Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le nouveau parti politique : le Mouvement Patriotique des Seychelles espère être la troisième force politique des Seychelles

Victoria, Seychelles | July 16, 2016, Saturday @ 19:39 in En français » POLITIQUE | By: Patsy Athanase , Sharon Uranie et Séverine Martin | Views: 2035
Le nouveau parti politique : le Mouvement Patriotique des Seychelles espère être la troisième force politique des Seychelles

Patriotique des Seychelles est « Un peuple, un pays, sous un seul drapeau ». (Seychelles Patriotic Movement) 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Un autre parti politique, le Mouvement Patriotique des Seychelles (SPM), a annoncé son intention de participer aux prochaines élections législatives qui auront lieu le 8, 9 et 10 septembre 2016, dans l'archipel de l'océan Indien.

Les dates des élections ont été annoncées ce vendredi  au journal officiel.

Le SPM a été officiellement enregistré par la Commission électorale cette semaine.

C’est le troisième parti politique cette année à le faire, après Linyon Sanzman (Union pour le changement) et Linyon Demokratik Seselwa, LDS, (Union démocratique Seychelloise) qui est une coalition de quatre partis d'opposition existants.

« Nous représentons les électeurs indépendants qui ne veulent pas s’affilier au parti au pouvoir et au principal bloc d'opposition, le LDS, » a déclaré vendredi à la SNA, Regis Francourt, le leader du SPM.

Vincent Larue est le secrétaire général du parti et Jerry Rath en est le trésorier.

Mis à part Francourt, les autres membres du comité exécutif du nouveau parti d'opposition sont d'anciens membres de Lalyans Seselwa (l’Alliance Seychelloise). Lalyans Seselwa avait été formé en début d’année dernière par un ancien membre du parti au pouvoir, Patrick Pillay, pour participer aux élections présidentielles.

Selon lui, certains des membres ont été déçus par la position prise par la direction de Lalyans Seselwa de rester dans la coalition des partis d'opposition après le résultat du second tour des élections  présidentielles de décembre dernier.

Il a réfuté les allégations selon lesquelles le parti aurait été formé pour nuire au LDS.

« Ces anciens membres de Lalyans Seselwa qui ont joué un rôle de premier plan dans leurs districts ont même envisagé  de se présenter en tant que candidats indépendants, c’est à ce moment qu’ils ont décidé de se réunir pour former un nouveau mouvement politique. »

La devise du SPM : « Un peuple, un pays, sous un seul drapeau » est d’après Francourt un appel à l'unité et à la réconciliation dans un pays qui, selon lui, reste divisé après 40 ans d'indépendance.

 « Il est regrettable que le pays soit toujours divisé à cause du passé et nous croyons qu'il y a une troisième voie à suivre et que nos enfants ne devraient pas payer le prix de la division en raison des événements historiques qui ne les regardent en rien, » a déclaré Francourt à la SNA .

« Le SPM désire être la troisième force, la voix de la raison. Le parti qui va obliger le dialogue qui est indispensable pour faire progresser le pays et unir notre pays, » a-t-il ajouté.

Le leader du Mouvement Patriotique des Seychelles (SPM), Regis Francourt. (Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY

Le SPM est en train de finaliser sa liste de candidats pour les prochaines élections législatives. Le parti a confirmé qu'ils ont déjà un représentant pour la plupart des 25 circonscriptions électorales et qu'ils opteront pour une approche différente si le SPM obtient des sièges à l'Assemblée nationale.

« Si nos membres sont élus ou choisis sur une base proportionnelle, ils ne répondront pas au chef du parti, mais plutôt à leur électorat. Les membres du SPM seront libres de voter selon leur conscience, » a déclaré Francourt.

Il a indiqué que les membres du parti sont ceux qui actuellement contribuent à son financement.

Francourt n’est pas nouveau sur la scène politique. C’est un ancien membre du Mouvement national des Seychelles au Royaume-Uni, qui a fusionné plus tard avec le front uni d’opposition qui a été formé aux Seychelles après le retour de la démocratie dans l'archipel de 115 îles.

Bien qu'il ait collaboré dans le passé avec le principal parti d'opposition, le Parti national des Seychelles, Francourt a déclaré qu'il ne s’était affilié à aucun parti politique depuis dix ans.

Le SPM devrait organiser une convention fin juillet pour introduire officiellement ses candidats qui se présenteront aux élections législatives.

La campagne pour les prochains scrutins a déjà commencé et s’intensifiera dans les jours à venir, en particulier après la confirmation des dates des élections.

Le parti au pouvoir a été le premier à présenter officiellement ses candidats vendredi dernier alors que la principale coalition d'opposition, le LDS présentera ses candidats ce dimanche.

Les autres partis qui ont également annoncé leur intention de participer aux élections devraient emboîter le pas dans les prochains jours.

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: parti politique, Mouvement Patriotique des Seychelles, Commission électorale, Regis Francourt

More from Politique →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search