, les Seychelles, n’ont pas beaucoup de terres disponibles pour stocker les déchets solides, c’est pourquoi le pays a dû trouver des moyens de traiter les déchets de manière plus durable. Un couple d'entrepreneurs a ainsi décelé le potentiel à créer une entreprise qui éliminerait les déchets et qui leur ferait gagner des revenus.

En 2002, un ancien employé de la « Seychelles Breweries Ltd (SBL) », la seule brasserie de l’archipel de l’Océan Indien et une des plus anciennes entreprises de la nation insulaire, Eandassamy Rengassamy et son épouse Geetha Lakshmi Kandasamy, avaient quitté l’Inde pour emménager aux Seychelles. Ils ont ensuite démarré une entreprise de recyclage de bouteilles en PET, la société « Harini Company Limited » qui est basée à Providence, dans la zone industrielle sur la côte orientale de l'île principale de Mahé.

À l'époque, Rengassamy avait décidé de collecter les bouteilles en provenance des Seychelles Breweries et de la société Seychelles Marketing Board (SMB), qui est aujourd'hui connu sous le nom de Seychelles Trading Company (STC). À l'époque, la brasserie Seychelles Breweries et SMB étaient les deux principaux fabricants qui utilisaient des bouteilles.

Rengassamy a déclaré à la SNA que durant les premières années, les affaires tournaient au ralenti et qu’ils ne collectaient que 50 mille bouteilles par mois.

 
 Le Couple naturalisé seychellois et né en Inde, Eandassamy Rengassamy et son épouse Lakshmi Geetha Kandasamy, a su déceler le potentiel à transformer les déchets en plastique en entreprise commerciale. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) photo License : CC-BY 

En Octobre 2007, le Ministère de l’environnement des Seychelles a introduit un nouveau système de recyclage des bouteilles PET en signant un accord avec les Seychelles Breweries et le SMB. Le système comprenait un réseau de lieux appelés « centres de rachat » où les gens pouvaient retourner leurs bouteilles en PET pour l’équivalent en roupie Seychelloise de 0,03 dollars.

À l'heure actuelle, il y a six centres de rachat situés aux quatre coins de Mahé, Praslin et La Digue. Jusqu'à présent, la société Harini est le seul exportateur de bouteilles PET aux Seychelles, ce qui signifie que les centres de rachat collectent et apportent les bouteilles à la société, qui les broie pour les exporter ensuite en Chine.

La société collecte aujourd'hui environ 3 millions de bouteilles en PET par mois, l'équivalent de 40 à 50 tonnes et gagne environ 300 dollars par tonne. 

 
 Les bouteilles en PET en cours de traitement à l'usine de Providence (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY 

 Rengassamy est heureux d’apporter une contribution essentielle à la protection de l'environnement des Seychelles.

« Les bouteilles en PET mettent 400 à 500 ans à se dégrader complètement. Enlever de la décharge trois millions de bouteilles par mois, c’est énorme, » dit Rengassamy.

Sept ans après l'introduction du système, Rengassamy a le sentiment que certaines améliorations pourraient être apportées.

« Je reçois près de 30 personnes qui viennent à mon centre, afin de racheter sur une base quotidienne et ils gagnent jusqu'à 750 Roupies seychelloises [57 dollars]. Augmenter la commission versée au public pour la collecte des bouteilles PET afin que plus de gens collectent des bouteilles, toujours à ce jour ; il y a encore des bouteilles abandonnées dans la nature, » explique Rengassamy.

 
 Le plastique broyé est exporté vers la Chine (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo :  CC-BY 

En 2008, une autre entreprise de recyclage « De-Recycling » s’est créée. La société avait commencé à collecter et à stériliser les bouteilles vides de ketchup de la société SMB avant de les retourner à l'entreprise.

À l'heure actuelle, la société collecte 7 à 10 mille bouteilles par mois et s’est lancée dans la collecte de bouteilles PET et l'exportation de boîtes en aluminium. Les boîtes de conserve sont compressées au magasin de Providence, près de la capitale de Victoria, et sont exportées plus tard.  

 
 « De-Recycling » est une société seychelloise qui est également activement impliqué dans la collecte de bouteilles en PETet dans la compression des boîtes en aluminium pour l'exportation. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY

De-Recycling a expliqué à la SNA qu'ils ont environ neuf hôtels qui leur fournissent régulièrement des bouteilles PET, tels que le Four Seasons Resort and Spa et le Banyan Tree Seychelles Resort. La société dispose de trois centres de rachat et d’un service de collecte, et sur demande ils viennent au bureau ou à la maison collecter les bouteilles.

Dans le cadre de son plan de gestion des déchets, le pays conduit actuellement une campagne sous la bannière « Réduire, Réutiliser et Recycler ».

En dehors des entreprises et des organisations, les hôtels sont également en train de monter leurs propres projets visant à réduire la quantité de bouteilles achetées par leurs clients qui se retrouvent ensuite dans la nature. L’Ephelia Resort and Spa à Port Launay, sur la côte ouest de Mahé, embouteille l'eau à consommer dans l'hôtel pour ses clients.

Malgré l'augmentation de la sensibilisation des consommateurs sur la nécessité de recycler les déchets, les deux sociétés ont le sentiment qu’étant donné que les Seychelles sont un petit pays, il ne serait pas viable pour eux de faire eux-mêmes le recyclage et le travail des matériaux sur les produits finis.

Selon un rapport compilé en 2013 sur la situation des déchets aux Seychelles par la compagnie Sustainability for Seychelles (S4S), une organisation non gouvernementale, les entreprises de recyclage les plus populaires jusqu’à présent sont les sociétés de recyclage de bouteilles. Elles évitent de mettre plus de 600 tonnes de déchets à la décharge chaque mois.

 
 Selon les Nations Unies, les bouteilles en PET représentent 22 à 43 pourcent de la matière plastique utilisée dans le monde entier et posent un problème majeur en matière de déchets, (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY 

Le rapport estime que les Seychelles Breweries sont l'un des meilleurs modèles du pays avec leur politique de « zéro déchet à la décharge » et des stratégies innovantes pour trier et traiter chaque type de déchetsprovenant de leurs opérations.

Il indique également que les bouteilles en PETreprésentent 1,6 pourcent du total des déchets municipaux aux Seychelles.

Selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les bouteilles PETreprésentent 22 à 43 pour cent de la matière plastique utilisée dans le monde et posent un problème majeur en matière de déchets.

 

 

 

 

 

 

 

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: déchets, Harini Company, bouteilles PET, Seychelles Breweries Ltd, De-Recycling

More from Environnement →

Related Articles

buisness →

Top news


Archives

» Advanced search