Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Plus de crabes mâles, que de jeunes, révèlent une étude sur l'île de Curieuse, aux Seychelles.

Curieuse | October 23, 2016, Sunday @ 18:27 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Meriton, Sharon Jean et Rassin Vannier | Views: 2127
Plus de crabes mâles, que de jeunes, révèlent une étude sur l'île de Curieuse, aux Seychelles.

242 crabes de terre brune ont été capturés, mesurés, marqués, et libérés.(GVI)

Photo license  Purchase photo

(Seychelles News Agency) - Est-ce que les crabes de l'île Curieuse accomplissement leurs devoirs de reproduction? Une nouvelle étude a constaté que les crabes mâles sont plus âgés et en plus grand nombre.

Global Vision International (GVI) - une organisation environnementale non gouvernementale, - a recueilli des données au mois d'août pour mieux comprendre la structure de la population de l'espèce. GVI gère un programme de recherche sur l'île de Curieuse, en collaboration avec l’Autorité des parcs nationaux de Seychelles (SNPA). 

Le coordinateur scientifique de GVI sur Curieuse, Peter Kowalski, a dit à la SNA que  "l'étude indique que qu’il y a une population vieillissante des crabes de terre brune."

Trouvés sur la plupart des îles des Seychelles, les crabes de terre brune [Cardisoma carnifex] sont communs des régions côtières de l'Afrique orientale et de la mer Rouge.

Sans un grand intérêt culinaire - bien que comestible - les crustacés peuvent avoir des carapaces larges de 12cm. Principalement herbivore, le crabe de terre brune, avec des pinces de couleur rouge et marron, sont souvent vus autour des forêts de mangroves et des zones côtières.

La forêt de mangroves à Baie Laraie - l'une des principales plages de Curieuse - était l'endroit idéal pour que l'équipe de GVI mette la main sur les crabes.  

La forêt de mangroves à Baie Laraie - l'une des principales plages de Curieuse - était l'endroit idéal pour que l'équipe de GVI mette la main sur les crabes. (GVI) Photo License: All Rights Reserved

Avec l'aide d'un stagiaire américain, Cody Kiefer, 242 crabes de terre brune connue sous le nom 'Tyangoman' dans la langue créole ont été capturés, mesurés, marqués, et libérés.

Kowalski a déclaré que «64 pour cent étaient des mâles et 36 pour cent étaient des femmes", ajoutant que très peu de juvéniles ont été capturés.

Selon Kowalski, cette tendance pourrait signifier que l'habitat des juvéniles, qui peuvent vivre dans des trous de crabe profonds à des stades précoces de la vie, était difficile à attraper.

Une autre possibilité a-t-il dit « c’est que de nombreuses espèces de crabes libèrent leurs larves dans l'océan. Ces larves planctoniques sont influencées par les courants océaniques et peuvent faire face à l'incertitude pour atteindre relativement les petites îles telles que Curieuse ".

Cette étude est la première concernant des crabes de terre brune sur Curieuse – l’île était avant une ancienne colonie de lépreux qui a reçu le statut de parc national, en 1979.

GVI a conclu que ces études doivent être effectuée plus en profondeur afin de mieux comprendre la population des crustacés, que Kowalski estime d’une importance écologique.

"Cette espèce joue un rôle essentiel dans l'assimilation de l'énergie par leur consommation de feuilles mortes dans les mangroves, et ils favorisent également le drainage et l'aération du sol en créant leurs terriers,"  a-t-il dit.

Les Seychelles ont au moins 32 espèces de crabes terrestres sans compter les crabes marins qui vivent dans la mer.

Le plus grand des crabes de terre de l'archipel est le crabe de cocotier, qui peut peser jusqu'à quatre kilogrammes. 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: GVI, crabe terrestre

More from Environnement →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search