Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

La levée de l’embargo sur les fruits et légumes de la Réunion, nouvel espoir de commerce pour les Seychelles.

Victoria Seychelles | August 11, 2016, Thursday @ 17:00 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 1248
La levée de l’embargo sur les fruits et légumes de la Réunion, nouvel espoir de commerce pour les Seychelles.

Archives: La foire agricole de Bras Panon l'un des plus grand rassemblement de fermier de la Réunion (Rassin Vannier Seychelles News Ahency) 

(Seychelles News Agency) - Depuis le début de l’année les Seychelles ont retiré l’embargo qu’il y avait contre les fruits et légumes en provenance de l’Île de la Réunion, un département français d’outre-mer.

Cette interdiction avait été appliquée dans les années 1990 après qu’un insecte s’était attaqué à la production de tomates de l’Île de la Réunion.

26 ans plus tard, sur demande des autorités françaises, l’Agence de l’Agriculture a estimé que cette mesure m’avait plus d’intérêt. 

« Récemment on s’est réuni autour d’une table et l’on a décidé de retirer cette interdiction, mais à la place, il y aura une étude de risque pour chaque légume ou fruit pour voir quels pourraient être le risque d’infection » a dit à la SNA Marc Naiken directeur général de l’agence de l’agriculture.

L’Île de la Réunion se trouve à deux heures de vol des Seychelles archipel de l’Océan Indien de 93 000 habitants dont l’industrie principale est le tourisme.

Les Seychelles, qui sont un archipel de 115 îles, importent presque tout pour satisfaire la demande de l’industrie du tourisme.

« Les ananas sont une des possibilités, car il y en a toute au long de l’année à la Réunion et à moindre coût, cela évite d’aller les chercher plus loin et plus chers » a dit Naiken.  

Mais l’Agence de l’Agriculture maintient son embargo sur l’importation de letchi frais, car ce fruit, réunionnais est attaqué par une mouche qui fait des ravages, et si cet insecte arrive aux Seychelles, cela pourrait causer de très gros dégâts aux manguiers.

Naiken a dit que si le letchi est transformé, il peut être facilement importé comme par exemple en jus de fruits ou congelé.

En juillet des entreprises seychelloises se sont rendus à l’Île de la Réunion pour voir les possibilités de coopération agricole.

Parmi il y avait Veronique Laporte Directrice Général de la SeychellesTrading Compagny STC, qui est le plus gros magasin et importateur de produits alimentaires.

Les échanges entre les deux territoires de l’Océan Indien sont encore quasi inexistants.

Avec la levée de l’embargo sur les fruits et légumes les réunionnais espèrent que la tendance va se renverser, notamment pour les produits frais comme le lait et les fromages.

Après des discussions entre le Club Export et Air Austral, à partir d’octobre, les avions ne décolleront plus de La Réunion, le soir, mais le matin à 8 h 30, pour une arrivée à Mahé à 11 h 10.

Ce qui permettra de dédouaner les produits frais dans la journée, non seulement les fruits et légumes, mais aussi la charcuterie qui a beaucoup intéressé la délégation seychelloise.

Les Seychelles espèrent en retour exporter à la Réunion le poisson qui est très demandé.

 

 

 

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Île de la Réunion, Marc Naiken, STC, Air Austral

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search