Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Un nouveau regard législatif : la sixième Assemblée nationale des Seychelles a prêté serment

Victoria, Seychelles | September 27, 2016, Tuesday @ 22:05 in En français » POLITIQUE | By: Patsy Athanase , Betymie Bonnelame et Séverine Martin | Views: 2168
Un nouveau regard législatif : la sixième Assemblée nationale des Seychelles a prêté serment

Pour la première fois dans l’histoire des Seychelles, la majorité des sièges à l’Assemblée nationale - 19 des 33 sièges - n’appartient pas au parti du président, ce qui crée une situation de cohabitation pour le pays. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les députés de la sixième Assemblée nationale des Seychelles, tenante dupouvoir législatif de la nation pour la première fois non contrôlé par le parti du président, ont prêté serment ce mardi.

Les 25 membres élus lors des élections législatives qui ont eu lieu du 8 au 10 septembre, ainsi que les huit membres élus au vote proportionnel, ont prêté serment. 

Les 15 membres élus au suffrage direct de la coalition d'opposition Linyon Demokratik Seselwa, les 10 membres élus au suffrage direct pour le parti Lepep ainsi que les 4 membres élus au suffrage proportionnel pour chacun des deux partis, ont prêté serment mardi au cours de la première séance de la sixième Assemblée nationale qui a été élue au début du mois de septembre. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Licence Photo : CC-BY

La sixième Assemblée nationale des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a élu Patrick Pillay comme nouveau président de l’Assemblée nationale. Pillay est le membre élu du parti Linyon Demokratik Seselwa (LDS) pour le district d’Anse Boileau, une circonscription située dans l'ouest de Mahé, l'île principale.

Il devient le troisième président de l'Assemblée nationale de la troisième république des Seychelles et le premier président à ne pas provenir du parti du président. Il remplace Patrick Herminie, qui a occupé le poste cette dernière décennie.

Après avoir prêté serment, Pillay a déclaré que la nouvelle Assemblée sera une Assemblée sérieuse qui réclame des actions et des résultats pour le peuple des Seychelles.

« Nous sommes ici pour travailler et montrer à nos compatriotes qui nous ont élus que nous sommes ici pour obtenir des résultats. Le temps n’est plus aux discussions incessantes, » a déclaré Pillay.

Il a ajouté que la nouvelle Assemblée nationale a également un important rôle à jouer pour établir une véritable démocratie aux Seychelles.

« Nous n’aurons jamais de croissance économique impressionnante, de développement et de prospérité pour nos populations sans pratiques démocratiques, sans transparence, et sans une bonne gouvernance dans la fonction publique et dans le secteur privé,» a-t-il dit.

Patrick Pillay devient le troisième président de l'Assemblée nationale de la troisième république des Seychelles et le premier président à ne pas provenir du parti du président. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Licence Photo : CC-BY

Herminie a déclaré que la nouvelle Assemblée nationale est historique. C’est la première fois, que la majorité des sièges - 19 des 33 sièges – n’appartientpas au parti du président, ce qui crée une situation de cohabitation dans le pays.

Le Parti Lepep, le parti du président James Michel, avait maintenu la majorité au Parlement depuis 1993. Il détient désormais dix sièges élus au suffrage direct et quatre sièges au vote proportionnel.

La Constitution des Seychelles prévoit une séparation des trois pouvoirs de l’Etat – l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

« La cohabitation n’est pas une situation politique facile, mais je suis convaincu que si nous sommes tous disposés à travailler ensemble pour les Seychelles, nous pouvons le faire,» a déclaré Herminie.

Pillay a appelé à l'unité nationale et à la réconciliation. Il souhaite que le pays en finisse avec la victimisation et l'intimidation de ses concitoyens. Il a également appelé à la lutte contre la corruption, qu'il a qualifié de «cancer qui a détruit notre société et affecté notre économie. »

Le rôle de l'Assemblée, a déclaré Pillay, est de veiller à ce que l'exécutif fonctionne de manière efficace et transparente, avec honnêteté et dans l'intérêt du pays et non pour servir l’intérêt personnel de ses membres.

« Selon ce principe, je veux promettre au peuple seychellois que nous travaillerons sans relâche pour faire revenir notre pays dans le droit chemin. Ce sera notre noble mission, » a-t-il ajouté.

Le président sortant, Herminie, a passé 25 ans à l'Assemblée nationale, dont cinq ans en tant que député élu au suffrage direct, 10 ans en tant que chef du gouvernement et président de l’assemblée nationale pendant la dernière décennie.

Le président sortant, Patrick Herminie. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Herminie a félicité Pillay pour sa nomination et a indiqué qu'il avait « la compétence et la capacité à maintenir le niveau de l'Assemblée et la capacité à défendre l'autorité et la crédibilité de la présidence. »

Herminie a appelé à la création d'un forum bipartisan « où nous pourrons discuter de nos différences et réfléchir à ce qu’il y a de mieux pour notre pays. »

La nouvelle Assemblée a également élu son vice-président par bulletin secret, et le gagnant de ce vote est Nicholas Préa, député élu du LDS pour le district de Bel Ombre, dans le nord de Mahé. Il remplace Andre Pool. 

 Nicholas Préa, député élu du LDS pour le district de Bel Ombre, est le nouveau vice-président de l’Assemblée nationale. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Licence photo : CC-BY

Wavel Ramkalawan a été nommé chef de l'opposition et Charles De Commarmond du Parti Lepep est le chef du gouvernement nommé par le président des Seychelles, James Michel.

S’exprimant au nom du Parti Lepep, De Commarmond a déclaré que son parti félicite le nouveau président et qu’il le soutiendra dans cette nouvelle tâche.

« Il est de notre devoir en tant que députés de rester concentrer et engagés pour faire en sorte que notre institution reste au plus haut niveau, pour le bénéfice du pays et celui de notre démocratie,» a déclaré De Commarmond.

« C’est une nouvelle étape dans notre démocratie et notre développement politique, et nous, dans toute notre sagesse, devrons examiner les meilleures façons, par le dialogue, de faire en sorte que notre peuple en bénéficie,» a déclaré De Commarmond.

Wavel Ramkalawan (premier à gauche - photo du haut) a été nommé chef de l'opposition et Charles De Commarmond du Parti Lepep (premier à droite - deuxième photo) est le chef du gouvernement qui a été nommé par le président des Seychelles, James Michel (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Licence Photo : CC-BY

Le nouveau chef de l'opposition, Ramkalawan a déclaré que le LDS a fait campagne sous le manifeste « Faites-en Votre assemblée » et que le parti maintiendra cela tout au long de son mandat pour veiller à ce que l'Assemblée nationale représente vraiment la voix du peuple.

Il a également fait écho à l’appel à l'unité et à la réconciliation de Pillay, indiquant qu'une des premières motions qui sera déposée sera la mise en place d'une commission de vérité et de réconciliation. Ramkalawan a déclaré qu’une autre motion demandera la mise en place d'une commission qui examinera les allégations de corruption et « s’assurera que tout le monde profite également de la richesse du pays. »

La nouvelle Assemblée nationale reprendra ses travaux mardi prochain. 

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Assemblée nationale, Wavel Ramkalawan, Charles De Commarmond, Parti Lepep, Linyon Demokratik Seselwa, Nicholas Préa, Patrick Pillay, Patrick Herminie

More from Politique →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search