Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Un nouveau plan pour les Seychelles visant à la protection contre la surexploitation de la mer

Victoria, Seychelles | | May 26, 2017, Friday @ 16:19 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Daniel Laurence Édité par: Betymie Bonnelame et Traduit par: Estelle Peron | Views: 2168
Un nouveau plan pour les Seychelles visant à la protection contre la surexploitation de la mer

Le projet est la première étape du contrôle et de la gestion de la Zone Economique Exclusive de la nation insulaire. (Gerard Larose, Conseil du Tourisme des Seychelles)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles ont commencé la phase de planification d'un projet qui proposera de nouvelles zones pour la protection marine et l'utilisation durable des eaux de la nation insulaire.

Intitulé «Initiative de Planification de l'Espace Marin» ‘Marine Spatial Planning Initiative’ (MSP), le projet est le premier plan marin complet dans l'ouest de l'océan Indien et est facilité par The Nature Conservancy en partenariat avec l'unité de coordination du gouvernement, le Programme des Nations Unies pour le développement et le Fonds pour l'environnement mondial (GOS-PNUD-FEM).

Le biologiste marin Seychellois, Jude Bijoux, a indiqué à la SNA que le projet est la première étape du contrôle et de la gestion de la Zone Economique Exclusive de la nation insulaire.

« Pendant trop longtemps, nous nous sommes concentrés sur la protection de nos zones terrestres et nous avons laissé de nombreuses zones de notre océan ouvertes à la surexploitation », a déclaré Bijoux, ajoutant qu'aujourd'hui, moins de 1 pour cent de la ZEE des Seychelles est protégée.

«Ce projet offre une carte claire qui guidera les industries liées à la mer dans les zones où elles sont autorisées à poursuivre leurs activités normales et les zones où elles ont l’interdiction de le faire».

Bijoux a déclaré à la SNA que l'initiative MSP « réduirait davantage les conflits entre ces industries liées à la mer, car chacune connaîtrait ses limites, où aller pour extraire leurs ressources marines ».

La SNA s’est entretenue avec un pêcheur local, Marc Sedgewick, qui a déclaré: «Bien que cela limite peut-être nos activités de pêche dans certains domaines, cela nous sera bénéfique sur le long terme, car cela va empêcher de pêcher dans les zones où les ressources sont épuisées. Cela nous guidera vers des zones où nous pourrons facilement obtenir nos prises ».

Helena Sims, directrice du projet de Nature Conservancy, a indiqué à la SNA que le projet contribuera à l'objectif du gouvernement de protéger les zones de biodiversité marine.

« En 2010, le gouvernement a fixé un objectif pour l'expansion des zones protégées - 50 pour cent de toutes les zones terrestres et 30 pour cent de la Zone Economique Exclusive », a déclaré Sims.

Les Seychelles sont un haut lieu mondialement reconnu pour la biodiversité avec des milliers d'espèces.

Le projet est divisé en trois zones, a indiqué Sims.

« La première zone est une zone de biodiversité hautement protégée et elle couvre 15 pour cent de la ZEE. La deuxième zone couvre également 15 pour cent de notre ZEE, mais les activités économiques seront également identifiées une fois la démarcation terminée. Les 70% restants sont une zone maritime libre », a déclaré Sims.

Au cours de la deuxième phase du projet, d'autres zones dans les eaux profondes des Seychelles seront proposées ainsi que de nouvelles zones pour la protection marine dans les eaux peu profondes. Une fois terminé, la MPS sera la deuxième plus grande au monde.

Le projet d’expansion fait partie de l'initiative de rachat de la dette qui a été conclue avec succès l'année dernière grâce à un prêt concessionnel de The Nature Conservancy et des subventions généreuses d'un groupe de fondations internationales de conservation marine.

Dans le cadre de l'accord, le gouvernement des Seychelles a dû compléter un plan spatial marin légiféré pour la Zone Economique Exclusive du pays de 1,4 million de kilomètres carrés.

Charles Savy, qui est un représentant de l’Education Marine et de la Conservation des Seychelles, a indiqué que la planification spécifique de notre océan est vitale.

« Nous devons comprendre où fixer les limites dans le cadre de nos activités maritimes. Ce plan nous permet d'assurer la sécurité des moyens de subsistance  locaux et de la planification pour les générations futures », a déclaré M. Savy.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Initiative de Planification de l'Espace Marin, The Nature Conservancy, zone économique exclusive

More from Environnement →

Related Articles

buisness →

Top news


Archives

» Advanced search