Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

Adam Moosa : l'homme à l’origine d’un bâtiment historique de la capitale des Seychelles

Victoria Seychelles | July 31, 2016, Sunday @ 12:20 in En français » ARTS & CULTURE | By: Salifa Magna, Betymie Bonnelame et Séverine Martin | Views: 1811
Adam Moosa : l'homme à l’origine d’un bâtiment historique de la capitale des Seychelles

Le bâtiment Adam Moosa tel qu'il est aujourd'hui. Il héberge différents commerces. (Salifa Magnan, Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - Le bâtiment Adam Moosa à Victoria, la capitale des Seychelles, est un point de repère connu des résidents. Mais combien connaissent l'histoire de ce bâtiment de style colonial qui appartient à l'une des plus anciennes familles des Seychelles ?

 La SNA a rencontré Ayub Suleman Adam, le petit-fils d'Adam Moosa, pour en savoir plus sur l'entreprise et son ancêtre.

Adam Moosa est né à Gujarat, en Inde. Issu d'une famille modeste, Moosa a quitté son foyer lorsqu’il avait une vingtaine d’années pour se rendre à l'île Maurice, où il a fait des petits boulots pour subvenir à ses besoins.

Au décès d’un de ses amis, Moosa n’avait plus aucune raison de rester à Maurice. Il demanda à un capitaine de le laisser travailler sur son bateau en échange du voyage vers la destination suivante - les îles des Seychelles.

Moosa s’est d’abord installé à Grand Anse Praslin, un district de la deuxième plus grande île des Seychelles  pour vendre toutes sortes de produits alimentaires.

En 1912, il a déménagé à Mahé pour gérer un magasin appartenant à Merwanjee, qui devait se rendre en Inde pour s’occuper d’affaires familiales.

 Après avoir fait suffisamment d’économies, Moosa a ouvert sa propre entreprise en 1914 - le « Adam Moosa general Merchant » à Victoria.

Suleman Adam a repris l'entreprise de son père à l'âge de 17 ans après le décès de ce dernier en 1928, alors âgé de 57 ans.

La boutique Old Adam Moosa quand la reine a été couronnée en 1952. (Ayub Suleman Adam) Licence photo : CC-BY

Les métiers d’Adam Moosa

Pendant la période coloniale, Moosa était le seul importateur de sucre. 

Le « Adam Moosa general Merchant » a également importé de l’essence Caltex et vendu des véhicules, à savoir des voitures Hillman et Humber, en plus des motos Sunbeam.

La compagnie était la seule à vendre des produits Philips et a introduit la marque de télévision sur le marché local.

« Adam Moosa avait pour habitude de commander tous ses produits du Royaume-Uni et c’est la raison pour laquelle les gens les achetaient parce qu'ils étaient de bonne qualité, » a expliqué Ayub.

Ils ont également exportés du coprah, de la vanille et de la cannelle.

«Toute la plantation de vanille de la Côte d'Or sur Praslin appartenait à Adam Moosa. Nous achetions le coprah et la cannelle à des fournisseurs », a déclaré Ayub, ajoutant « Nous étions en quelque sorte le Supermarché STC de l’époque. »

En l'absence de banques dans les années 1950 et 1960, Adam Moosa general Merchant a représenté la banque « National et Grindlays Ltd » de Londres.

 Le « Adam Moosa general Merchant » a également importé de l’essence Caltex et vendu des véhicules. La compagnie était la seule à vendre des produits Philips et a introduit la marque de télévision Philips sur le marché local. (Ayub Suleman Adam) Licence photo: CC-BY                    

La famille Adam Moosa aujourd’hui

En raison de la forte concurrence du monde des affaires d'aujourd'hui et de l’intérêt des enfants pour d'autres domaines d'intérêt, les propriétaires n’ont pu faire autrement que de louer le bâtiment Adam Moosa en 2010.

« Nos enfants ne voulaient pas reprendre le commerce. Certains sont devenus pilotes, d'autres médecins, pharmaciens, » a déclaré Ayub.

Aujourd’hui, le bâtiment Adam Moosa abrite des commerces tels que, « People’s Fashion » « Spec Saver » et « Touch ».

Bien que des travaux de rénovation aient été effectués sur le bâtiment en 1993, la conception architecturale de la période coloniale a été conservée.

Ayub a indiqué que le ministre de la Culture à l'époque, Patrick Pillay, l'avait félicité pour avoir maintenu le bâtiment à l’identique.

Ayub Suleman Adam (troisième à gauche) est le petit-fils d'Adam Moosa. (Ayub Suleman Adam) Licence photo : CC-BY
 Suleman Adam avec ses enfants après le décès de sa femme en 1978. (Ayub Suleman Adam) Licence photo :CC-BY                                   

Concernant le développement dans la capitale des Seychelles, Ayub affirme que beaucoup de choses ont changé au fil des ans.

 « La ville est très belle, mais nous avons perdu le patrimoine culturel. Les nouveaux bâtiments ont perdu le style colonial. »

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Adam Moosa, Inde, Gujarat

More from Arts & Culture →

Related Articles

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search