Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

Les leaders à l’Assemblée Nationale des Seychelles réagissent au discours du président

Victoria Seychelles | October 21, 2016, Friday @ 12:31 in En français » POLITIQUE | By: Rassin Vannier | Views: 1855
Les leaders à l’Assemblée Nationale des Seychelles réagissent au discours du président

Vue partielle des membres de l’Assemblée Nationale des Seychelles. (Patrick Joubert, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les leaders de l’opposition et des affaires du gouvernement ont fait part jeudi de leurs réactions au discours du Président des Seychelles Danny Faure donné plus tôt cette semaine.

Pour la première fois depuis qu’il a prêté serment, le chef de l’état des Seychelles, un archipel dans l’ouest de l’Océan Indien, s’est adressé à l’Assemblé mardi, donnant des détails sur son plan de travail.

Leader de l’opposition

Wavel Ramkalawan, leader de l’opposition, a commencé en indiquant, « Je suis heureux que finalement, tout ce que je cherchais pour les Seychelles et les Seychellois soit devenu réalité, et j’espère que tous les mots se traduiront par des actes.

Ramkalawan a indiqué qu’il est important de mentionner qu’à travers la victimisation, beaucoup de jeunes, dont ceux qui ont fait des études et obtenu de bons résultats, n’ont pas pu réaliser leurs rêves.

Au sujet du logement, Ramkalawan a indiqué, « J’aimerais dire que 4,911 personnes qui ont contribué et sont sur une liste, doivent immédiatement savoir où ils en sont », a indiqué Ramkalawan.

Il a invité tous les seychellois ayant le sentiment d’avoir ete victimisé en cours sous quelque forme que ce soit, à contacter le bureau du président de l’assemblée nationale.

Concernant le certificat de sécurité, Ramkalawan était heureux que le gouvernement ait accepté qu’elle existe. « Le certificat de sécurité est quelque chose qui existe pour déterminer si quelqu’un est employé ou non ».

Il a exprimé sa satisfaction quant à la déclaration du Président Faure que le certificat de sécurité sera basée uniquement sur casier judiciaire.

Concernant l’accès à l’information, Ramkalawan a indiqué que « Les gens doivent  savoir ce qui est dans leur dossier. Les gens doivent avoir accès à l’information concernant ce qui se passe dans le gouvernement ».

Ramkalawan s’est également prononcé sur la Liberté d’Information. « J’apprécie que Mr. Faure ait cité plusieurs points soulevés par l’opposition dont la loi « Freedom of Information Act », ajoutant qu’il s’attend à ce que la proposition soit présentée à l’assemblée avant la fin de ce terme.

Le leader de l’opposition a indiqué que la confidentialité des échanges téléphoniques doit également être respectée.

Concernant la déclaration des biens, Ramkawalan a indiqué qu’ « Il est important pour nous de réaliser que ce ne sont pas uniquement les politiciens qui participent aux activités de corruption, et que d’autres fonctionnaires peuvent également participer à des actes de corruption ».

Concernant la vérité, l’unité et la réconciliation nationale, Ramakalwan a indiqué qu’il a demandé la création d’une commission nationale pour clore le chapitre pour les familles blessées par les actions passées, afin d’y mettre un terme une fois pour toute.

Il a également parlé du problème de la drogue, « Je pense que l’assemblée nationale a un rôle à jouer afin d’aider le gouvernement dans cette lutte. Je demande à ce qu’une réunion soit organisée avec NDEA et le gouvernement pour discuter des mesures nécessaires pour combattre et éliminer le problème de la drogue ».

Leader des Affaires du Gouvernement

Le leader des affaires du gouvernement, Charles Decommarmond a exprimé sa satisfaction quant à la décision du Président de rencontrer les différents acteurs pour discussions.

Concernant le remaniement des ministères,  De Commarmond a indiqué que l’administration des écoles et centres de santé devrait être du ressort des personnes en charge et communautés alors que les ministères devraient se concentrer sur les politiques.

« Lorsqu’une communauté participe, ils se sentent comme faisant partie intégrante de l’entité qui leur offre le service » a indiqué Decommarmond.

Il a proposé une révision des heures d’accès de certains services. « Nous devons revoir les horaires de certains services dans notre pays pour aider les personnes qui auraient besoin d’un accès pendant leur pause déjeuner comme cela leur est demandé par leur employeur ». 

Decommarmond a approuvé les points soulevés sur le logement, indiquant que cela est un problème majeur qui va persister car il y a plus de personnes qui ont besoin de maisons que de maisons construites. Il a ajouté que le système d’octroi de logement doit être juste et revu entièrement.

Concernant l’habilitation de sécurité, il a indiqué que “C’est un problème dont nous devons parler davantage, pour savoir ce que nous devons prendre en considération » car il pense que certains employeurs utilisent cela comme une excuse, alors que des personnes avec un mauvais relevé d’emploi ne sont pas réprimandées.

Decommarmond s’est dit d’accord avec la déclaration de biens et que cela doit s’abaisser à d’autres niveaux.

Les autres domaines qu’il a évoqués pour examen sont le rôle des garde-côtes et de l’Agence Nationale de Lutte Anti-drogue (NDEA) pour qu’il y ait plus de contrôles aux frontières et pour aider à lutter contre le problème de la drogue. 

Il a indiqué que le problème de la drogue affectait les locataires dans les lotissements et qu’il était nécessaire de trouver une façon de résoudre ce problème. 

Concernant l’argent qui n’est pas perçu, Decommarmond a indiqué que le gouvernement devrait renforcer la Commission des Revenus aux Seychelles pour  maximiser le recouvrement des recettes.

Il a également indiqué qu’il était nécessaire de revoir la façon dont l’aide sociale est octroyée. « Une mère célibataire qui a vraiment besoin d’assistance ne l’obtient pas alors qu’une personne sans emploi bénéficie d’une assistance complète ». Cette situation, a-t-il indiqué, ne peut pas continuer.

Decommarmond a mentionné la Liberté d’Information indiquant que les réseaux sociaux doivent être inclus.

« Nous avons tous été, à un moment ou un autre, victime des réseaux sociaux, cela doit donc être traité afin que notre peuple se sente en sécurité dans notre pays ».

Il a terminé en indiquant que pour transcender ce qui a été dit en actes, l’Assemblée doit apporter son soutien à l’équipe proposée par le Président. 

Le Président Faure a déjà envoyé les noms de son nouveau vice-président et ministres au président de l’assemblée qui seront présentés aux membres de l’assemblée pour approbation.

D’autres membres de l’assemblée ont également fait part de leurs réactions au discours du président. L’Assemblée Nationale reprend ses fonctions vendredi et plus de membres feront part de leurs réactions.

 

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Wavel Ramkalawan, leader de l’opposition, leader des affaires du gouvernement, Charles Decommarmond

More from Politique →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search