Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
25°C
Go to mobile version:

L’âge de la retraite va passer à 65 ans, pas d’augmentation des taxes, a indiqué le Président des Seychelles à l’Assemblée nationale

L’âge de la retraite va passer à 65 ans, pas d’augmentation des taxes, a indiqué le Président des Seychelles à l’Assemblée nationale

Le Président Danny Faure a surtout touché aux problèmes de développement socio-économique des Seychelles (Louis Toussaint, Seychelles News Agency).

Photo license  

(Seychelles News Agency) - L’âge légal de départ en retraite aux Seychelles devrait passer de 63 à 65 ans, et l’âge de perception des allocations de vieillesses de retraite devrait passer de 60 à 63 ans, a annoncé, mardi, le Président des Seychelles à l’Assemblée Nationale.

C’était la deuxième fois que le Président Danny Faure s’adressait aux députés des Seychelles depuis sa prise de fonction en octobre de l’année passée. La nouvelle proposition de politique des retraites n’entrera pas en vigueur avant le 1er Janvier 2023, a-t-il déclaré.

« Du fait d’avoir une population qui vit plus longtemps, le gouvernement pense que le temps est venu de préparer notre population à une augmentation de l’âge de la retraite. Nous pensons qu’aviser la population cinq ans à l’avance est approprié » a indiqué Faure.

Le gouvernement présentera une modification de la loi du travail, ainsi qu’une modification de la loi sur les retraites avant la fin de l’année.

Le Chef de l’État a déclaré que l’année prochaine, les taxes, les charges ou encore des frais ne connaîtront pas d’augmentation.

« C’est une décision importante, car elle aide le secteur privé à obtenir plus de certitude et de confiance dans l’économie des Seychelles. Et leur permettront de planifier efficacement leurs opérations, ce qui, en retour, contribuera dans l’économie, » a-t-il indiqué.

Faure a surtout touché aux problèmes de développement socio-économique des Seychelles, un archipel de l’ouest de l’Océan Indien.

La Island Development Company (IDC), à qui le gouvernement avait demandé il y a cinq ans d’entrer dans l’industrie de la construction, devra finalement mettre un terme à cette activité dès l’année prochaine, a annoncé le président.

« Le gouvernement pense qu’il est maintenant temps pour IDC de se retirer de ce secteur et de se concentrer d’avantage sur son mandat de développement des îles », a-t-il indiqué.

Le Président a annoncé la mise en place de tribunaux spéciaux. Un tribunal administratif sera consacré à la résolution des affaires de compensation liées aux terres, en accord avec la partie III de l’Annexe 7 de la Constitution.

« J’ai également décidé de créer deux tribunaux spéciaux, afin de régler les dédommagements en cas d’abus par, ou, au sein de l’armée, qui auraient affecté nos citoyens. Cela s’appliquera également aux abus perpétrés par, ou parmi les forces de police.

« Cela nous permettra de prendre les mesures nécessaires pour mettre notre système au niveau des standards nécessaires. L’année prochaine nous investirons dans un laboratoire médico-légal. Le gouvernement de l’Inde nous assistera dans ce projet. »

Toutes les futures élections présidentielles et celles de l’Assemblée nationale seront maintenant organisées à travers un fond spécial sous la responsabilité de la Commission électorale.

Faure a indiqué que les allocations annuelles provenant du budget national seront faites à ce fond qui s’occupera des dépenses de campagne des candidats qui participeront aux élections.

  Un fond spécial pour les élections présidentielles et celles de l’Assemblée nationale Nationale sera mis en place sous la responsabilité de la Commission électorale. (Seychelles Nation)         

Un fond spécial pour les élections présidentielles et celles de l’Assemblée nationale Nationale sera mis en place sous la responsabilité de la Commission électorale. (Seychelles Nation)

« Cela est également en accord avec le désir d’avoir des conditions plus équitables » a déclaré Faure en ajoutant que « si cette proposition est retenue par la Commission électorale, un projet de loi sera présenté à l’Assemblée nationale.

Le système éducatif public a été le centre des discussions depuis des mois. Dans son discours, Faure a annoncé les intentions du gouvernement pour rendre plus autonomes les institutions éducatives.

Dès janvier 2018, le système éducatif prendra une direction qui permettra aux institutions scolaires ou universitaires de mieux contrôler l’éducation de leurs élèves. Les directeurs, prendront le contrôle total sur l’administration de leurs écoles, y compris en ce qui concerne les décisions disciplinaires.

Faure a ajouté que : les écoles recevront les ressources et les outils appropriés pour accomplir leur travail. L’époque où nous gérions les écoles est révolue. Les directeurs d’établissements scolaires recevront leurs instructions du Conseil scolaire ».

Les institutions postsecondaires géreront leur budget et auront un contrôle direct de leur administration.

En ce qui concerne la main-d'œuvre, le chef d’État a déclaré que le taux de chômage est de 4,7% et que dans les 45.684 personnes employées près d’un tiers ne sont pas seychellois.

« Cela montre que notre économie ne pourra pas fonctionner sans les travailleurs étrangers, mais je suis persuadé qu’il est important pour le gouvernement de faire un effort pour apporter une aide à nos seychellois pour qu’ils puissent gravir les échelons du travail dans lequel ils sont actuellement. »

Les membres de l’Assemblée nationale ont beaucoup discuté sur comment le secteur alimentaire avait été négligé, avec des ressources insuffisantes, a déclaré D. Faure. « Le gouvernement se doit d’assurer que ces secteurs ont les infrastructures nécessaires pour passer a l’étape supérieure en terme de performance ».

Le logement est également un secteur soulevé dans le discours du président.

« Nous ne pouvons pas parler de la situation sociale et du maintient de la dignité de nos citoyens sans parler de la situation du logement » a-t-il déclaré.

D. Faure a indiqué que la situation du logement est critique et qu’à la suite des mesures mises en place, le gouvernement allouera des terrains de Persévérance au secteur privé pour construire 250 logements supplémentaires.

 

Ile persévérance – une île artificielle à proximité de Mahé, sur laquelle se trouve le plus grand projet de logements sociaux entrepris par le gouvernement des Seychelles. (Glenn Pilay, Seychelles News Agency).    

Ile persévérance – une île artificielle à proximité de Mahé, sur laquelle se trouve le plus grand projet de logements sociaux entrepris par le gouvernement des Seychelles. (Glenn Pilay, Seychelles News Agency).

« Cette mesure signifie que le gouvernement sera en position pour se concentrer sur la planification et la construction de 250 logements supplémentaires dans les districts» a annoncé le Président.

Les Émirats Arabes Unis apporteront leur support dans la construction de 400 logements supplémentaires dans les trois îles principales de Mahé, Praslin et la Digue, a-t-il annoncé.

Faure a terminé son discours en appelant vivement tout le monde à mettre l’emphase sur l’intérêt des Seychelles et du peuple seychellois plus que toutes autres considérations.

Le Chef de l’opposition, Wavel Ramkalawan et le chef du gouvernement à l’Assemblée nationale, Charles Decomarmond, répondront à ce discours mardi après-midi.

 

 

 

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Island Developing Company, retraite, Commission électorale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search