Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
27°C
Go to mobile version:

9 parties du cocotier utilisées aux Seychelles

Victoria, Seychelles | October 12, 2016, Wednesday @ 18:30 in En français » ARTS & CULTURE | By: Salifa Magna, Betymie Bonnelame et Séverine Martin | Views: 1917
9 parties du cocotier utilisées aux Seychelles

(IDC)

(Seychelles News Agency) - Le cocotier est connu sous le nom « d'arbre de vie », car il répond à certains des besoins essentiels de l’homme et ses utilisations sont illimitées. Le palmier fournit non seulement une source de nourriture et d'eau, mais est également utilisé comme matériau de construction, combustible et matières premières.

Aux Seychelles, on peut trouver partout dans les 115 îles ce palmier qui orne habituellement la plupart des littoraux. La SNA s’est intéressée à certaines façons dont les Seychellois utilisent le palmier.

 1. La cosse de noix de coco

C’est la partie extérieure rugueuse de la noix de coco, qui est constituée de fibres de coco (fibres dures). A l’époque, quand il n'y avait pas encore d’éponges abrasives pour laver la vaisselle, les habitants utilisaient le coir (la fibre de coco) avec du sable, pour nettoyer leurs pots. Ce qui donnait un certain éclat à l'ustensile.

Pour les familles qui n’avaient pas les moyens de s’acheter des matelas, la fibre était utilisée pour rembourrer des matelas faits maison. L’ensemble de la cosse est également utile pour planter, servir de combustibles ou fabriquer des jouets.

(Wikimedia) Licence photo: (CC BY-SA 3.0)
(Michael Coghlan/Flickr) Licence photo : (CC BY-SA 2.0)                      

2. Les coquilles de noix de coco

Avant d'atteindre la chair délicieuse qui se trouve à l'intérieur de la noix, on doit franchir sa dure coquille. De nos jours, elle est la plupart du temps jetée après extraction de la chair. Saviez-vous qu’elle est un excellent substitut au charbon de bois ? La coquille, qui est assez dure, est également utilisée par des artisans pour créer des objets artisanaux solides.

(IDC) Licence photo : CC-BY 
 (Serge Malevanny/Flickr) Licence photo : (CC BY 2.0)         

 

3. La chair

Il s’agit de la partie comestible de la noix de coco. Le noyau de la noix de coco (la chair), riche en vitamines, peut être consommé cru ou cuit. Elle peut aussi être transformée pour fabriquer d'autres produits. Lorsque la chair est râpée, on la place dans l'eau et on la presse (ou on la mixe), ce qui permet de produire du lait de coco. Ce dernier est utilisé dans de nombreux plats et desserts créoles. À maturité,on peut extraire de l'huile à partir du noyau. L'huile peut être utilisée pour la cuisson, mais aussi pour prévenir les dommages sur les cheveux et hydrater la peau. Chuuut, c’est un excellent écran solaire aussi.

 

 (Hafiz Issadeen/Flickr) Photo Licence photo : (CC BY 2.0)
   (Preshella Fabre)  Licence photo : CC-BY             

4. L’eau de coco

L'eau de noix de coco fraîche est riche en vitamines B, en protéines et en acide ascorbique. C’est une  boisson rapide à boire quand on se sent épuisé et diminué qui vous remettra sur pied. C’est aussi un excellent traitement pour les insolations, les maux d'estomac et les problèmes urinaires.

(Rob Bertholf/Flickr) Licence photo : (CC BY 2.0) 

5. Les feuilles

Les feuilles sont utilisées pour confectionner des chapeaux, des paniers et des nattes. C’est une pratique qui exige beaucoup de temps et un peu d'habileté. Des artisans qualifiés utilisent les nervures médianes, les veines centrales qui maintiennent les feuilles ensemble, pour fabriquer des balais. Elles sont également utilisées pour faire les brochettes de barbecue, des décorations et des jouets traditionnels. Autrefois, on utilisait parfois les feuilles pour les toits des maisons créoles traditionnelles.

(Joe Zachs/Flickr) Licence photo : (CC BY 2.0) 
(Dave Lonsdale/Flickr) Licence photo: (CC BY 2.0)           

6.  Le cœur

Connu sous le nom de « palmis » (palmiste), il se trouve juste en dessous des feuilles du cocotier. C’est un met de choix très demandé par les locaux et les touristes.

(Wikimedia) Licence photo : (CC BY-SA 3.0) 
 (Nicholas Lundgaard/Flickr) Licence photo : (CC BY-SA 2.0)        

7. La spathe et les inflorescences

La spathe de noix de coco est la structure en forme de carène de bateau qui entoure les inflorescences (les fleurs) de l'arbre. Elle peut être polie et vernie pour fabriquer des récipients. Les inflorescences séchées sont utilisées comme balai, en particulier sur la plage lorsqu’on s’installe pour un beau pique-nique. Quand la spathe et les inflorescences sont encore fermées, les locaux la tapotent pour libérer la sève, qui est récoltée et fermentée pour fabriquer le « kalou » (le grog du cocotier).

(Malcolm Manners/Flickr) Licence photo : (CC BY 2.0)
(Wikipedia) Licence photo: (CC BY 3.0)

8. Le tronc

Jadis, les troncs étaient transformés en planches, qu’on utilisait pour les murs extérieurs et les cloisons des maisons. Ils font également d’excellents piliers.

(goatling/Flickr)  Licence photo : (CC BY-SA 2.0)

9.  Les racines

Cette partie de l'arbre possède des propriétés médicinales. Elles peuvent être utilisées pour soigner la vésicule biliaire, les infections urinaires, les maladies rénales, les brûlures d'estomac et l'eczéma. On peut également fabriquer du « kalou » à partir de la sève qui se trouve dans la racine. Il paraitrait que ce « kalou » serait plus fort.

(Saagar Yadav/Flickr)  Licence photo : (CC BY 2.0) 

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article

More from Arts & Culture →

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search