Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Interview avec Georgie Prudence : « Je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision en me présentant comme candidat indépendant. »

Victoria Seychelles | September 4, 2016, Sunday @ 12:35 in En français » POLITIQUE | By: Madiha Philo, Sharon uranie et Séverine Martin | Views: 1404
Interview avec Georgie Prudence : « Je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision en me présentant comme candidat indépendant. »

 Georgie Prudence, l'un des trois candidats indépendants (Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Georgie Prudence, l'un des trois candidats indépendants participant aux élections législatives des Seychelles, affirme que son objectif est d'apporter des opinions diverses qui profiteront à la démocratie et à l'économie du pays.

Prudence, 54 ans, se présente pour le vote à Mont Buxton, un quartier central de l'île principale de Mahé, aux côtés des candidats de trois partis politiques participant aux élections législatives des Seychelles prévues du 8 au 10 septembre 2016.

Il a parlé à la SNA de sa détermination à devenir une voix neutre à l'Assemblée nationale et de son assurance d'avoir le soutien des électeurs de Mont Buxton.

SNA : Tout d'abord M. Prudence, pourquoi vous présenter en tant que candidat indépendant et non affilié à un parti politique ?

GP : J'ai un diplôme en sciences politiques et j’ai été affilié très longtemps au Parti Lepep [le parti au pouvoir]. J’ai réalisé beaucoup de travail pour ce parti, mais jusqu'à maintenant, je n’ai pas le sentiment d’être apprécié pour le travail accompli. C’est la raison pour laquelle j'ai décidé de me présenter comme candidat indépendant. Je pense aussi que mon expérience en tant que politicien peut apporter une certaine diversification à notre démocratie. Des opinions plus diverses seront à leur tour meilleures pour notre économie. Ceci est mon objectif en tant que candidat indépendant.

SNA : A moins de deux semaines des élections législatives, comment comptez-vous attirer des partisans de votre côté ?

GP : Bien que je travaille à mon compte, je consacre la plupart de mes heures à travailler sur le terrain dans mon district [Mont Buxton]. Je reste en contact avec les gens et je les écoute. Je ne promets rien, mais je leur ai donné ma parole que si je suis élu, je travaillerai pour représenter leurs intérêts à l'Assemblée nationale. En tant que nouveau venu dans le domaine des élections législatives j'apprécie le soutien que je reçois des gens de mon district.

SNA : Avez-vous un manifeste. Quelles sont vos propositions ?

GP : Je n'ai pas de manifeste à l'heure actuelle, mais je vais travailler sur un bientôt. Cependant, mes principes sont clairs. Ce que je voudrais dire aux électeurs de Mont Buxton c’est que je ne vais pas mettre en œuvre plus d’un projet à la fois. Je crois que nous avons besoin d'une meilleure planification entre les différents organismes impliqués dans la réalisation d'un projet donné. Dans le passé, nous avons dû attendre longtemps pour que certains projets puissent démarrer et dans certains cas l'argent a été dépensé, mais le projet n'a jamais vu le jour. Nous avons également vu des projets commencer qui sont toujours en cours depuis plus de 15 ans. Pour moi, peu importe si je mets en œuvre un projet par an, car en cinq ans, j'aurais mis en place au moins cinq projets, qui n’auront pas à être refaits.

SNA : Que pensez-vous de la période de pré-campagne ?

GP : Je ne pense pas que cela a été équitable, dans le sens où ceux qui étaient au courant de la date des élections ont eu l'avantage de commencer leur campagne au préalable. Il me semble que lorsque l'arbitre donne le signal du départ, nous devrions tous commencer la course en même temps.

SNA : vous contestez cette élection contre les partis politiques bien établis et d'autres candidats indépendants sur la politique. Selon vous, quelles sont vos chances de remporter un siège à l'Assemblée nationale?

GP : Voilà une question intéressante. Si je n’étais pas confiant, honnêtement, je n'aurais pas fait cette démarche. J'ai pris cette décision parce que je suis confiant et que je pense que les gens de Mont Buxton me soutiennent. Ma confiance repose sur le fait que je suis depuis toujours un résident de Mont Buxton et je travaille dur pour la circonscription. Je suis présent quelles que soient les circonstances, que ce soit lors des catastrophes naturelles, pour le nettoyage, les situations d'urgence ainsi que pour les bons moments.

En outre, j’ai travaillé avec le Parti Lepep pendant de nombreuses années et cette visibilité et cette popularité sont toujours là. Par conséquent, je suis très confiant quant au fait d’être considéré comme le candidat idéal parce que je ne suis affilié à aucun parti politique.

Je suis conscient que ce sera très difficile pour moi de travailler comme candidat indépendant, mais je ne pense pas que cela soit impossible. Si j'ai voix au chapitre et que les questions que je soulève en tant que représentant pour l’ensemble de la circonscription sont reconnus à l’Assemblée nationale, je serai plus que satisfait.

SNA : Mener une campagne électorale peut s’avérer coûteux. Avez-vous un soutien financier ou est-ce que vous autofinancez votre campagne ?

GP : Georgie Prudence se présente comme candidat indépendant pour Mont Buxton avec aucun soutien financier à sa disposition. Je serais très heureux de recevoir un certain soutien, mais jusqu'à présent cela n'a pas eu lieu. J'ai tout payé de mon dépôt de candidature à l'impression des affiches pour les panneaux d'affichage jusqu’aux spots politiques pour la radio et la télévision et les autres matériels de campagne dont j’ai besoin pour cette élection. Le seul soutien financier que j’ai reçu a été celui d'un de mes partisans qui m’a offert de payer un tiers du coût d'impression de mes affiches.

SNA : Quelle différence pourrait faire une voix indépendante à l'Assemblée nationale ?

GP : Une voix indépendante n’est pas corrompue et n’est pas influencée par une tendance. Une voix indépendante, je crois, est la voix la plus forte à l'Assemblée nationale. Mon rôle à l'Assemblée nationale est d'être équitable. Je ne prendrai aucun parti, autrement je serais resté avec le Parti Lepep ou j'aurais changé de camp. Je préfère être neutre. C’est très difficile, mais j'ai décidé de relever le défi et je suis déterminé à faire ce qui est le mieux pour les Seychelles et pour notre démocratie.

J’espère que les deux autres candidats indépendants auront de bons résultats et j'espère voir plus de candidats indépendants aux prochaines élections pour faire avancer le processus démocratique de notre pays.

Toutefois, permettez-moi de rappeler que les candidats indépendants ne devraient pas se présenter seuls. Si je suis élu député à l'Assemblée nationale, la première motion que je présenterai est d'avoir un budget qui prend en charge le financement des candidats indépendants pour leurs campagnes politiques, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. C’est comme si on me demandait de rester loin et de ne pas participer, sans tenir compte que je peux avoir ce qu'il faut pour participer aux progrès du pays.

 

C’est la raison pour laquelle nous sommes dans une situation où nous recherchons partout des enseignants, des infirmières et d’autres professionnels de la santé. Si nous accordions de l’attention à l'éducation et aux qualifications de nos intellectuels cela aurait fait une grande différence pour l'économie au lieu de voir un grand nombre de devises étrangères sortir du pays. Le montant des devises sortantes est aujourd'hui supérieur au montant des devises entrantes dans le pays. Donc, en tant que candidat indépendant à l'Assemblée nationale, ce sont des questions auxquelles je vais m’attaquer, si je suis élu.

SNA : Quel est votre message pour les électeurs Seychellois ?

GP : Les gens ne devraient pas avoir peur car ils voteront à bulletin secret. N’ayez pas peur d'exprimer vos opinions, participez aux élections et faîtes votre choix. Votez sereinement, rentrez chez vous et attendez les résultats. Qui que ce soit qui gagne, laissez les célébrer en paix et surtout respectez les opinions de chacun. Je crois que la nation seychelloise est très respectueuse, c’est dans notre culture, alors pratiquons ce respect mutuel.

SNA : Quelles sont vos attentes et vos prévisions pour cette élection ?

GP : Je crois que cela va être une bataille très serrée comparée aux élections précédentes.

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Georgie Prudence, candidats indépendants

More from Politique →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search