Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

La ‘déclaration de Mahé’ engage les pays de l’Afrique australe à réduire les contaminations au VIH parmi les filles et les femmes.

Victoria, Seychelles | | July 10, 2017, Monday @ 10:24 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Magan Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Olivier Bodere | Views: 964
La ‘déclaration de Mahé’ engage les pays de l’Afrique australe à réduire les contaminations au VIH parmi les filles et les femmes.

La ‘Déclaration de Mahé’ adoptée jeudi dernier sera présentée à la 41e session plénière du forum parlementaire SADC, commencée ce lundi. (Salifa Magnan)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les femmes des pays d'Afrique australe se sont engagées à lutter contre les causes profondes du VIH chez les femmes et les jeunes filles en réduisant la pauvreté et en assurant également l'accès à des services et à des informations de qualité.

C’est un des engagements adoptés à travers la ‘Déclaration de Mahé’ par les parlementaires des 14 pays du forum parlementaire de la Communauté de développement de l'Afrique australe.

Lors de l'assemblée de deux jours, organisée aux Seychelles la semaine dernière, les participants se sont concentrés sur des domaines thématiques, issus de la résolution 60/2 de la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme.

 La résolution se concentre sur les moyens d'arrêter les infections au VIH, en particulier chez les femmes et les filles.

Les participants ont également recommandé que les femmes et les filles aient accès à l'éducation, que le mariage des enfants soit éradiqué et celles qui sont déjà mariées soient protégées.

Le renforcement de la législation et des politiques en matière de droits de l'homme et du genre, y compris concernant les jeunes et les personnes vivantes avec le VIH, et la réduction de la stigmatisation et de la discrimination sont également des points adoptés dans la déclaration.

La déclaration sera présentée à la 41e session plénière du Forum parlementaire de la SADC qui débutera lundi.

"La Déclaration de Mahé doit être popularisée. La déclaration est un document puissant qui, si elle est implémentée, entraînera des changements positifs dans la vie des femmes et des filles ", a déclaré Esau Chiviya, secrétaire général du Forum parlementaire de la SADC.

Chiviya a ajouté que les membres du parlement, des représentants élus du peuple, ne peuvent pas se tenir à l'écart, car des femmes et des jeunes filles sont violées, souillées et même tuées.

"Il est impératif qu'ils utilisent leurs rôles législatifs pour veiller à ce que des lois préventives soient mises en place en conséquence", a-t-il déclaré.

"Toutes les recommandations ne s'appliquent pas aux Seychelles. Par exemple, il n'y a pas de mariage d'enfants aux Seychelles ", a déclaré Regina Esparon, députée parlementaire de l'archipel de 115 îles de l’Ouest de l’ Océan Indien.

Esparon a ajouté que «en tant que membre du comité des femmes et du VIH/Sida à l'Assemblée nationale, nous tiendrons compte des recommandations émises afin de voir celles qui peuvent être appliquées aux Seychelles et ainsi progresser dans notre lutte contre le VIH/SIDA".

La session parlementaire des femmes, accueillies aux Seychelles par l’Assemblée nationale, constituait le premier événement du programme de la 41e session plénière du forum parlementaire de la SADC; elle s’est tenue à Savoy Spa & Resort.

La séance plénière est la plus haute instance pour la prise de décision, elle réunit des parlementaires des 14 États membres de la SADC où leurs représentants et jusqu'à cinq députés, observateurs et personnes ressourcent de chaque État membre,

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SADC, VIH

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search