Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La SIF traque une des dernières perruches à collier, aux Seychelles

Mahé Seychelles | May 28, 2016, Saturday @ 14:41 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Rassin Vannier | Views: 2432
La SIF traque une des dernières perruches à collier, aux Seychelles

La perruche à collier aurait été introduite aux Seychelles dans les années 1970  (nbu2012/Flickr) Photo License: (CC BY 2.0)

(Seychelles News Agency) - Le projet pour éliminer les perruches à collier, aux Seychelles archipel de l’Océan Indien, est entré dans sa dernière phase.

 L’équipe chargée par la Fondation des îles des Seychelles, SIF  d’éliminer cet oiseau, concentre leurs efforts dans la région ouest de Mahé, l’île principale.

Ils traquent une des dernières perruches à collier.

« Actuellement, nous concentrons nos efforts sur le dernier oiseau que nous voyons dans la région de Port Glaud » a dit à la SNA Laurent Leit responsable du projet.

C’est une équipe de chasseurs de la Nouvelle-Zélande qui s’occupe d’éliminer l’oiseau avec leur carabine.

Le relief montagneux et la végétation rendent difficile le travail.

« Ces oiseaux sont très intelligents, si vous les avez attaqués quelque part, ils ne reviendront pas dans ce lieu, et c’est un des problèmes que nous rencontrons » a dit Leit.

La perruche a collier qui est verte se fond dans la végétation rendant plus difficile son élimination (SIF) Licence photo : CC-BY

Leit a aussi expliqué qu’un autre problème que l’équipe rencontre, c’est que la perruche à collier est de couleur verte, et elle se fond dans la végétation.

L’oiseau aurait été introduit dans le pays dans les années 1970, et se serait évadé de leur cage plus tard.

Il est devenu une menace pour les oiseaux endémiques des Seychelles notamment pour le perroquet noir qui vit a dans la Vallée de Mai à Praslin la deuxième île de l’archipel.

Pour éliminer complètement la perruche à collier, la SIF, compte sur l’aide de la population qui peut recevoir jusqu’à 140 € pour toute information qui peut amener à l’élimination de l’oiseau.

Il y a trois ans, en 2013, au moment où débutait le projet, on estimait qu’il y avait entre 300 à 400 perruches à collier.

D’après Laurent Leit le chiffre est plus élevé, car depuis le début du projet plus de 500 perruches à collier ont été éliminées.

« Cet oiseau nichait principalement dans la région d’Anse Royale sur la côte est de Mahé, et pendant la journée, ils allaient dans les districts de la côte ouest » a dit Leit.

La perruche à collier est un oiseau qui s’est très bien adapté aux Seychelles, mais le problème, c’est qu’il est porteur de maladie qui peut contaminer les autres espèces et notamment le perroquet noir. 

Des affiches sont mis dans les lieux publics pour sensibiliser les gens pour fournir des informations sur la perruche à collier (SIF) Licence photo : CC-BY

La Fondation des îles des Seychelles, SIF qui a reçu un financement de l’Union Européenne, coordonne l’élimination de la perruche à collier à Mahé, pour éviter que l’oiseau ne s’envole à Praslin, distante d’environ 45 km.

C’est là que se trouve la seule population de perroquets noirs des Seychelles estimée entre 500 à 900. 

« La perruche a collier, elle est extrêmement agressive, si elle prend possession de la Vallée Mai, elle peut détruire facilement, l’espèce locale » a dit Leit.

Pour l’instant, la perruche à collier a été aperçue à quelques occasions à Praslin, et c’est pour éviter qu’elle ne colonise et ne mette en danger le perroquet noir, que la SIF a entrepris d’éliminer ce qui se trouve à Mahé.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: perruche a collier, SIF, Vallee de Mai, perroquet noir

More from Environnement →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search