Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L’article du CIJI vise à nuire à la réputation des Seychelles, d’après la présidence

Seychelles | June 14, 2014, Saturday @ 08:42 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 1455
L’article du CIJI vise à nuire à la réputation des Seychelles, d’après la présidence

Victoria le centre des affaires des Seychelles(Seychelles Nation)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - La présidence des Seychelles a réagi dans un interview publie dans le journal 'Today in Seychelles' à l’article du consortium international de journalistes d’investigation intitulé « Comment, un pays devient-il le paradis de l'argent sale? L'exemple des Seychelles ».

L’article publié cette semaine dans la presse internationale soulignait toutes une série de fraudes commises à travers le système offshore des Seychelles durant ces vingt dernières années, qui impliquaient de nombreuses personnalités seychelloises et de personnes lignées à la mafia.

Le bureau du président a décrit l'article comme étant une "répétition de vieilles nouvelles concernant les déficiences du secteur offshore des Seychelles dans le passé" et a affirmé qu'il visait à nuire à la réputation des Seychelles.

Le bureau du président a confirmé que le Président seychellois James Michel a possédé une entité offshore dans les Îles Vierges britanniques appelé Soleil Overseas Holding Ltd en 2007, en tant que particulier, mais affirme que la compagnie n'avait pas d'actifs et n'a pas mené d'opérations.

"Elle est restée en sommeil jusqu'à ce qu'il a été radié," dit la déclaration.

Le bureau du Président a démenti toutes allégations de corruption dans cet article contre Michel, et a exhorté toutes personnes ayant la preuve qu'il s'est engagé dans la corruption à déposer une plainte à la Commission de l'éthique (POEC) pour complément d'enquête.

"Le président a déclaré tous ses biens au POEC et il n'a rien à cacher", a indiqué le communiqué.

En novembre 2013 l’Assemblée nationale des Seychelles a approuvé des modifications à certains articles de la loi pour s'assurer que la loi et le secteur offshore sont en ligne avec les normes internationales et des recommandations de l'Organisation de coopération et de développement économiques (l'OCDE).

Le secteur des services financiers internationaux des Seychelles, qui enregistre environ 11.000 nouvelles entreprises chaque année, a été sous le feu des projecteurs depuis qu'il a été classé non conforme dans deux domaines l'an dernier par le Forum mondial de l'OCDE sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales, au cours de la deuxième phase du processus de notation du groupe par ses pairs.

En dépit de tous ces efforts le bureau du Président a déclaré dans le journal local qu'il y a encore du travail à faire pour améliorer la réglementation de l'industrie.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: corruption, Soleil Overseas Holding Ltd, la mafia, le système offshore, 'Today in Seychelles, l'OCDE

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search