Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Lutte contre la contrefaçon: Nouvelles étiquettes holographiques du coco de mer introduites aux Seychelles

Victoria Seychelles | January 26, 2017, Thursday @ 20:34 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta, Betymie Bonnelame et Estelle Peron | Views: 2771
Lutte contre la contrefaçon: Nouvelles étiquettes holographiques du coco de mer introduites aux Seychelles

La nouvelle étiquette de sécurité renforcée que l’on peut voir sur le coco de mer. (Louis Toussaint, Seychelles News Agency) 

Photo license  Purchase photo

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles introduisent un nouveau système d’étiquette holographique du coco de mer et de permis visant à réduire les contrefaçons et à protéger les espèces endémiques, a indiqué un haut responsable du département de l'environnement.

Le secrétaire principal du ministère de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement Climatique, Alain de Commarmond, a déclaré à la presse mercredi que « Nous avons dû revoir l'étiquette existante qui pouvait être facilement falsifiée. Notre coco de mer doit bénéficier d’une meilleure protection».

De Commarmond a ajouté que « En raison de vols et de falsifications de la vieille étiquette, le ministère a dû investir dans de nouvelles mesures de sécurité ».

Environ 10 000 $ ont été investis dans la nouvelle étiquette qui est moderne et possède des caractéristiques de sécurité holographique, ce qui rend plus difficile l'imitation frauduleuse.

Les caractéristiques de sécurité de la nouvelle étiquette sont visibles à la lumière et comprennent un coco de mer à un angle précis. L'étiquette contient également un système d'inviolabilité qui, une fois retiré, rend le coco de mer illégal.

« Le nouveau système d'étiquetage et de permis permettra d'améliorer la façon dont le coco de mer est produit, la façon dont il est géré et commercialisé », a déclaré De Commarmond, ajoutant que« le système nous aidera à lutter contre le braconnage et autres violations qui menacent les espèces endémiques ».

Le ministère affirme que la transition entre l'ancienne étiquette et la nouvelle sera progressive jusqu’à la fin de l'année. Les anciennes étiquettes peuvent être échangées contre de nouvelles au bureau d'Aarti Chambers, salle 205 dans le quartier central de Mont Fleuri, sur Mahe, l'île principale.

Le coco de mer, que l’on trouve uniquement aux Seychelles, un archipel de l'Océan Indien occidental, est la plus grosse graine du monde et se développe naturellement sur Praslin, la deuxième île la plus peuplée et sur Curieuse.

La réserve naturelle de la Vallée de Mai à Praslin, un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, abrite une forêt vierge où le coco de mer pousse naturellement. La réserve est gérée par la Fondation des Iles des SeychellesSeychelles Islands Foundation’ (SIF).

Le braconnage est l'un des obstacles à la croissance et à la repopulation de la noix rare, et une enquête de deux ans menée en 2014 sur l'île Curieuse confirme que le braconnage nuit à la population du coco de mer.

La noix est déjà inscrite comme étant menacée par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Le directeur général de la Fondation des Iles des Seychelles (SIF), qui gère la Vallée de Mai, Frauke-Fleischer Dogley, a déclaré que beaucoup d’efforts sont entrepris pour assurer la préservation de la réserve.

«Nous faisons des recherches pour comprendre le long cycle de vie du coco de mer, par exemple la recherche sur le taux de mortalité pour pouvoir établir le nombre de graines nécessaires pour assurer la régénération de la forêt ».

Dogley a ajouté que « Nous espérons poursuivre davantage de recherche sur la pollinisation, la fertilisation et la production de noix ».

Parallèlement à la recherche, des zones spécifiques de la forêt de la Vallée de Mai ont été identifiées dans lesquelles le coco de mer est laissé à son processus naturel, y compris la germination pour produire de nouveaux arbres, a déclaré le directeur général de SIF.

La SIF a également développé un programme de sensibilisation sur la nécessité de la régénération du coco de mer et la traduction des connaissances scientifiques dans des concepts facilement compréhensibles pour la communauté locale.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: coco de mer, contrefaçons, UICN, UNESCO

More from Environnement →

Related Articles

environment →

Top news


Archives

» Advanced search