Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le défi numéro un du SNP sera d’éliminer l’héroïne aux Seychelles.

Victoria, Seychelles | November 25, 2015, Wednesday @ 10:19 in En français » POLITIQUE | By: Rassin Vannier and Sharon Uranie | Views: 1624
Le défi numéro un du SNP sera d’éliminer l’héroïne aux Seychelles.

Wavel Ramkalawan et son colistier Roger Mancienne candidat du SNP aux élections présidentielles. (Seychelles National Party)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le candidat du parti SNP Wavel Ramkalawan est l’un des plus anciens à participer à la vie politique des Seychelles avec sa cinquième participation aux élections présidentielles.

Lors de la dernière élection presidentielle en 2011, il avait obtenu un peu plus de 41% des voix face au président James Michel.

Le premier tour de l’élection présidentielle aux Seychelles aura lieu les 3,4, et 5 décembre.

Avec l’arrivée de « Lalyans Seselwa » dans la scène politique aux Seychelles, Ramkalawan espère que cette triangulaire va lui permettre d’être présent au second tour contre le président Michel.

Dans le cadre de la campagne électorale, la SNA vous propose une interview avec tous les candidats à l’exception de Philippe Boulle, candidat indépendant qui nous a informé qu’il n’avait pas le temps de faire une Interview, car son emploi du temps était chargé.

C’est votre cinquième participation aux élections présidentielles comme l’appréhendez- vous?

(W.R) Il y a une atmosphère totalement différente pour cette élection par rapport autres élections où il y avait environ 3 candidats... Normalement c’était une histoire entre 2 candidats, mais avec l’implosion qu’il y a dans le Parti Lepep, cela se traduit par un nouveau dynamise ou il y a les deux principaux partis politiques et un troisième parti politique qui est en train de conquérir de supporteurs du parti Lepep et certains du SNP cela donne un plus grand choix.  Mais j’ai aussi l’impression qu’il y a un nouvel espoir parmi les gens qui sont dans l’opposition traditionnelle et aussi pour les gens qui ont quitté le parti Lepep et qui se considère maintenant comme faisant partie de l’opposition. 

Pour la première fois, on parle d’un deuxième tour avant cela cette question n’avait jamais été évoquée... L’atmosphère politique est totalement différente.

Qu’est-ce que vous proposez de nouveau aux Seychellois dans votre manifeste ?

(W.R) Notre priorité numéro un, c’est d’éliminer l’héroïne. Ensuite viendra le coût de la vie, l’éducation, la corruption, mais si l'on ne règle pas ce problème notre société sera finie. 

L’unité nationale est aussi un sujet important.

Est-ce que la multitude de candidats peut diviser les chances de victoire de l’opposition ?

(W.R) Il y a différentes façons de voir les choses, moi je ne crois pas que le fait que l’opposition se présente divisée que c’est forcément une faiblesse, et il faut remaquer que les partis de l’opposition ont déjà fait savoir qu’ils se rassembleront autour du candidat qui arrivera en première position. Et il faut aussi faire attention de ne pas voir un scénario où les deux partis de l’opposition arrivent en tête, et il faudra alors voir quelle stratégie à adopter. 

Si l’opposition peut retirer des voix au parti Lepep et je parle de lalyans Seselwa, car ils étaient ensemble et peuvent rallier des supporteurs de ce parti…. Il se peut qu’un parti de l’opposition puisse remporter cette élection dès le premier tour.

Et il est même possible que le second tour soit entre 2 candidats de l’opposition.

Les supporteurs du SNP, dimanche 22 novembre lors d’un meeting à Roche Caïman, un district de la banlieue Victoria, la capitale des Seychelles. ( Rassin Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Quel sera votre atout (en matière de proposition) dans cette élection ?

(W.R) Pour nous il y a un point qui est important c’est les Seychelles et les Seychellois.

Mais ce qui est primordial pour nous, c’est que nous nous concentrons sur notre avenir pour que nos jeunes puissent avoir un bon avenir… il faut que l’on cesse les accusations personnelles . .. Dans toutes nos publications, on a décidé de ne plus faire d’attaquer personnel, même contre le président Michel. Ce que nous proposons, c’est un programme qui concerne tous les seychellois.

 Pourquoi est-ce que vous êtes candidats à ces élections ? Après n’avoir pas réussi à quatre fois, est ce que c’était pas le moment à laisser à quelqu’un d’autre pendre le relais ?

(W.R) Je ne vois pas mes participations comme étant une défaite…

Quand j’y repense, j’ai commencé trop tôt et trop jeune, parce qu’il n'y avait pas de leader, on venait de sortir du parti unique et tout le monde avait peur, et aussi quand le comité exécutif du parti m’a proposé, j’ai accepté parce que j’ai vu qu’il y a beaucoup de jeunes qui peuvent prendre la relève, mais ils sont trop jeunes et je ne souhaite pas les voir « brûlés » comme je l’ai été .

Et aujourd’hui je me sens plus mature avec de l’expérience, ensemble avec Roger (Mancienne) l’on va pouvoir diriger ce pays et aussi construire le leadership du parti qui prendra la relève.

Comment a réagi, vos supporteurs à votre retour sur la scène politique après le choix du partirent de boycotter les élections législatives en 2011.

(W.R) Après que la cour d’appel  a réécrit la constitution, les gens ont été déçus, car ils ont vu PDM dans l’assemblée. Les gens se sont dits, que c’est nous qui devions être là, et les gens ont commencé à dire que nous ne devions pas faire de boycott.

Je crois que nos supporteurs sont vraiment contents de nous voir de retour… les gens ont retrouvé leur énergie, c’est pour cela que je crois que l’on va bien faire dans cette élection. 

Comment avez-vous vu le débat qui a lieu pour la première fois cette année dans les médias sociaux.

(W.R) Triste !

Il y a un groupe «  dan lari bazar » qui passe son temps à dénigrer les gens en disant n’importe quoi, et que cela soit toléré et qu'après leurs dirigeants à l’Assemblée nationale propose  une motion qui parle de la tolérance de la paix sur le respect.. pour moi, c’est triste. Mais il y a d’autres supporteurs de l’opposition qui ont ouvertement eux aussi fait ce genre d’attaque. C’est dommage !

Les gens sont très existés et font n’importe quoi.  

« Notre priorité numéro un, c’est d’éliminer l’héroïne. Ensuite viendra le coût de la vie, l’éducation, la corruption » propose Ramkalawan. ( Rassin Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Vu qu’il s’agit de votre 5e participation qu’est-ce qui vous fait penser que vous allez gagner ?

(W.R) Les Seychellois ont réalisé que depuis que je suis dans la politique ce que j’ai toujours dit concernant le développement de notre pays reste le même concernant les accusations que nous avons faites sur le gouvernement. Aujourd’hui, les gens entendent d'anciens ministres venir confirmer ce que je disais, j’espère que les gens comprennent que nous ne faisions pas de politique populiste… quand nous parlions de corruption l’argent qui disparaissait, l’alliance Seychelloise avec d’anciens ministres ont dit que 50 millions avait disparu, les gens se sont dit, ce que nous disions, étaient vrais…. Je suis plus posé et plus mature c’est ce qui fera que les gens vont décider de me choisir. 

Vous avez proposé une alliance il y a peu de temps – Est-ce que vous croyez qu’une victoire pour un parti est possible sans cette alliance ?

(W.R) Ce que je peux dire, c’est que le parti Lepep représente moins de 50%, ça c’est clair et s’il représente moins de 50% cela veut dire que l’opposition ensemble représente plus de 50%, alors si un parti de l’opposition ne remporte pas la majorité, alors l’opposition comme une alliance  devrait gagner et définitive il y aura un changement après le 5 décembre  .

 

C’est quoi vos prédictions pour cette élection ? ( 1er, 2e et 3e )

(W.R) C’est possible que le SNP remporte 50% dès le premier tour mais, c’est aussi possible qu’il y ait un deuxième tour entre le SNP et le parti Lepep.

 

 

( Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY
Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SNP, Wavel Ramkalawan, heroine

More from Politique →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search