Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L'éradication des perruches à collier aux Seychelles pourrait être confirmée cette année

Victoria Seychelles | January 27, 2017, Friday @ 16:20 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Jamila Figaro, Betymie Bonnelame, et Estelle Peron | Views: 2956
L'éradication des perruches à collier aux Seychelles pourrait être confirmée cette année

La perruche verte, un oiseau qui parait innocent mais qui est destructeur. (nbu2012/Flickr) Licence Photo: (CC BY 2.0)

(Seychelles News Agency) - D’ici la fin de cette année, l'éradication de la perruche à collier, une espèce envahissante, aux Seychelles pourrait être confirmée, a déclaré jeudi un responsable de la Fondation des Iles Seychelles « Seychelles Island Foundation » (SIF).

Le projet actuel d'éradication, qui a débuté en 2013, est en phase de surveillance finale. Le dernier oiseau tué fut en mai de l'année dernière. À ce jour, 547 perruches ont été détruites.

«Il est trop tôt pour dire avec certitude qu'il n'y a plus de perruches à collier aux Seychelles», a déclaré Annabelle Constance, Responsable de Projet à la SIF.

La perruche, connue sous le nom de «katover» en créole, qui signifie le perroquet vert, a été introduite aux Seychelles dans les années 1990 comme animal en cage, mais plus tard est devenue sauvage et au fil des ans a été une nuisance pour les agriculteurs ainsi qu'une menace pour les espèces d'oiseaux indigènes.

Elle est également porteuse de certaines maladies telles que la maladie du bec et de la plume qui sont susceptibles d'infecter d'autres oiseaux.

L'oiseau envahissant préfère les mêmes habitats de nidification et de nourriture que le perroquet noir des Seychelles, une espèce endémique que l’on trouve uniquement  dans la Vallée de Mai, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, sur la deuxième plus grande île, Praslin.

La campagne actuelle d'éradication, incluant une prime qui a débuté en 2013, est toujours en cours.

« Il y a eu beaucoup d'appels, on pouvait s’y attendre car la prime de 148 $ [2000Roupies Seychelles] est toujours valable, mais aucun d'entre eux n'a été confirmé », a déclaré Constance.

Plusieurs programmes d'éradication ont été mis en œuvre dès 2003, mais sans succès jusqu'ici. La tension a commencé lorsque le nombre estimé du perroquet vert est passé de 300 à 400.

A la fin de l’année dernière, le directeur général de la SIF Frauke Fleischer-Dogley a déclaré que « si le succès est confirmé, ce sera une réalisation significative pour les Seychelles, étant donné que nous serons le premier pays au monde à éradiquer cette perruche, qui est considérée comme un ravageur ».

La fondation a mené avec succès d'autres programmes d'éradication, notamment l'éradication des chèvres et de la plante sisal à Aldabra, l'un des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO aux Seychelles.

La SIF recueille actuellement des informations sur plusieurs autres espèces, telles que la fourmi jaune, la 'fourmi maldiv' en créole qui a été accidentellement introduite à Praslin par le biais de matériaux de construction. La fourmi a des impacts dévastateurs à travers le monde et peut facilement dominer et menacer les insectes et les animaux endémiques. On les a trouvés dans des nids où des poussins morts de perroquets noirs ont été trouvés.

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: perruche verte, UNESCO, Fondation des Iles Seychelles, perroquet noir

More from Environnement →

Related Articles

buisness →

Top news


Archives

» Advanced search