Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

Les Seychelles conservent leur notation financière, ce qui traduit une stabilité économique, selon le ministre des finances.

Victoria Seychelles | August 15, 2016, Monday @ 18:54 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharo Uranie et Severine Martin | Views: 1294
Les Seychelles conservent leur notation financière, ce qui traduit une stabilité économique, selon le ministre des finances.

Le ministre des finances déclare qu’une notation financière à BB- traduit la stabilité économique de la nation insulaire  (Patrick Valmont, Air Seychelles) 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le ministre des finances déclare qu’une notation financière à BB- traduit la stabilité économique de la nation insulaire et une résistance accrue au milieu d’une incertitude économique globale.

Fitch Ratings, l’une des trois grandes agences de notations financières internationales, a donné la même note aux Seychelles en 2015.

Le ministre des finances, du commerce et de l’économie bleue, Jean-Paul ADAM, a affirmé vendredi que la notation et la « perspective stable » de l’archipel selon le jugement de Fitch est également le signe d’une « confiance en notre économie ».

 « Un assez grand nombre de pays incluant à la fois des pays hautement développés et des pays africain en voie de développement ont vu leur note dégradée du fait des incertitudes mondiales, cela nous montre donc  que nous sommes sur la bonne voie, » a déclaré ADAM.

Le ministre des finances a tenu une conférence de presse le lendemain de l’annonce par Fitch de leur dernière notation en date.

« Fitch ratings a affirmé que la note de défaut émetteur des Seychelles pour les émissions en devises locales et étrangères à long terme était de BB- avec « une perspective fiable ». La note d’émission des Seychelles pour les obligations non-garanties en devises étrangères a aussi été évaluée à BB-. La note de défaut émetteur des Seychelles pour les émissions en devises locales et étrangères à court terme a été évalué à B et le taux plafond a BB » pouvait-on lire sur la déclaration du ministre des finances jeudi.

En 2008, la dette publique totale des Seychelles, un archipel de 115 îles dans l’océan Indien occidental et 93000 habitants s’élevait à 151% du PIB avec la dette publique extérieure représentant 95% du PIB (soit 808 millions de dollars).

Un défaut de paiements de la dette amena les Seychelles à se lancer en octobre 2008 dans un programme de réformes économiques de 5 ans soutenu par le FMI clôturé en octobre 2013. Celui-ci a été suivi par une nouvelle série de réformes approuvées par le FMI en juin 2014.

La notation de Fitch est effectuée sur une base régulière pour qualifier la perspective économique du pays en prenant en considération la situation de sa dette extérieure et les risques potentiels pouvant affecter l’économie de l’archipel.

Dans sa dernière évaluation, l’agence de notation a noté que la dette publique de la nation insulaire poursuivait sa trajectoire descendante, tout en soulignant le fait que l’objectif du gouvernement de ramener la dette en dessous du ratio de 50% du PIB avait été repoussé de 2018 à 2020.

Les autorités ont également décidé de réduire l’excédent primaire du pays à 3% pour les années de 2017 à 2020 contre à un peu plus de 4% pour les deux années passée.

Le ministre Adam a expliqué qu’il s’agissait de mesures d’accompagnement prises parmi d’autres dans le but fixé par le gouvernement d’introduire de plus profondes réformes structurelles.

Il a parlé de l’exercice d’introduction de la réforme de l’impôt progressif sur le revenu en cours qu’il a décrit comme une manière de fournir plus d’avantages à la population.

« Cela vise bien entendu au renfort des capacités des familles seychelloises à avoir un peu plus de revenu disponible et d’avoir la capacité d’investir eux-mêmes dans l’économie locale » a rappelé Adam.

Le ministre des finances a déclaré au que la diversification de l’économie, en particulier les nouvelles initiatives comme le concept d’économie bleue et l’accroissement des possibilités des petites et moyennes entreprises, représente certains des moyens pour augmenter la productivité et renforcer la résistance à de futurs chocs extérieurs.

«  Il y a plusieurs choses à garder à l’esprit dont l’incertitude quand on parle de la valeur de l’euro par exemple, nous avons vu que le Brexit a affecté le tourisme en provenance du Royaume-Uni, ou encore que il s’agit du revenu du pays qui se compte essentiellement en euro. » a expliqué Adam, ajoutant qu’il n’y a avait aucune raison de paniquer puisque le pays a été capable de résister à des telles instabilités.

Les autorités restent conscientes de la vulnérabilité de la nation insulaire en tant que petit pays dépendant fortement de ses importations mais aussi du tourisme en tant que pierre angulaire de l’économie.  

Commentant le marché principal du tourisme pour les Seychelles, l’agence de notation Fitch a déjà relevé qu’elle s’attend à un affaiblissement du taux de croissance de l’Eurozone de 1,7% en 2016 à 1,4% sur 2017-2018.

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Seychelles, Caroline Abel, a déclaré qu’il était nécessaire de continuer à surveiller les politiques monétaires nationales qui pourraient  affecter de futures notations.

Ceci inclut, parmi d’autres éléments,  la conservation d’une réserve acceptable de devises étrangères, le maintien d’un taux d’inflation stable ou encore un  régime de taux de change souple.  Concernant la réserve nationale de devises étrangères, Abel a confirmé qu’elle s’établissait actuellement à 35 millions de dollars, l’équivalent de 4,7 mois d’importation.

Adam et Abel ont tous deux souligné le besoin d’une approche coordonnée du ministère des finances et de la banque centrale afin d’assurer que les réformes sont introduites de manière à aider la confiance locale et internationale dans l’économie.

« La coordination est la clef pour assurer que toutes les réformes considérées sont discutées et nous devons nous assurer qu’elle n’apporte aucune instabilité durant leur mise en place » a déclaré Abel. 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Fitch Ratings, notation financière, Jean-Paul Adam

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search