Subscribe for free: Newsletter | News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

Les Seychelles se joignent aux puissances régionales pour rendre le secteur de la pêche responsable.

Victoria, Seychelles | | July 5, 2017, Wednesday @ 21:01 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Salifa Magnan Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Olivier Bodéré | Views: 974
Les Seychelles se joignent aux puissances régionales pour rendre le secteur de la pêche responsable.

L'initiative vise à ce que les données, comme l’état des stocks de pêche et des écosystèmes marins, tombent dans le domaine public.(Gerard Larose, Seychelles Tourism Board)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles se joignent au dialogue entre les îles de l’Océan Indien et les pays de l’est de l'Afrique sur les stratégies à mettre en place pour accroître la responsabilité et améliorer les pratiques de pêche dans le sens de la durabilité, à travers la Fisheries Transparency Initiative (Initiative pour la Transparence des Pêches - FiTI).

La FiTI, qui a pour but d’accroître la transparence et la participation au sein de la gouvernance des pêches afin de bénéficier d’une gestion des pêches maritimes plus durable, a été discutée aux Seychelles la semaine dernière. L'atelier régional de l'Ouest de l'Océan Indien a eu lieu du 27 au 28 juin sur Mahé, l'île principale.

Des représentants de l'industrie de la pêche, de la société civile, des gouvernements et des administrations des pêches des Seychelles, de Maurice, des Comores, de Madagascar, de Tanzanie, du Kenya et du Mozambique ont participé à l'atelier.

"Dans le cadre de l'initiative, les informations relatives à la pêche devraient être facilement accessibles au public. Cela peut se faire par la publication des politiques de pêche, et autres informations, sur notre site Web ou dans les médias ", a déclaré Nirmal Jivan Shah, président de l'Autorité de pêche des Seychelles.

L'initiative vise à ce que les données, comme l’état des stocks de pêche et des écosystèmes marins, tombent dans le domaine public ; conditions attachées aux autorisations de pêche; aux contrats et accords signés; et aux quantités de poissons prélevées en mer.

Cela rassemblera les partenaires du secteur de la pêche autour de "la publication et la vérification  de données fiables dans le secteur pêche", a déclaré Jivan Shah.

Jivan Shah a indiqué que cela aiderait le public à mieux comprendre comment et pourquoi certaines décisions sont prises.

"Actuellement, il existe des informations que le public aimerait obtenir mais auxquelles ils n'ont pas accès, faute de mécanismes en place", a annoncé Jivan Shah.

L'atelier a été organisé par le Centre africain des ressources naturelles (CARN) du Groupe de la banque africaine de développement (BAD), le Gouvernement des Seychelles, la Commission de l'Océan Indien (COI) et le Secrétariat international de la FiTI.

«La transparence est essentielle pour assurer des pratiques de pêche responsables», a déclaré Jean-Louis Kromer, responsable principal de la gestion des ressources naturelles, du Centre africain des ressources naturelles, dans un article d'allafrica.com.

La FitI conduit l’initiative qui compte 12 exigences de transparence et s'applique à tous les pays. La norme FiTI a été adoptée lors de la deuxième conférence internationale FiTI à Bali (Indonésie) le 27 avril.

"Les Seychelles devront se conformer aux normes requises par l'initiative, ce qui signifie que nous devons changer certaines de nos habitudes", a déclaré Jivan Shah.

Le secteur de la pêche est le deuxième pillier de l'économie des Seychelles, un archipel dans l'Ouest de l'Océan Indien.

L'initiative abordera également les problèmes touchant les pays membres tels que la pêche illégale, non déclarée et non réglementée. Selon allafrica.com, «les pays africains sont particulièrement vulnérables à la surpêche et à l'épuisement des stocks de poissons en raison de pratiques de pêche opaques et non réglementées de la part des entreprises étrangères et des communautés locales».

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Initiative pour la Transparence des Pêches, stocks de poissons, Nirmal Jivan Shah

More from Environnement →

Related Articles

Species →

Top news


Archives

» Advanced search