Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

5 Seychellois participent au programme de bourse Mandela-Washington

Beau Vallon, Seychelles | April 15, 2016, Friday @ 11:50 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Genevieve Morel, Sharon Uranie et Séverine Martin | Views: 619
5 Seychellois participent au programme de bourse Mandela-Washington

Les 5 boursiers Mandela-Washington 2016 des Seychelles. (De gauche à droite) Karine Rassool, Mervin Pool, Vanessa Telemaque, Fabianna Bonne et Aaron Bonnelame. (Louis Toussaint, Seychelles News Agency) 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Devenir un meilleur leader. Voilà l'une des multiples attentes d'un des Seychellois en route pour l’édition 2016de la bourse Mandela-Washington, aux États-Unis en juin.

Karine Rassool fait partie des cinq jeunes candidats Seychellois, de l'archipel de 115 îles dans l'océan Indien occidental, retenus et révélés par l'ambassade américaine mercredi soir.

La nouvelle a été annoncée lors d'un événement qui a eu lieu à Beau Vallon, dans le nord de Mahé,  l'île principale des Seychelles.

Rassool est une économiste travaillant pour l’Autorité de pêche des Seychelles, enseignante à temps partiel à l'Université des Seychelles et membre actif de l’ONG, les PEID Youth Aims Hub (SYAH) des Seychelles qui se consacre à la promotion du développement durable.

Elle a déclaré aux médias qu'elle avait hâte de rencontrer des personnes partageant les mêmes aspirations qu’elle et de s’en inspirer.

 « Je souhaite à l’issue du programme, je ne suis pas encore armée pour être le changement que je veux voir… mais pour conduire le changement que je veux voir, » a déclaré Rassool.

Instaurée par le Président américain Barack Obama lors d'un voyage en Afrique du Sud en 2013, la bourse Mandela-Washington relève de l’Initiative pour les Jeunes Leaders Africains (YALI), qui a été lancée par Obama en 2010.

Le programme a pour objectif de permettre aux participants de faire la différence dans leur pays d'origine. Il cible des jeunes-gens de 25 à 35 ans.

Alors qu’en 2014 et 2015 il y a eu 500 participants, le programme a doublé le nombre de participants cette année.

L’agent Jennifer Cartaino du service d'enquêtes criminelles de la marine américaine (NCIS) qui a officiellement annoncé les candidats des Seychelles sélectionnés les a présentés comme « des personnes compétentes avec des qualités de leadership qui ont accompli beaucoup de choses à la fois au niveau professionnel et personnel. »

« C’est avec beaucoup d'espoir que nous nous préparons à vous envoyer là-bas pour voir comment vous allez enrichir votre expérience et revenir avec des idées pour construire votre pays, » a déclaré Cartaino.

Mervin Pool, pour lequel, 2016 était sa dernière possibilité de participer au programme en raison du critère de l'âge, est très intéressé par le concept pionnier de l'entrepreneuriat social aux Seychelles.

« Une des plus grandes richesses de l'Afrique est son peuple, car l'incroyable puissance de la ressource humaine d'Afrique ne peut pas être quantifiée, a déclaré Mervin qui s’est investi à temps plein dans l’évangélisme chrétien ces 14 dernières années.

L'autre participant masculin des Seychelles est Aaron Bonnelame, un technicien en informatique qui s’est également engagé en politique en tant que membre du Parti national des Seychelles, l'un des partis d'opposition de la nation insulaire.

Il a expliqué qu’il avait demandé d’entreprendre la formation en leadership afin de pouvoir : « m’améliorer, élargir mes connaissances, renforcer des compétences et atteindre mon plein potentiel en tant que jeune leader politique. »

Les deux autres participants des Seychelles sont un médecin militaire, Vanessa Telemaque, qui souhaite former ses pairs grâce aux connaissances qu’elle aura acquise, et Fabianna Bonne, dont l'intérêt réside dans la défense des droits des travailleurs et des droits de la communauté gay, lesbienne, bisexuelle, transgenre et intersexuée. Bonne est la fondatrice du premier et unique groupe de défense des droits des LGBT aux Seychelles.

Bien que la SNA ne soit pas en mesure de confirmer le nombre de demandes reçues, les 5 Seychellois ont été sélectionnés cette année parmi des milliers de candidats à travers le continent africain.

Les 1000 candidats retenus passeront six semaines dans diverses universités aux États-Unis à la mi-juin.

Leur stage s’effectuera en fonction de leur choix de formation, allant des entreprises à l'entrepreneuriat, en passant par l’Autorité civique et la gestion publique. En 2016, un Institut spécialisé en énergie sera à l’essai.

Les participants peuvent également opter pour un stage de six semaines supplémentaires. Ce qui sera le cas pour au moins un des participants Seychellois, Fabianna Bonne.

Le clou de la Bourse Mandela-Washington c’est lorsque tous les participants se rendent à Washington D.C. pour rencontrer le président Barack Obama lors d'un sommet présidentiel de trois jours.

Cinq Seychellois ont déjà participé au programme de formation américaine dont trois en 2014 et deux en 2015.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: President Barack Obama, l’Autorité civique, entreprises à l'entrepreneuriat, Fabianna Bonne, Vanessa Telemaque, bourse Mandela-Washington, États-Unis, Karine Rassool, Barack Obama, Jeunes Leaders Africains, américaine, Mervin Pool, Aaron Bonnelame

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search