Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des planctons toxiques responsables de la mort des poissons aux Seychelles

Victoria Seychelles | October 31, 2015, Saturday @ 16:44 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Uranie et Rassin Vannier | Views: 2690
Des planctons toxiques responsables de la mort des poissons aux Seychelles

Les résultats préliminaires de tests effectués sur des échantillons de poissons et d'eau de mer prélevés aux Seychelles ont confirmé la présence d’une toxine (Ronley Fanchette, Ministère de l'environment)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les résultats préliminaires de tests effectués sur des échantillons de poissons et d'eau de mer prélevés aux Seychelles ont confirmé la présence d’une toxine le « polykrikide Cochlodinium » qui serait la principale espèce responsable de la prolifération d'algues planctoniques, affectant certaines régions de l'archipel de l'Océan Indien.

Cela a été confirmé hier soir par l’Autorité des pêches des Seychelles, SFA, qui avait déjà identifié le même plancton lors de tests réalisés localement.

Des tests supplémentaires qui avaient été réalisés au laboratoire Hydro-Réunion, de l'Île de la Réunion, un département français d'outre-mer dans l'Océan Indien, a également confirmé que l’espèce de plancton, qui est toxique dans la nature, est également toxique pour les espèces de poissons, de récif d'où la raison d’ un grand nombre de poissons retrouvés morts en mer ou le long des plages.

C’était la semaine dernière qu'un grand nombre de poissons a été découvert pour la première dans diverses parties de Praslin, la deuxième île la plus peuplée, la réserve naturelle de Cousin, et Mahé, l'île principale.

Les échantillons d'eau et de poissons ont été envoyés à la Réunion dès le début de la semaine, mais plusieurs échantillons ont dû être envoyés à nouveau hier [vendredi] matin.

"Nous avons eu un certain retard dans la communication des résultats des tests parce que les premiers échantillons que nous avons envoyés ont été préparés de différentes façons, y compris en les congelant ou en les mettant dans des solutions pour la conservation. Malheureusement, le laboratoire n’a pas pu identifier les espèces, car les échantillons ne sont pas assez bons pour déterminer le niveau de toxicité ", a déclaré le directeur général de la SFA Vincent Lucas à la SNA vendredi soir.

"Nous avons dû envoyer de nouveaux échantillons avec une concentration plus élevée des espèces de planctons et de nouveaux échantillons de poissons, ceux-ci ont été livrés au laboratoire à la Réunion à midi [vendredi] et nous avons été en mesure d'obtenir les résultats préliminaires vendredi en fin d'après-midi."

Bien que la principale espèce causant la prolifération d'algues ait été confirmée … , les effets sur l'homme sont encore inconnus, d'où la prudence toujours en vigueur pour les personnes de ne pas consommer de poissons.

"Il n'y a aucune preuve que les espèces peuvent avoir des effets nocifs sur l'homme ... .Par conséquent, des tests plus complets et concluants devront être faits pour déterminer si et dans quelle mesure les espèces peuvent se révéler toxiques pour les humains quand ils consomment du poisson", a déclaré Lucas.

Selon le DG de la SFA, les espèces des récifs coralliens sont les principaux à risque, car ils consomment les planctons tandis que les espèces pélagiques sont moins vulnérables, car ils se déplacent loin des zones touchées.

Les résultats des tests pour déterminer le degré de toxicité pour les humains sont attendus en début de semaine prochaine, selon la SFA.

D’autres échantillons d'eau et de poissons ont également été envoyés en France pour des tests plus complets.

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SFA, poisson, Hydro Reunion, toxine, algues

More from Environnement →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search