Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La salsa cubaine fait des émules aux Seychelles

Victoria, Seychelles | | January 3, 2017, Tuesday @ 12:29 in En français » ARTS & CULTURE | By: Daniel Laurence, Betymie Bonnelame et Estelle Peron | Views: 2855
La salsa cubaine fait des émules aux Seychelles

La salsa, décrite comme un style de danse combinant différents rythmes latino-américains, est enseignée aux Seychelles. (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - La salsa cubaine a atteint les rives des Seychelles, et des cours de danse sont maintenant organisés pour les amateurs.

Un groupe local - SeyCuba La Gozadera – apprend aux résidents à danser la salsa, qui est décrite comme un style de danse combinant différents rythmes latino-américains.

Cette danse et sa musique sont totalement différentes du séga qui est la muisque traditionnelle du pays.

La responsable du groupe, Sophia Chetty, a indiqué à la SNA qu'elle a découvert la salsa lors de son voyage à Cuba et qu’elle est depuis devenue accro de cette danse par le travail fascinant des jambes et au mouvement du corps.

« Comme certaines de nos danses traditionnelles, la salsa est de style très romantique et énergique qui nécessite beaucoup de pas et de déhanchés. Je savais que ce serait quelque chose d’idéal à introduire aux Seychelles », a déclaré Chetty.

Les élèves apprennent les bases fondamentales telles que les pas et l'articulation des hanches. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

Les cours ont lieu pendant la semaine le mardi et le jeudi au gymnase Tropical Heat Gym à côté du gymnase d’intérieur de La Promenade dans la capitale des Seychelles, Victoria.

Une session coûte environ 60 roupies (4,40 $).

L'instructeur à SeyCuba La Gozadera, Alexander Rodríguez, qui est d'origine cubaine, a indiqué à la  SNA qu’il a appris la salsa en grandissant car cela fait partie de la culture cubaine.

« Avec les fortes relations qui existent entre les Seychelles et Cuba, comme activité secondaire à ma profession (coach sportif), j'ai pensé qu'il serait idéal de partager ce à quoi nous, les nations insulaires, avons de cher », a déclaré Rodriquez.

Des soirées de salsa sont également organisées un vendredi sur deux à l'Hôtel Coral Strand dans la partie nord de l'île principale, Mahé, avec une classe de débutant de 19 heures à 20 heures.

Instructeur à SeyCuba La Gozadera, Alexander Rodríguez, qui est d'origine cubaine, a appris la salsa en grandissant, car cela fait partie de la culture cubaine. (Joe Laurence, Seychelles News Agency)   Licence Photo: CC-BY

Chetty a indiqué à la SNA que la salsa n'est pas uniquement pour les experts - avec sa base, n'importe qui peut apprendre à danser.

Pour les classes, les participants peuvent choisir leur propre tenue, et celles-ci doivent être des vêtements confortables et des chaussures qui permettent de pivoter librement.

« Lorsqu’ils débutent, la plupart de nos membres portent des vêtements de gym. Pour les débutants, je suggère de porter des chaussures à petit talon. Sinon, des chaussures de sport conviennent aussi très bien », a indiqué Chetty.

Comme la danse implique également d’avoir un partenaire, Chetty a indiqué: « A chaque fois qu'il y’a besoin d’un partenaire, nous fonctionnons selon un système de rotation dans chaque classe, car cette pratique permet de construire de meilleurs couples ».

Bien que largement connue au niveau international, la salsa est encore peu connue aux Seychelles, un archipel dans l'Océan Indien occidental.   

La façon dont vous vous exposez à la danse et la musique déterminera la vitesse à laquelle vous saisirez le concept de danse de la salsa. (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

La SNA s’est entretenue avec un membre de la classe locale de salsa, Nyla Mallow, qui a donné un aperçu de la danse.

«Cette danse traditionnelle latine est non seulement un spectacle de flair rythmique, mais aussi une performance gracieuse», a déclaré Mallow, ajoutant que «les élèves peuvent apprendre un ensemble de compétences fondamentales telles que les pas de base et l'articulation de la hanche ».

Quant aux conseils pour les débutants, Rodriquez a indiqué: «Il faudra un certain temps pour être confiant et perfectionner vos compétences. Vous ferez des erreurs. Rappelez-vous qu'il s'agit d'un processus d'apprentissage. La façon dont vous vous exposez à la danse et à la musique déterminera la vitesse à laquelle vous saisirez le concept de danse de la salsa ».

 

Arts & Culture » Be a reporter: Write and send your article
Tags: salsa, SeyCuba La Gozadera, Alexander Rodríguez, Tropical Heat gym

More from Arts & Culture →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search