Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Un quatrième parti politique le SPM se prépare pour les élections législatives aux Seychelles.

Victoria Seychelles | August 7, 2016, Sunday @ 11:25 in En français » POLITIQUE | By: Rassin Vannier | Views: 2126
Un quatrième parti politique le SPM se prépare pour les élections législatives aux Seychelles.

Le SPM n’a pour instant que 23 représentants, deux districts Takamaka et St Louis n’ont pas encore de candidats (Rassin Vannier Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le mouvement patriotique des Seychelles (SPM) a officiellement présenté samedi ses candidats pour les prochaines élections législatives qui auront lieu les 8, 9 et 10 septembre.

Le SPM n’a pour instant que 23 représentants, deux districts Takamaka et St Louis n’ont pas encore de candidats, mais le parti a expliqué qu’il cherchait encore les meilleurs candidats pour ces districts.

Mis à part le dirigeant du SPM Régis Francourt, les autres membres du comité exécutif sont d'anciens membres de Lalyans Seselwa (l’Alliance Seychelloise). Lalyans Seselwa avait été formée en début d’année dernière par un ancien membre du parti au pouvoir, Patrick Pillay.

La majorité des membres du SPM n’a pas accepté la décision de Lalyans Seselwa de faire partie de la coalition de l’Union Démocratique des Seychelles qui regroupe 4 partis politiques.

le dirigeant du SPM Régis Francourt (2e a D) (Rassin Vannier Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le SPM s’est plaint de critiques après leur décision de créer leur propre parti.

« La seule chose que nous avons faite c’est d’exercer notre droit de contester à une élection et personne n’a  le monopole de la démocratie » a dit Régis Francourt leader du SPM.

Le SPM est le quatrième parti politique à proposer des candidats pour les élections législatives.

Les trois autres parti politiques sont le parti au pouvoir le parti Lepep, l’Union Démocratique des Seychelles une coalition de l’opposition regroupant quatre partis politiques, et l’Union du Changement (dont la Commission Électorale lui a demandé de ne pas utiliser ce nom).   

 

Les supporteur du SPM réunis au centre international des Conférences  (Rassin Vannier Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le SPM a expliqué que si le parti remportait les élections législatives, ils proposeront une motion permettant de retirer un député si les électeurs estiment qu’il m’accomplit pas son travailleur.

Francourt a estimé que pour vaincre le parti au pouvoir, il faut changer de stratégie, car celles qui ont été mises en place n’ont pas marché.

 « Ce que nous devons faire, c’est de convaincre les membres de ce parti de nous rejoindre, c’est notre stratégie » a dit Régis Francourt.

 Le dépôt des candidatures pour les élections législatives a été fixé au 17 août. 

D’après la Commission électorale, seuls 4 partis politiques ont pris les documents pour le dépôt de candidature mais aussi deux candidats indépendants.

Ce sera la deuxième fois en moins d’un an, que les électeurs des Seychelles archipel de l’Océan Indien de 93 000 habitants se rendront aux urnes.

Le président des Seychelles James Michel a été élu vainqueur au deuxième tour des élections préférentielles, le 18 décembre avec 50,15 % des voix.

Le candidat de l’opposition Wavel Ramkalawanreprésentant le Seychelles National Party (SNP) avait recueilli 49.85 % des voix.

Un écart de 193 voix séparait les deux candidats.

Lors  des élections de 2011, le parti Lepep avait remporté tous les 25 districts électoraux des Seychelles.

Seul le Parti PDM avait obtenu un siège à la proportionnelle. 

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Regis Francourt, Mouvement Patriotique des Seychelles, SPM, James Michel, Wavel Ramkalawan, LDS

More from Politique →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search